HABANA

 

La gendarmerie a mis aux arrêts quatre Gabonais, le 29 septembre à Kango, en possession de 4 pointes d’ivoire qu’ils s’apprêtaient à vendre. Actuellement gardés à vue à la Brigade de gendarmerie de Kango, les quatre complices, tous de nationalité gabonaise, risquent jusqu’à 10 ans de prison.

Les 4 présumés trafiquants après leur arrestation. © D.R.

 

Ils s’appellent Yvon Mabicka Mougongou, Paulin Mangui, Jan René Mavitsi et Fernand Yombet. Domiciliés à Fougamou, dans Ngounié, ces quatre individus de nationalité gabonaise ont été appréhendés, le 29 septembre à Kango, dans l’Estuaire, en flagrant délit de possession de 4 pointes d’ivoire qu’ils s’apprêtaient à vendre.

Les faits se sont déroulés aux environs de 10 heures, dans un lieu où deux des quatre complices s’étaient donnés rendez-vous. Informés de la tenue d’une transaction illicite sur l’ivoire d’éléphant, les agents de la Brigade de gendarmerie de Kango, et ceux du cantonnement des Eaux et Forêts, avec l’appui de membres de l’ONG Conservation Justice, ont constitué une équipe. L’équipe s’est donc déployée sur le lieu indiqué, en vue d’interpeller les présumés trafiquants.

Actuellement gardés à vue à la Brigade de gendarmerie de Kango, ils seront présentés devant le parquet du tribunal spécial pour répondre des faits de détention et de tentative de commercialisation d’ivoire. Ils risquent jusqu’à 10 ans de prison, conformément à la loi en vigueur.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire