TATIE

 

L’Agence gabonaise de développement et de promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour) et TransAkanda ont signé un accord de partenariat, le 24 septembre à Libreville. A travers cette entente, le transporteur urbain met à la disposition de son partenaire un bus en vue d’amoindrir les coûts du «City Tour», un produit destiné à valoriser et promouvoir le tourisme à Libreville.

Christian Mbina et José Ngimangoal (gauche) après la signature de leur partenariat, le 24 septembre 2020 à Libreville. © Gabonreview

 

Visant à valoriser et promouvoir le tourisme dans la capitale gabonaise, le «City Tour» demeurait l’apanage des plus nantis car assez onéreux. En vue de corriger cette injustice et rendre accessible ce produit au plus grand nombre, l’Agence gabonaise de développement et de promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour) et TransAkanda ont signé un accord de partenariat, le 24 septembre à Libreville. A travers cet accord, le transporteur urbain met notamment à la disposition du City Tour, un bus «moderne» de 32 places. Objectif : la diminution des coûts des activités touristiques.

«Il nous faut réduire les coûts de ce produit, City Tour, jugé élevé par le public, le rendre accessible au grand nombre, permettre à tous les résidents et visiteurs de mieux connaitre la capitale gabonaise par son histoire, sa culture, sa gastronomie», a affirmé le directeur général de l’Agatour. «Je remercie TransAkanda pour son engagement de marcher main dans la main avec nous, nous accompagner dans l’exécution de missions de promotion de la destination Gabon et la valorisation de l’âme de Libreville. Par ailleurs, je pense qu’à travers ce protocole d’accord, nous venons de franchir un pas important dans la mise en place du tourisme urbain à Libreville», a ajouté Christian Mbina.

Le bus mis à la disposition du «City Tour». © Gabonreview

Pour Trans Akanda, ce partenariat cadre parfaitement avec une de ses ambitions : offrir aux populations le transport à moindre coût. «Nous avons décidé de répondre à l’appel de l’Agatour et souhaitons pérenniser notre implication. Nous allons donc accompagner l’Agatour partout où le besoin de vulgarisation de l’histoire du Gabon se fera sentir», a souligné le directeur général de Trans Akanda. A cet effet, José Ngimangoal n’a pas écarté la possibilité de mettre plus de bus pour la promotion du City Tour. «Selon les besoins et la nécessité sur le terrain, nous ajusterons nos moyens pour que l’Agatour soit opérationnelle sur différents sites d’action», a assuré le patron de Trans Akanda.

Ce qui semble très probable car l’Agatour ambitionne clairement de déployer le City Tour à l’intérieur du pays. «Dans chaque capitale provinciale il y a une histoire. C’est un premier ballon d’essai. Et vu l’engouement autour du City Tour, nous le  déploierons à l’intérieur du pays», a conclu Christian Mbina.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire