GR

Les administrateurs de la Société nationale immobilière (Sni) étaient réunis, le 6 mars 2020, au siège de l’entreprise, pour l’examen et l’adoption du projet de budget de l’exercice 2020, et l’approbation des projets de demandes de financement en vue de la relance des travaux de construction des résidences les Parasoliers à Angondjé.

Les administrateurs de la SNI, en conseil le 6 mars 2020. © Gabonreview

 

La Société nationale immobilière (Sni) a tenu un conseil d’administration, le 6 mars, à son siège. Il s’agissait pour les administrateurs d’examiner le projet de budget de l’exercice 2020, ainsi que l’approbation de demandes de recherche de financements, en vue de la relance des travaux de construction des résidences les Parasoliers à Angondjé.

Pour le président du conseil d’administration de la Sni, Augustin Ndong Mba, l’exercice 2020 s’ouvre sous une nouvelle organisation de l’entreprise du fait de l’effectivité de l’opération de fusion-absorption de la Société nationale de logements sociaux (SNLS) par la Sni. Cette mutation nécessite un réaménagement profond du budget de fonction de la société, ainsi que du programme des réalisations immobilières de la structure.

Visite du site des résidences «les Parasoliers» à Angondjé, le 6 mars 2020 par les membres du conseil d’administration de la SNI. © Gabonreview

«Au mois de décembre dernier, nous avions finalisé un processus, très important, notamment celui de la fusion- absorption de la SNLS par la Sni. A l’occasion d’une telle opération, la SNLS a laissé à la Sni aussi bien les actifs que les éléments du passif. Tout cela doit être consolidé et intégré dans le projet de budget qui va être approuvé», a déclaré Augustin Ndong Mba. Ce dernier a indiqué que les administrateurs se retrouveront à nouveau, pour fournir un certain nombre d’éléments manquant au rapport pour un ajustement au plan comptable.

Au terme des travaux du conseil d’administration, les administrateurs et le directeur général de la Sni, Hermann Kamonomo, ont effectué une visite du site des résidences Les Parasoliers à Angondjé. L’objectif était d’apprécier de plus près le volume de travaux nécessaires pour l’achèvement de ce chantier de 20 immeubles arrêté en 2014. «Nous sommes sur le site des 20 immeubles des Parasoliers qui est un ancien projet arrêté en 2014, et relancé depuis le 3 février 2020 pour s’étaler sur une période de huit mois. Nous sommes dans la première phase de la reprise des travaux des 8 premiers immeubles, comptant 96 appartements de 3 chambres chacun», a expliqué l’ingénieur projet, Céline Kengue épouse Bakakas Lipoye.

 

 

 

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire