HABANA

 

Le Commandant en chef de la sécurité pénitentiaire a annoncé, le 16 septembre, que la participation des agents à un séminaire ou stage de formation, à l’intérieur et l’extérieur du pays, est désormais conditionnée par le vaccin anti-Covid. La vaccination deviendrait-elle obligatoire dans le pays ?

Pas de vaccin anti-Covid, pas de séminaire ou stage de formation des agents de la sécurité pénitentiaire. © D.R.

 

Pourtant présenté comme facultatif, le vaccin anti-Covid semble devenir une obligation au Gabon, du moins dans certaines administrations. C’est le cas à la sécurité pénitentiaire, où le commandant en chef a décliné, dans une note de service publié le 16 septembre, les conditions de participation à un stage.

«Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, l’accès à un séminaire, stage, ou tout autre formation aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, est désormais conditionné par la présentation d’une carte de vaccination Covid-19», a informé le général de division Jean Germain Effayong-Onong. En d’autres termes, pas de vaccin, pas de séminaire ou stage de formation.

«L’inspecteur général, le commandant en chef en second et le directeur des études du recrutement et la formation, sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’application de la présente note qui prend effet à compter de sa date de signature», a souligné le général Jean Germain Effayong-Onong, précisant qu’«aucune dérogation ne sera autorisée».

Au début de l’avènement du vaccin anti-Covid au Gabon, le chef de l’Etat avait précisé que l’injection n’était pas obligatoire, mais que les premiers à en bénéficier seront «les personnels soignants, les forces de sécurité, les personnes à risque et les personnes âgées». Face au faible engouement des éléments des forces de sécurité à se faire vacciner, le gouvernement usent donc de subterfuges, comme c’est le cas à la sécurité pénitentiaire, mais également dans d’autres départements de l’administration. Gare au retour de bâton.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Keurtiss Aviera dit :

    J’ai du mal à cerner les réelles motivations de nos dirigeants. Au lieu de faire du chantage aux populations, qu’ils insèrent l’obligation de se faire vacciner dans la constitution. Autrement chacun est libre.

Poster un commentaire