mdas

 

La mairie d’Oyem a accueilli mercredi 3 août le lancement du projet «Engagement des femmes pour la santé et la salubrité dans la province du Woleu-Ntem», une initiative du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (PAYNCoP Gabon) soutenue par la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), destinée à toucher d’autres localités du septentrion.

Moment de la cérémonie de lancement officiel du projet à l’Hôtel de Ville d’Oyem, le 3 août 2022. © D.R.

 

© D.R.

Avec l’appui de la CONFEJES, dont le programme «Femme – Sport – Santé» cadre avec l’activité du jour, le PAYNCoP Gabon a lancé le 3 août son projet intitulé  : «Engagement des femmes pour la santé et la salubrité dans la province du Woleu-Ntem». La cérémonie officielle a eu lieu à l’Hôtel de Ville d’Oyem, en présence de plusieurs invités.

Plébiscitée par les autorités municipales, l’initiative, qui cible 200 femmes dans toute la province, consiste en quatre principales activités : une campagne de sensibilisation sur les bienfaits du sport chez la femme, une randonnée pédestre au cours de laquelle les participantes seront appelées à ramasser les déchets plastiques trouvés sur le chemin, une séance de fitness et l’organisation d’un tournoi de football dédié aux femmes du Woleu-Ntem, précise Jerry Bibang, coordonnateur du projet. «L’objectif, indique Rachel Oyane, membre de l’équipe projet, est d’encourager les femmes à la pratique des activités physiques et sportives, tout en les impliquant dans la protection de l’environnement.»

© D.R.

Si les autorités locales ont dit apprécier le fait que ce projet soit lancé dans leurs murs, c’est que, selon Françoise Angue Owono, 4e adjointe au maire de la commune d’Oyem, l’initiative cadre parfaitement avec la vision du conseil municipal : celle de faire de la capitale du Woleu-Ntem une ville propre et attrayante dans laquelle les populations s’épanouissent, conformément à la volonté des plus hautes autorités du pays, en tête desquelles le président de la République. La mairie envisage d’ailleurs de poursuivre ces différentes activités à la suite du PAYNCoP.

© D.R.

Trois autres localités bientôt touchées 

L’équipe projet quant à elle n’entend pas se limiter à la commune d’Oyem. Elle compte se déployer dans d’autres localités du septentrion, notamment les communes de Mitzic, Minvoul et Bitam. Pour Jimmy Thalès Ondo, membre de l’équipe, il s’agira également d’encourager les femmes de ces trois localités à pratiquer le sport régulièrement, tout en prenant soin de leur milieu de vie. L’objectif est de leur faire prendre conscience des bienfaits du sport pour l’organisme. Ce qui leur permettra ainsi de lutter contre certaines maladies, explique-t-il.

Le PAYNCoP Gabon précise par ailleurs que la mise en œuvre de ce projet fait suite à un appel à candidature lancé par la CONFEJES à l’attention des organisations publiques de la société civile panafricaine. Sur 79 candidatures, seules 14 ont été sélectionnées, et le projet du PAYNCoP Gabon a été classé 4e meilleur projet par le jury international. 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire