mdas

 

Lancée le 1er novembre dernier, pour une période de 30 jours, l’opération de souscription d’actions nouvelles à l’appel public à l’épargne de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) se clôturera dans moins d’une semaine pour l’ensemble des personnes physiques ou morales désireuses de devenir actionnaire de la filiale du Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS).

Plus que six jours pour faire de la SCG-Ré, la SCG-Ré, la première compagnie d’assurance de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (Cima) à être coté en bourse en zone Cemac, et dans l’UEMOA. © D.R.

 

Il ne reste plus que 6 jours avant la fin de la période de souscription à l’appel public à l’épargne de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré), ouverte du 1er au 30 novembre 2022 aux personnes physiques ou morales, sur l’ensemble du territoire national, dans les pays de la zone de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Cette augmentation du capital social par appel public à l’épargne de la SCG-Ré et d’introduction en bourse fait suite d’une part à la décision d’unification du marché financier de l’Afrique centrale (Douala Stocks Exchange et la BVMAC) en 2017 par la conférence de chefs d’État de la Cemac. Puis, en 2019, il a été entériné par l’Acte additionnel n°06/17-Cemac-Cosumaf-CCE-CE l’unification, la réorganisation et la dynamisation du marché financier de la sous-région.

Cette opération d’un montant de 5 milliards de francs CFA s’inscrit dans le cadre du Plan stratégique et de développement 2022-2027 de la SCG-Ré et vise à financer son expansion à l’international. Le nombre d’actions à émettre sur le marché s’élève à 250.000, pour un prix unitaire de 20.000 FCFA. Selon l’administrateur directeur général de la SCG-Ré, le Dr Andrew Gwodog, celle-ci est la matérialisation de la vision du président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui en 2021 a décidé d’introduire à la bourse unifiée de la Cemac, trois sociétés gabonaises, dont la Société commerciale gabonaise de réassurance filiale du FGIS.

La réussite de cette opération fera de la SCG-Ré, la première compagnie d’assurance de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (Cima) à être coté en bourse aussi bien en zone Cemac, que dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Et son expérience servira de boussole pour les deux autres sociétés du Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS) que sont la Façade maritime du champ triomphal (FMCT) et Gabon Power Company (GPC) pour leur introduction en bourse.

 

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Loozap dit :

    La première fois que les choses vont si vite

Poster un commentaire