Parce qu’il voulait multiplier l’argent retiré des caisses du Trésor public et destiné à payer la main d’œuvre non permanente du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), le chef-comptable de cette établissement devra désormais s’expliquer avec la justice.

Fayman en attente de clients - © leshaines 123 via Flickr CC

Cette affaire de détournement est mise au goût du jour par le quotidien qui cite des sources judiciaires. Le chef-comptable, Anicet Yolla Wada, âgé de 43 ans, serait le responsable le détournement de ce fonds. Il aurait retiré l’argent destiné à la main d’œuvre non-permanente de l’hôpital et «confié les fonds à un groupe de “feymen*“, qui se serait ensuite évanouis dans la nature».

C’est suite une plainte déposée par le directeur général du CHUL, le Dr Epigat Apinda, à la direction générale des recherches (DGR) que le gestionnaire a été interpellé et placé en garde à vue. Il a été présenté jeudi dernier devant le parquet de Libreville. Ensuite, rapporte le journal, il a été placé en détention préventive en attendant son jugement.

Sa famille qui a appris entre temps son arrestation aurait tout fait pour rembourser les 40 millions réclamés. Cependant, le procureur de la République, et le juge d’instruction en charge du dossier avaient déjà estimé «les faits suffisamment graves pour retenir le chef-comptable du CHUL dans les liens de prévention» avaient déjà lancé le processus. Sieur Wada ne peut donc pas être exempté de son forfait d’autant que l’acte a été consommé. Il attendant ainsi son jugement à la prison centrale de Libreville.

* Fayman : escroc spécialisé dans la “multiplication de billets de banque”, la vente de produits interdits mais lucratifs (extraits d’Iboga, mercure rouge ou toutes substances plus ou moins existantes aux acheteurs secrets et vendeurs milliardaires) et les investissements à rendements miraculeux. Le résultat est systématiquement le même depuis des années : le «mougou» (pigeon dans le langage des faymen) perd des millions, les siens ou ceux de son administration, et le fayman disparaît. On sait qu’on rencontre un fayman quand on peut dire : «Je n’avais jamais vu le monsieur mais c’était un ami d’un couple que je connais bien. On a sympathisé et il m’a proposée de m’associer dans une “affaire”»… Au Cameroun, d’où est partie la mode il y a 30 ans déjà, “fayman” et “business man” seraient deux expressions assez similaires. Pour ceux qui aimeraient en savoir plus, une étude intéressante de Dominique Malaquais du Ceri (SciencesPo/CNRS) existe et peut-être téléchargée ici (étude N° 77).

 
 

6 Commentaire

  1. Mimétisme : mode de pensée de l'émergence "l'Argent Roi" dit :

    Pauvre Idiot tu va en prison pour 40 millions de CFA !!!

    -As-tu même le niveau d’un technicien comptable(BAC+2)??
    J’en doute car pour se faire arnaquer aussi facilement par des petits escrocs camères?

    -As-tu vu “tes frères lumière” : Louembet blaise, Ntissi, Massima, Nzouba Dama (père, fils), Maganga Moussavou,Mayila louis gaston, léon Mébiame, Myboto (père et famille), Mboubou Miyakou, Ndongou, Dossou, Eyamba maurice, Otha patrice, Oyima (frères), Andzembé (frères), Capito, Ozimo Damas, Alevinat jean, jc Divungui, M’pouho (famille), Emmanuel Nze Bekalé, AMO et Cie???

    Normalement tous ces barons, roitelets de la république devraient comparaitre devant la Justice Gabonaise pour un Gabon Nouveau & Propre: “l’exemple vient d’en haut et non d’en bas”!

    Seuls des petits fonctionnaires véreux, cupides comme toi anicet Yolla Wada rendront des comptes à la justice. Un petit tour à Gros Bouquet “sans famille” ne te fera pas de mal!

    -Penses-tu que sieur le fils unique de Ndoujout laure va restituer les 800 millions CFA que l’Etat Gabonais lui a octroyé pour la construction de son fameux hôtel?

    Non parceque sa Myènè-Vili de mère collabore activement avec le système Bongo Odimba (père & fils).
    Tout le monde sait que feu OBO est le géniteur de son fils (secret de polichinelle).Ah ces prétendus otangani ou tchibambe, “blanc du Gabon”!!!!!
    Donc, Ali ne peut qu’aider son demi-frère; c’est tout à fait normal!
    Maman soutient Ali, en retour Ali et le système mafieux soutiennent gondjout bongo odimba talyane jr.

    Ainsi va la Vie dans notre Bongoland, mais pour combien de temps encore??????????????

