HABANA

Partagé entre lui faire la cour et lui demander l’aumône, le parti de René Ndemezo’o Obiang, par la voix de son porte-parole, Dr Jonathan Ndoutoume Ngome, promet qu’en cas de victoire, ses deux candidats aux prochaines sénatoriales à Mitzic et à Bitam seront fidèles à Ali Bongo… à moins que, face à l’improbabilité de leur élection, surtout dans le département du Ntem, DN cherche simplement à faire figurer quelques-uns de ses militants parmi les sénateurs nommés à la chambre haute du Parlement par le chef de l’État. 

Dr Jonathan Ndoutoume Ngome, porte-parole de Démocratie nouvelle. © Facebook

 

S’il avait semblé s’inquiéter la semaine dernière pour la démocratie au Gabon, alors que le PDG dont il est devenu un des alliés au sortir du Dialogue d’Angondjé s’apprête à rafler la quasi-totalité des sièges censés revenir à la majorité au pouvoir, c’était surtout pour l’avenir de son parti que René Ndemezo’o Obiang s’était inquiété sur Radio Gabon. Présenté comme la 3e force politique du Woleu-Ntem, Démocratie nouvelle espère faire élire ses deux seuls candidats aux élections sénatoriales prévues les 30 janvier et 6 févriers prochains. Ces derniers jours, le parti s’est lancé dans une sorte d’opération séduction dont la cible est Ali Bongo.

Après que le 1er Secrétaire a tenté de convaincre le chef de l’État qu’il est souhaitable que d’autres sensibilités politiques animent la vie démocratique au sein de la chambre haute du Parlement gabonais en dehors du PDG, son porte-parole a semblé juger utile de rassurer son principal allié de ce que Sylvie Melang Mekogho et Christian Edou Mintsa, les deux candidats de DN à Mitzic et à Bitam, lui seront fidèles au Sénat. «Les deux candidats de DN, en cas d’élection, se mettraient aux côtés du chef de l’État», a en effet récemment promis Dr Jonathan Ndoutoume Ngome sur sa page Facebook.

«Si ces deux candidats sont élus, ils soutiendront la politique du président de la République, chef de l’État, son Excellence Ali Bongo Ondimba, au Sénat», précise-t-il.

Élection compromise ?

Certains jugent peu probable l’élection des deux candidats du parti de Renée Ndemezo’o Obiang. Si au siège de la commune de Mitzic et du département de l’Okano Sylvie Melang Mekogho a relativement des chances de l’emporter, c’est loin d’être le cas pour son camarade à Bitam, aux prises avec Michel Ondo Methogo dont le règne dans le département de Ntem n’a certainement pas encore sonné.

Aussi, à défaut de faire élire ses candidats, la communication actuelle de DN vise-t-elle à séduire Ali Bongo pour qu’il accepte de les faire figurer sur sa liste des 15 personnalités devant être nommées au Sénat dans les prochaines semaines, conformément aux dispositions de l’article 52 de la Constitution.

 
GR
 

10 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Dites tout de suite que vous êtes prêts à soutenir Nourredine Valentin ou peut-être Junior Sassou (tous deux des fils Bongos: Ali – Omar). Cessez de faire croire que vous IGNOREZ qu’Ali Bongo c’est FINI. Jean Yves Le Drian fait QUOI au Gabon actuellement ?

    Je ne cesse de dire au peuple Gabonais d’arrêter de rêver sur l’éventuelle vie d’Ali Bongo. Il est MORT à Riyad en octobre 2018. Vous refusez de croire ou vous jouez le jeu du Quai d’Orsay ? C’est votre problème. Mais ne regrettez surtout pas ce que vous êtes en train de faire subir à votre pays et pour l’avenir de vos enfants et petits enfants.

    Ecoutez cette vidéo pour comprendre le jeu de la Françafrique. Cette NÉBULEUSE n’est pas morte. Elle est même PLUS QUE JAMAIS vivante et bien portante.

    JE VOUS LE RÉPÈTE UNE DERNIÈRE FOIS : ALI BONGO NE VIT PLUS. IL EST MORT. C’EST LA FRANCE QUI CONTRÔLE LE GABON PAR SYLVIA VALENTIN. ET IL Y A DE FORTE CHANCE QU’ON NOUS IMPOSE SON FILS ADOPTIF NOURREDINE VALENTIN, OU PEUT-ETRE JUNIOR SASSOU.

    A MAINTES REPRISES JE VOUS AI FAIT SAVOIR QU’IL N’Y A PAS PIRE HYPOCRITE QUE LES FRANÇAIS DANS LE MONDE. CONTINUEZ A CROIRE QUE JE RACONTE N’IMPORTE QUOI. NOUS SOMMES EN TRAIN DE PERDRE NOTRE PAYS, NOS TERRES. ET NOUS DEVIENDRONS ESCLAVES CHEZ NOUS. CROYEZ-MOI.

    IL N’Y A PLUS QU’UNE SEULE CHOSE A FAIRE POUR S’EN SORTIT VÉRITABLEMENT : UNE RÉVOLUTION. ET ELLE DOIT SE FAIRE EN ETANT UNIE ET NON DIVISÉE. LAISSONS DE COTE NOTRE EGO ET BATTONS-NOUS ENSEMBLE POUR LIBÉRER LE GABON.

  2. Serge Makaya dit :

    Quand je fais la proposition de laisser le pays géré par Jean Ping et Mba Abessole Paul, c’est parce que je sais que beaucoup d’entre vous ne voulez pas du vainqueur de la présidentielle de 2016, et aussi parce que beaucoup d’entre vous (les frères fang) sont et vont demeurer d’éternels tribalistes. Une autre raison du choix de ces deux hommes, c’est qu’ils ont vu leur victoire usurpé par les deux voleurs Bongo (fils et père). Et enfin, une gestion du pays à DEUX, pendant TROIS ANS, évitera à l’un et/ou l’autre de filtrer ENCORE avec le Quai d’Orsay. Car il nous faut vraiment couper ce cordon qui nous lie encore à cette France raciste et hyper HYPOCRITE.

    Pourquoi seulement 3ans ? C’est assez pour revoir ENSEMBLE nos INSTITUTIONS devenues réellement CADUCS ou VIOLÉES. Et après ces 3 ans de gouvernance des deux présidents élus, nous allons démarrer une nouvelle République avec de nouvelles élections présidentielles libres et transparentes. Je propose même de limiter nos mandats présidentiels à seulement 3 ans. Et laissons aux députés SEULEMENT le choix d’élire celui qui deviendra prédisent de la République pour 3 ans, tout en limitant considérablement son pouvoir. Le pouvoir sera surtout entre les mains des députés.

    Voilà ma vision du Gabon LIBRE. Pour le plus grand BONHEUR de mes enfants et petits enfants.

    • Serge Makaya dit :

      C’est à nous d’aller voir ces deux MASTODONTES de la politique que sont le Père Paul Mba Abessole et Jean Ping. Car ce sera difficile à l’un ou à l’autre de faire le premier PAS, à cause de leur EGO surdimensionné. A Ntare Nzame !! A moins qu’ils attendent ENSEMBLE que nous (PEUPLE) leur fassions cette proposition de cette gestion du pays à deux sur trois ans ?

      ALORS, QU’ATTENDONS-NOUS POUR LEUR FAIRE CETTE BELLE PROPOSITION ? NE DIT-ON PAS QUE LE RÉEL POUVOIR EST ENTRE LES MAINS DU PEUPLE ? A NTARE NZAME !!

  3. Serge Makaya dit :

    Autre chose: le Sénat doit disparaître. C’est un GOUFFRE financier. Vraiment inutile. Cet argent peut servir à autre chose.

