HABANA

 

Du 12 au 14 mai, le directeur général de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP) a effectué une visite de contrôle à Moanda dans la province du Haut-Ogooué. Attaché au respect des valeurs de cette entreprise, Felix Andy Makindey-Nze Nguema a consacré sa première sortie officielle aux employés basés à Moanda où il a visité les deux futurs centres emplisseurs devant soulager les populations en matière d’approvisionnement en bouteilles de gaz butane.

Félix Andy Makindey-Nze Nguema, directeur général de la SGEPP (au centre – gilet et veston), en inspection sur les sites de Moanda. © D.R.

 

Santé, sécurité des employés, augmentation des capacités de stockage et d’exploitation des produits blancs, dans le strict respect des normes nationales et internationales, sont les valeurs que Félix Andy Makindey-Nze Nguema compte faire respecter sous sa direction. Nouveau directeur général de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP), il a effectué, du 12 au 14 mai, une mission de contrôle à Moanda.

Le directeur général de la SGEPP prenant note des besoins de ses équipes sur site ; la remise des dons aux employés et quelques instantanés de la visite sur les sites. © D.R.

Haut-Ogooué et Ogooué-Lolo : un besoin de 1400 bonbonnes de gaz par jour

Cette première sortie officielle consacrée aux employés de la SGEPP basés à Moanda avait pour objectif l’amélioration de leurs conditions de travail, l’augmentation des capacités en produits blancs (gasoil, essence sans plomb, pétrole lampant et carburéacteur Jet A-1) et la préparation du terrain pour la réception des prochains centres emplisseurs.

Félix Andy Makindey-Nze Nguema qui a, à juste titre, décliné sa vision managériale au personnel à qui il a présenté le nouveau le directeur général adjoint, s’est entretenu avec les employés qui lui ont fait part des difficultés rencontrées au quotidien dans l’exercice de leur travail. Après avoir rassuré le personnel quant à la résolution des problèmes dans les plus brefs délais, il a inspecté le dépôt principal devant abriter deux futurs centres emplisseurs qui permettront de soulager les populations en matière d’approvisionnement en bouteilles de gaz butane. Ces centres produiront 1 600 bouteilles par jour pour un besoin estimé à 1 400 bouteilles par jour dans les régions du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo. Pour répondre aux sollicitations les plus urgentes des employés, le nouveau directeur de la SGEPP leur a remis des équipements de protection individuels (EPI), des ordinateurs et des flexibles de déchargement des wagons-citernes.

Vers la fin de la pénurie de gaz dans le Haut-Ogooué

Alors que les ménages de la province du Haut-Ogooué sont durement impactés par les pénuries de gaz, Félix Andy Makindey-Nze Nguema s’est entretenu avec les autorités administratives de la province, sur l’amélioration de l’approvisionnement en bouteilles de gaz.

Crée en 1967 avec pour activités le pétrole et l’énergie, la SGEPP qui compte 134 employés assurant l’exploitation des produits pétroliers issus du raffinage du pétrole brut destinés au marché national. Notamment, le gaz butane qui fait partie des gaz de pétrole liquéfié (GPL) ; l’essence sans plomb, le pétrole lampant, le carburéacteur jet A-1 (carburant aviation) et le gasoil, dits produits blancs.

L’entreprise les réceptionne, les stocke et les met à la disposition des 5 distributeurs pétroliers qui en sont les propriétaires : Gab’Oil, Vivo Energy Gabon, Total Marketing Gabon, Ola energy Gabon et Petro Gabon. «La manipulation de ces produits est opérée dans le respect des qualités d’origine (contrôle qualité), ainsi que dans le respect des règles d’hygiène, de sécurité, de santé et de protection de l’environnement», indique la SGEPP qui précise qu’elle possède et exploite trois dépôts dont deux à Owendo, approvisionnés par navires, et celui de Moanda, mis en exploitation en 1980, approvisionné par voie ferroviaire depuis le dépôt d’Owendo.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire