TATIE

A l’Université Omar Bongo ce 14 septembre, les étudiants qui s’y sont rendus pensant reprendre les cours, ont été taxés d’irresponsables eu égard au contexte sanitaire actuel. Le rectorat qui assure qu’ils n’ont pas respecté les mesures barrières de base, a interdit l’accès à ceux qui n’ont aucune activité. Or, le dispositif sanitaire promis pour la reprise se fait attendre.

L’accès à l’UOB est interdit à certains étudiants. © D.R.

 

A la maison depuis le mois de mars à cause du Covid-19, les étudiants gabonais devaient reprendre les cours le 14 septembre pour boucler l’année académique le 12 décembre. Mais ça n’a pas été le cas, faute de mise en place du dispositif sanitaire contre le Covid-19, pourtant promis par le rectorat. Cependant, comme il fallait s’y attendre dans le cadre de cette reprise annoncée depuis le mois de juin, les étudiants se sont massés à l’Université Omar Bongo (UOB) mais ça n’a visiblement pas été du goût de l’administration rectorale qui crie à l’irresponsabilité des étudiants, en cette période de veille sanitaire.

Dans un communiqué le 14 septembre, l’administration rectorale a dit constater «avec regret l’irresponsabilité des étudiants au respect des mesures barrières de base». A l’UOB le 14 septembre, ils n’auraient pas respecté le port du masque et encore moins, la distanciation physique. En août, le recteur soulignait la nécessité et l’urgence de mettre en place une unité de veille et de riposte contre le Covid-19 afin que l’UOB ne soit pas un foyer de contamination communautaire. Il appelait de fait à la mise en place le plus rapidement possible de toutes les mesures barrières de distanciation physique afin de reprendre les activités pédagogiques en toute sérénité. elle assurait par ailleurs avoir bien étudié la question avec la mise en place d’un groupe de travail intégrant la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) pour la fourniture en eau, les forces de sécurité, la présidence de la République et le ministère de Budget. Mais un mois plus tard, le dispositif sanitaire reste attendu.

En attendant la mise en place de ce dispositif, le recteur appelle à la responsabilité individuelle et civique de l’étudiant sur la nécessité des déplacements utiles. «Il est donc interdit à l’ensemble des étudiants n’ayant aucune activité de se rendre sur le site de l’université pour éviter les regroupements», informe l’administration rectorale qui souligne que les calendriers académiques de l’ensemble des facultés seront communiqués au moment opportun.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire