mdas

Rapatriés sur Libreville le 17 juillet dernier pour défaut d’accréditation, Samson Mbingui et son coéquipier Lionel Yakouya viennent de se voir délivrer ce précieux laissez-passer pour prendre part aux Jeux Olympiques de Londres qui débuteront le 26 juillet prochain avec la rencontre Gabon-Suisse. Malgré cette nouvelle qui vient mettre du baume au cœur de nos champions d’Afrique U23, une interrogation taraude leur esprit et ceux de la population à savoir rejoindront-ils leurs coéquipiers à temps ?

Gabonreview.com - Décembre 2011, le foot gabonais se qualifie pour la première fois de son histoire aux Jeux Olympiques - © Getty Images

 

Décidément, ceux qui sont chargés de l’organisation des Panthères olympiques n’en finissent pas de surprendre. Initialement inscrits sur la liste des 22 joueurs transmise au comité d’organisation des Jeux Olympiques de Londres 2012, les deux poulains de Claude-Albert Mbourounot, Samson Mbingui et Lionel Yakouya, qui ont pris part aux mises aux verts, ont été rapatriés sur Libreville à 9 jours de la première rencontre des Panthères U23. Comme par magie, ils viennent de se voir attribuer les accréditations.

L’annonce de cette nouvelle improbable a été faite le 18 juillet par le président du Comité national olympique (CNO), Léon Louis Folquet, lors d’une conférence de presse. Toutefois, cette résolution ne présente pas de garantie quant à la possibilité de retour pour les deux joueurs vers New Castle.

Cette nouvelle situation suscite bien d’interrogations : maintenant que les accréditations sont disponibles, que fait-on des joueurs ? Pourront-ils rejoindre, à temps, leurs coéquipiers ? Pourquoi les avoir renvoyés au pays, sachant bien que leurs dossiers d’accréditation étaient dans le circuit ?

«Vu que nous sommes désormais en possession de nos accréditations, nous osons donc espérer qu’on nous fera repartir en Angleterre dans les délais les meilleurs. Nous attendons le feu vert des autorités», a laissé entendre Lionel Yakouya avec espoir.

Comme nous en avions parlé dans un précédent article, le site Les Panthernautes donne une explication qui pourrait jeter le discrédit sur les officiels Gabonais : «Le Gabon par le Comité olympique estime que la facture est trop élevée pour garder deux joueurs à Londres car le coût de la vie est très élevé, alors la solution c’est de ramener les gamins à Libreville. Le président du Comité olympique gabonais cherche à noyer Mbourounot en affirmant que le coach a transmis la liste en retard. Ce qui est tout à fait faux. Dans le pire des cas, les accréditations allaient être préparées sur la base de la pré-liste. (…) Au moment où on n’a pas d’argent pour loger deux joueurs en Angleterre, des indiscrétions font savoir que M. Taty du ministère des sports aurait transmis au service comptable de ce ministère une liste de 150 personnes qui iront aux JO».

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Mister Zigui dit :

    C’est pas trop tot hein ! Mais que nos dirigeants arrete avec l’improvistation et l’impréparation.

Poster un commentaire