  4. Mbeda Mboma dit :

    Mr  » Serge Makaya  »
    j ai l impression que tu n aime pas ton pays. ton idée est belle mais tu choisis deux requins qui ont déjà pillé ce pays et qui ont déjà démontré leur degrés de prédation dans les affaires de ce pays.

    de plus ces deux personnages ne manifestent aucune compassion pour le peuple gabonais; plusieurs droits des gabonais sont bafoués chaque jours sans qu’ on entendent leur voix s élever pour dénoncer cela; ce sont des croquemort que tu nous propose ou quoi.

    S’agissant de l article publié plus haut.
    il est déplorable que RENE NDEMEZO se prostitue de la sorte face au PDG.

    son parti c est DEMOCRATIE NOUVELLE, c est une dénomination fantaisiste oubien il ignore la signification de démocratie. donc le rôle de son parti c est de quémander des postes mais pas de faire Valloire ses idéaux et mener le combat démocratique.

    Pauvre NDEMEZO toujours a se faire acheter, aucune fierté, aucun honneur, aucune conviction. comment un type comme ça pourra défendre les intérêts du Gabon devant les autres nations s’il passent son temps a se vendre au plus offrant. je suppose que la prostitution paie mieux. le pauvre Gabon, avec des hommes politiques indignes.

    • Serge Makaya dit :

      Merci « Mbeda Mboma » pour ton post. Ils sont justelà pour trois ans. Le temps pour l’ensemble de la classe politique gabonaise de faire un grand nettoyage de ses institutions.

      Père Paul Mba Abessole et Jean Ping méritent « cet honneur » aussi, car on leur a volé leur victoire. En assumant cette responsabilité pour trois ans, ils le feront aussi pour les autres qui sont déjà DCD.Il faut bien noter qu’après trois ans, ils vont se retirer définitivement. Ils sont assez sage pour ne plus faire de bêtises. Comptons sur eux pour trois années de bonne gestion avant de commencer une nouvelle République.

      • SERGE MAKAYA dit :

        NB : les autres DCD qui ont subis le même sort des Bongo-Quai d’Orsay = Pierre Manboundou et André Mba Obame.

        Jean Ping et le Père Paul Mba vont aussi les représenter dans cette présidence à deux. Et au terme de ces 3 ans, l’ensemble de la classe politique Gabonaise de tous bord les remerciera pour les services rendus. Ils seront décorés. On PENSERA AUSSI à déposer deux gerbes de fleurs aux tombes de ceux qui ont disparus : André Mba Obame et Pierre Manboundou.

        On pourrait aussi débaptiser certains édifices pour les attribuer aux défunts André Mba Obame et Pierre Manboundou.

        NB : c’est IMPORTANT de DÉBAPTISER surtout nos écoles du nom Bongo. Ce nom porte MALHEUR : Université Omar Bongo ou Lycée Technique Omar Bongo(à changer). LES BONGO ONT FAIT PLUS DE MAL QUE DE BIEN DANS CE PAYS. A NtARE Nzame !!

  5. TSALAMBONGHO dit :

    Serge Makaya, tu nous soûles avec tes conneries de quai d’Orsay, tu es vrai maudit hein!

  6. TSALAMBONGHO dit :

    GR, vous êtes un site d’information mono-colore, vous passez vos journées à publier les commentaires de certains et pas des autres et je viens d’en faire la démonstration. Vous traitez les tenants du pouvoir d’être dictateurs alors que vous faites la même chose, pauvre Gabon, on est loin de s’en sortir avec de tels comportements!

  7. TSALAMBONGHO dit :

    Votre MAKAYA passe tout son temps à affirmer qu’Ali BONGO est décédé sans à apporter la preuve de ses allégations, vous ne le censurez jamais! Que ce dernier nous montre où Ali BONGO a -t-il été enterré, où se trouve sa tombe?

Poster un commentaire