TATIE

Le député du Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV), Arsène Edouard Nkoghé Nze, a été porté le 27 septembre à la tête de ce parti politique, membre de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE).Il remplace Tony Ondo Mba incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis 9 mois.

Arsène Edouard Nkoghé Nze, a été porté le 27 septembre à la tête du RV. © Gabonreview

 

Les militants du Rassemblement pour la restauration des valeurs, réunis le 27 septembre au siège du parti dans le cadre d’une convention extraordinaire dite de la renaissance, ont porté leur choix sur Arsène Edouard Nkoghé Nze. Il devient ainsi le président de ce parti.

«La responsabilité qui est la nôtre aujourd’hui, nous oblige à poursuivre le combat sur le terrain, car les causes et les valeurs que nous défendons sont plus grandes que nos modestes personnes. C’est ce devoir de continuer comme de bons soldats que nous sommes, qui nous emmène à tenir cette convention extraordinaire afin de nous adapter à la situation actuelle, de nous doter d’un nouveau président, non pas que l’ancien ait démérité, au contraire, mais toute organisation a besoin d’un général, d’un chef pour le guider, car nous avons d’importants défis à relever», a expliqué le vice-président du RV, Wilfried Jimmy Moukoumi.

Cette rencontre ayant permis la désignation d’un nouveau président ainsi que la modification et l’adoption du statut de cette formation politique, présentée comme la deuxième force de la majorité présidentielle loin derrière le Parti démocratique gabonais, intervient à la suite de la constatation de la vacance du président du RV, conformément aux statuts du parti. L’ex-président du RV, Tony Ondo Mba est incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis 9 mois.

© Gabonreview

«Nous pouvons affirmer ce jour que nous sortons de la zone de turbulence. En effet, cette convention, dite de la renaissance, est le signal de départ d’un nouveau souffle important de notre formation politique le RV. La mission que vous venez de me confier à la tête de notre formation, n’est pas chose facile, c’est en toute responsabilité que je mesure l’ampleur de la tâche, qui est encore plus grande, car nous devons accompagner la politique du chef de l’Etat Ali Bongo», a témoigné le nouveau président du RV, Arsène Edouard Nkoghé Nze.

Le nouveau patron du RV va poursuivre le programme d’installation des cellules de base provinciales, communales et zonales, dont l’objectif est d’enraciner le parti mais également d’assurer une «victoire cash» au chef de l’État lors de la prochaine présidentielle.

Le Rassemblement pour la restauration des valeurs fondé en 2017 dispose aujourd’hui de huit députés à l’Assemblée nationale et 26 élus locaux dissimilés à travers le pays. Son bureau exécutif est composé d’un président, de deux vice-présidents, un secrétaire général, de trois secrétaires généraux adjoints, d’un trésorier national et son adjoint, d’un président du comité permanent de réflexion stratégique.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. NGOMOALGOT dit :

    Plûtot loin de ce registre, suis offusqué par la grande pauvreté de notre actualité culturelle( tant nationale que sous régionale). Comment ne pas être abasourdi de constater le silence ou pire l’ignorance de notre presse de la disparition de Méridjo (Belobi Ngue Ekerme)-comme d’autres grand du groupe- ,auteur compositeur,percussionniste (batteur)légendaire du mythique groupe Tout choc Anti Choc Zaïko Langa Langa, créateur du rythme Cavacha et enchanteur de la vie quotidienne africaine voire occidentale, par le dynamisme de la diaspora ?

    Quelle méthode d’investigation promouvoir pour une presse libre et ouverte à toute les dimensions de la vie.L’activité de la presse gabonaise, boostée pourtant par l’Internet, s’est maladivement arc-boutée sur une actualité politique aride et de plus en plus catastrophique! A cette presse gabonaise et africaine du genre je suggère la pratique de la veille culturelle pour vous rappeler l’actualité vitale est surtout culturelle.

Poster un commentaire