    Certes utopique voir carnavalesque ! Nous, “Citoyens Gabonais Lambda” attendons fermement les conclusions judiciaires de la CNLCEI.

  2. scha dit :

    cet homme dit être sévèrement puni pour cette grave infraction!! il n’a pas pensé aux mères et pères de famille à qui était dû cet argent! les gens gagnent déjà assez mal leur vie comme ca et il faut détourner encore le peu qui leur revient!

  3. moi makaya dit :

    donc la main d’euvre non permanente est payé à la main? bon jour la fiscalité. si c’est pas le cas comment peut-on alors retirer une telle sommes en espèce sans justificatifs?

  4. "on ne change pas une équipe qui gagne" dit :

    Ah les choses du Pays, çà ne s’arrêtera jamais!

    43 années de propagande PDG (effets valorisation de la corruption…):
    -“peu importe les moyens entrepris, l’objectif premier dans la
    Vie est d’être aisé voir riche financièrement parlant”.

    L’argent pourquoi faire? Pour sortir de l’anonymat (jouir d’une forte notoriété), collectionner les conquêtes féminines voir masculines pour certains, vivre dans le luxe et être entouré de sbires, d’homme à tout faire (lèches bottes).

    Le comportement de cet imbécile qui ne prend même pas conscience de la porte de son acte en est la preuve!
    Pour ce pseudo chef comptable, le détournement de 40 millions de CFA est un geste anodin (quelconque) sans conséquence directe, néfaste dans le budget de fonctionnement du CHUL.

    Ah le Gabon! pour être chef comptable, il faut avoir au moins un D.E.C.F et non un BTS Comptabilité-Gestion.
    Vu l’âge de sieur Yello Wada, ce dernière ne bénéfice même de l’expérience, de l’ancienneté professionnelle pour être promu chef comptable du CHUL.
    En fait il ne possède même pas les aptitudes et les compétences requises pour exercer une telle fonction : probité, esprit de rigueur, esprit rationnel etc…

    Pourquoi ce chef comptable ne multiplie-t-il pas l’argent de ses proches?
    Etant donné que ces derniers ont pu collecter en temps record le montant détourné par leur rejeton véreux afin qu’il puisse éviter la Justice, la maison d’arrêt Gros Bouquet.
    Qu’ils remboursent oui! mais il faut aussi que leur fils l’irrationnel cupide purge sa peine:
    C’est le fondement d’un Etat de Droit.

    Comment voulez vous qu’avec ce genre de mentalité les fonctionnaires “dits émergents” aient un minimum de scrupule, de savoir vivre, d’éthique, d’altruisme et d’Amour de la Nation??

    Chose sûre, le changement de mentalité au Gabon ne sera pas effectif avant au moins 50 ans voir 100 ans!

    “Dieu Seul Sait que je ne connaîtrai jamais un GABON géré comme à l’époque du Président Léon MBA”
    La majorité des personnes du troisième âge non xénophobes de l’avenue du Cointet, de Mont-Bouët, Nkembo, Likouala, Glass, voir de tout le Pays relatent en bien et avec nostalgie ce Gabon.
    Pauvre “Biloblob, anongoma” que je suis, je rêve d’un Président à l’exemple de Feu Léon MBA (Fang ou pas Fang).

  5. Alain dit :

    Pa si vite… sieur wada sera rapidement remis en liberté “conditionnelle” mais définitive en réalité et le procès repoussé aux calendes grecques. Aini ira toujours la république de bongo père & fils…

  6. JE SUIS D’ACCORD AVEC VOUS
    Je suis d’accord avec toi. La poudre aux yeux pour les crédueles. Mr WADA ne passera plus de deux semaines à sans famille. Déjà, dès que l’affaire a éclatée au grand jour, ses parents ont souhaité rembourser… Mais comme on est dans jungle, on voudrait faire croire aux gabonais makaya que SIDONI la procureur fait son.
    Je parie qu’il sera mis en liberté dans peu.
    Pour preuve, certains de ceux qui ont pillé la BEAC à PARIS sont passés par sans famille pour 2 à 3 jours. Tous ont été libérés.

    Jean-Pierre Oyiba et Philibert Andzembe et leurs parents, puis qu’il s’agissait d’une banque gérée par un groupement de familles, ils sont été tous promus. OYABI est aujourd’hui maire.

    Mais pour combien de temps encore ces crapules vont-ils continuer à narguer le peuple du GABON, qui trime le ventre vide, parce que les BONGO sont là mbèmbè???????????? Cette question, tous les gabonis, même le plus idiot se la posent déjà
    Pour combien de temps encore Ssouffrir de la vie chère ????????????

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW