" " Une usine Eramet pour les terres rares et le niobium en en 2014 | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

Le groupe français Eramet, à travers sa filiale Maboumine, va lancer en 2014 une usine pilote en vue de l’exploitation à Mabounié (centre ouest du Gabon) d’un gisement important comprenant du niobium, des terres rares, du tantale et de l’uranium.

A cet effet, des représentants d’Eramet et Maboumine ont été reçus le 13 janvier par le ministre des Mines et du pétrole Alexandre Barro Chambrier pour faire le point sur le projet. “Les ressources sont confirmées, le potentiel est confirmé. Le gisement est très important, mais compliqué avec notamment de l’uranium. Il y a de la radioactivité, ce qui est aussi facteur de complexité. La valorisation de ce minerai demande un procédé totalement innovant qui n’existe pas et que nous sommes en train de mettre au point. (L’usine pilote) C’est essentiel pour la validation du procédé.

Elle emploiera 150 personnes très qualifiées,” a expliqué Philippe Vectren, directeur général délégué d’Eram. Le gisement, qui sera exploité durant 20 à 25 ans, intéresse surtout Eramet pour le niobium, utilisé notamment dans la sidérurgie et l’aéronautique, et les terres rares, ainsi que dans une moindre mesure le tantale et l’uranium.

Les terres rares sont un groupe de métaux aux propriétés voisines comprenant le scandium 21Sc, l’yttrium 39Y et les quinze lanthanides. Du point de vue de l’économie mondiale, ils font partie des métaux stratégiques. Ces métaux rares sont, contrairement à ce que suggère leur appellation, assez répandus dans l’écorce terrestre, à l’égal des métaux usuels.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Franck Ulrich Evrard ZAHOU KOULA dit :

    Besoin d`articles sur les opportunités d’investir au Gabon, secteurs de l’energie, minier, chimie industrielle etc.

Poster un commentaire