Après l’épisode d’août 2021 à Okondja, le tour est venu pour la ville de Franceville d’enregistrer, le 23 juillet dernier, des scènes de violence visant à empêcher la tenue d’une causerie politique du RPM d’Alexandre Barro Chambrier. A l’initiative d’individus scandant «Ya Ali ! », ces violences politiques à l’endroit des acteurs de l’opposition deviennent récurrents et n’augurent rien de bon quant au vœu d’élections apaisées, devenu une comptine. [VOIR VIDÉO]

Le théâtre de la violence politique du dimanche 23 juillet 2023 à Franceville. © D.R

 

Que craint donc le Parti démocratique gabonais (PDG) sur les terres et bastion de son Distingué camarade président ? Les discours d’Alexandre Barro Chambrier seraient-ils un stimuli négatif pour les consciences dans le Haut-Ogooué ? En quoi la présence du leader du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) serait-elle dangereuse pour la population altogovéenne, ou pour la notoriété du parti au pouvoir dans la province du Haut-Ogooué ? Autant de questions générées par les scènes de violence à l’endroit des Modernisateurs, littéralement à chacune de leur descente sur le terrain altogovéen.

Au nom de «Ya Ali» ?

En effet, après le triste feuilleton du 22 août 2021 à Okondja, au cours duquel, des jeunes portant des tee-shirts à l’effigie d’Ali Bongo avaient fait irruption dans une causerie du RPM pour en empêcher le déroulement, c’est au tour de Franceville où des badauds scandant «Ya Ali !» se sont invités, le dimanche 23 juillet dernier, dans la concession privée du syndicaliste Marcel Libama, pour semer le désordre, casser des chaises et s’en servir comme projectiles.

Dans une vidéo ayant fait le tour des réseaux sociaux, relayant les scènes d’affrontements violents contre les partisans de Barro Chambrier, on peut clairement distinguer des agresseurs opérant à visage découvert, balançant les chaises dans tous les sens, en cassant certaines et pourchassant les personnes venues participer à la causerie politique du candidat à la candidature consensuelle d’Alternance 2023 à la présidentielle d’août 2023. D’autres casseurs ont même été vus avec des machettes et des cailloux.

Faits récurrents, province interdite et souhait d’élections non violentes

Si pour l’heure, on ignore encore l’étendue des dégâts corporels et matériels de ces échauffourées, ces agissements qui deviennent récurrents dans cette partie du Gabon, menacent dangereusement la stabilité du pays.

Le Haut-Ogooué serait-il donc officieusement interdit à l’opposition ? On se souvient en effet, ainsi que le rappelle un post sur un forum WhatsApp, qu’en1993 Paul Mba Abessole fut empêché de faire sa campagne dans cette province. En 1998, Pierre Mamboundou aussi fut empêché d’y battre campagne. En 2009, André Mba Obame y fut également empêché, de même qu’en 2016 Jean Ping y vu campagne perturbée. Ces fait répétitifs et non officiellement blâmés ainsi que le scènes graves de ce dimanche doivent interpeller la jeunesse, les autorités et les acteurs politiques quant aux risques de chaos qui pourraient en découler.

«L’opposition veut des élections apaisées et non violentes. Nous condamnons ces actes orchestrés par des barons du régime tapis dans l’ombre et certainement originaires de ladite province. Nous prenons les populations du Haut-Ogooué à témoin, nous interpellons la communauté internationale sur des agissements rédhibitoire qui menacent la paix et notre vivre-ensemble comme observé en 2016», a déclaré le secrétaire exécutif adjoint 3, porte-parole 2 du Parti RPM, Joyce Laffite.

 

.

 
GR
 

8 Commentaires

  1. Gayo dit :

    Ces extrémistes altogoveens ont fait de tels actes contre Mamboundou, Ping, etc. Cet année c’est Chambrier qui fait peur aux Bongo.

  2. Dikando dit :

    Les terroristes du Haut-Ogouée se savent soutenus par ceux qui se présentent comme les dirigeant inamovibles du pays!
    Ces comportements grégaires et répétitifs sont enregistrés soigneusement dans la tête de chaque gabonais…
    On ne va tout de même pas se charger de votre éducation… A vos dirigeants politiques(Députés; Sénateurs etc..) de vous éduquer à moins qu’ils en soient les instigateurs!
    Sinon pourquoi ne condamnent ils pas ces agissements?
    Le PDG et sa cohorte si prompt à parler de xénophobie! ça vous appelez ça comment au sein de votre parti politique? Sauf si c’est le PDG qui est à la manœuvre
    Quel comportement primaire et rétrograde! C’est à vomir!

  3. Prince dit :

    Que pleurnicher pleurnicher et puis quoi ? On vous dit que nous ne sommes pas dans une démocratie mais une dictature et on ne combat pas une dictature par des élections qu’elle même organise, mais vous vous en-têtez. Bof

  4. Lavue dit :

    C’est la marque des cancres. Quand des gens nuls accèdent au pouvoir, faut toujours craindre le pire. Les apparences changent, mais jamais le fond. Un morceau de bois ayant séjourné longtemps dans l’eau ne peut se transformer en crocodile. ALI restera ALI. Absolument pas taillé pour un poste de PR et pourtant tout le monde le savait. Comment imaginer qu’on puisse organiser pareil spectacle dans un pays qui se veut uni et la première autorité qui se dit très attaché à cette valeur ne s’exprime guère. Que disent ces chancres de l’Unité Nationale. Où est l’intervention de ce petit homme qu’est BOUKOUBI (petit en langue NZEBI, il porte bien son nom) ? . On attend que ces idiots du PDG montent maintenant au créneau pour dénoncer de tels agissements qui mettent en mal l’ensemble de la communauté altogovéenne face aux autres compatriotes Gabonais. En ont-ils les « couilles » pour cela ? Ces gens qui ont validé l’homosexualité. Que le PDG organise une élection transparente dans le Haut-Ogooué il verra le score qu’il récoltera. Cette instrumentalisation de la population du Haut-Ogooué n’a que trop dur. Ces incompétents décriés du PDG, Tout ce qu’ils savent faire c’est de se donner stupidement en spectacle quand un homme M. NDONG SIMA défie ouvertement un autre homme connu pour ses basses besognes ou quand les Gabonais désabusés dans leur amour propre évincent de la tête de la SEEG un étranger sans compétence avérée, docile , détourneur tranquille pour le compte la nébuleuse et installé juste pour humilier les vrais fils du pays.

    Pauvres gens !!

  5. Serge Makaya dit :

    Ya ali, pardon Ya 💩 CACA ne vous apportera comme d’habitude que de la MERDE. Rien de plus. Et puis toi, mon fils Barro Chambrier, les précédentes élections présidentielles qui ont été toutes de la mascarade soutenue par la francafrique ne vous servent vraiment pas de leçon pour vouloir encore vous y aventurer une énième fois ? Vous perdez vraiment votre temps croyez-moi. La francafrique et le roitelet du Maroc savent déjà l’issue de cette énième mascarade électorale présidentielle. Vous avez vraiment tort d’y aller encore.

    J’ai toujours proposé ici de confier le pays à Père Mba Abessole et Jean Ping (les vrais gagnants de leur présidentielle) pour une période courte (2 ou 3 ans), le temps qu’il nous faudra pour nous asseoir TOUS et réfléchir à l’avenir de notre pays sous la forme d’une nouvelle Conférence Nationale. En évitant d’y associer et la francafrique et le Maroc. Uniquement entre nous Gabonais. C’est bien POSSIBLE de faire ça.

    LAISSEZ TOMBER CETTE ÉNIÈME MASCARADE ÉLECTORALE PRÉSIDENTIELLE. C’EST VRAIMENT PEINE PERDUE. LES BONGO SORTIRONT ENCORE « VAINQUEURS » PAR FRAUDE SOUTENUE PAR LE QUAI D’ORSAY ET LE ROITELET DU MAROC. ET SURTOUT SACHEZ D’AVANCE QUE CETTE ÉNIÈME MASCARADE ÉLECTORALE PRÉSIDENTIELLE CE SERA SURTOUT POUR PROPULSER LE RIDICULE NOURREDINE BONGO À LA TÊTE DE NOTRE PAYS APRÈS SEULEMENT UN OU DEUX ANS DE PRÉSIDENCE DA CACA 💩 ALI BONGO QUI, EN RÉALITÉ, EST DÉJÀ SOIT MORT OU GRAVEMENT ♿ HANDICAPÉ. LRS FRANÇAIS ET, SURTOUT LE ROITELET DU RIDICULE MAROC N’ACCEPTERONT PERSONNES D’AUTRES EN DEHORS DE CE NOURREDINE BONGO QUI EST LUI-MÊME UN MAROCAIN DE SOUCHE.

    Posez-vous au moins cette question : Pourquoi le fils d’Omar Bongo avec la défunte Congolaise ne se présente pas à cette élection ? Réponse : c’est qu’ils connaissent déjà le sort de cette énième mascarade électorale présidentielle. CQFD. A NTARE NZAME. PITIÉ DE NOUS…

    • Serge Makaya dit :

      Je vous rappelle AUSSI que les français ont DÉFINITIVEMENT PERDUS et la Centrafrique et le Mali. Et bientôt le Burkina Faso. Ces pays son désormais sous protectorat RUSSE. Oui, vous me direz que les russes ne sont pas mieux que les français, que c’est du pareille au même. Oui, vous avez peut-être raison. Mais au moins les Centrafricains et les Maliens se sont ENFIN débarrassés de ces hypocrites français qui n’ont absolument rien apporté à notre Continent.

  6. Serge Makaya dit :

    Ne me dites surtout pas que je vous fatigue avec mon discours sur la francafrique qui vous paraît obsolète. Détrompez-vous. Ces français sont toujours là. Ils ont perdus le Mali et la Centrafrique. Ils ne sont pas prêts à ce qu’un pays comme le notre puisse les échapper définitivement. Surtout pas notre pays. Voilà pourquoi ils vont continuer à nous imposer un VALET (une marionnette) à la tête du Gabon. Comprenne qui voudra…

  7. […] En l’occurrence, celui de Alexandre Barro Chambrier. C’est le cas des journaux en ligne : Gabon Review, Gabon Media Time, alibreville.com, entre autres. Parmi les résultats obtenus, il y a également […]

Poster un commentaire