La famille de l’ancien inspecteur général des impôts retraité, Claude-Réné Oranga Egueyi, 75 ans,  a été expulsée, le mercredi 16 mai 2012, de sa maison de Glass, un quartier du quatrième arrondissement de Libreville. L’huissier de justice Eliane Oberdeno y a fait irruption, en début de matinée, accompagnée de quarante-deux policiers, qui sont allés déloger, à la hussarde, les occupants des lieux.

SPOLIATION EPOUSE ORANGA

 

Selon Me Oberno, la maison ne serait plus la propriété de la famille Oranga. Elle aurait été  vendue, en 2008 – en même temps que deux autres maisons situées à Port-Gentil – à l’ancien conseiller général puis député de cette ville et actuel ministre des Eaux et Forêts, Gabriel Tchango. Ce dernier, a indiqué l’huissier de justice, avait conclu la transaction en 2008 avec le dernier fis de la famille, Réné-Edmé Oranga, qui s’était drapé d’un acte de cession. Mais les propriétaires du patrimoine immobilier soutiennent que le vendeur n’a jamais reçu le blanc-seing de ses parents ou d’un quelconque conseil de famille. Il saurait donc falsifié des documents pour conclure la transaction avec l’ancien édile de Port-Gentil, aujourd’hui au gouvernement.

L’acte de cession, a indiqué la famille Oranga, ne porte ni la signature du chef de famille, ni celle de son épouse légitime, Rosine Adioy, 75 ans,  avec  qui l’ancien inspecteur des impôts s’était marié sous le régime de communauté des biens. «Nous avons construit cette maison en 1961. Mon mari et moi avions contracté un crédit conjoint pour nous doter d’un toit. Alors, un enfant de la famille ne peut pas  vendre notre maison sans notre accord, étant donné que nous sommes tous encore en vie», a avancé Rosine Adiot.

Devant une transaction aux contours brumeux, selon la famille Oranga, celle-ci avait saisi la justice pour ne pas être spoliée. Mais elle n’a eu gain de cause ni en première instance ni en appel. D’où sa décision de se pourvoir en cassation. Alors que la Cour de cassation ne s’est pas encore prononcée sur la question, l’huissier de justice est allé déloger la famille Oranga de la maison où elle vivait depuis cinq décennies. Après avoir vainement cogné devant le portail, les agents ont escaladé la barrière avant d’expulser manu militari la maisonnée, du reste réfractaire à la cession du bien.

Effets spoliationDeux heures durant, les policiers se sont attelés à vider la maison querellée de tout son contenu, déposant mobilier et affaires intimes, au fur et mesure, en bordure de la voie publique. Une scène qui a mis en courroux dame Rosine Adiot, 71 ans, sa fille Lydie Oranga et d’autres proches impuissants devant la force publique. «Nous n’avons reçu aucune assignation. C’est une décision arbitraire. M. Gabriel Tchango se sert  de sa position de ministre pour vouloir écraser les autres», a dénoncé un membre de la famille, visiblement courroucé. «Ce n’est pas sérieux ! Comment peut-on déposséder une famille de sa propre maison ?» a renchéri un autre membre de la famille prenant à témoin l’opinion nationale et les plus hautes autorités du pays. «Cela prouve que la loi appartient à ceux qui ont les moyens. M. Tchango gagne les procès au tribunal parce qu’il soudoie les magistrats», a déduit  un neveu de la famille, non sans s’interroger sur les réelles visées de Gabriel Tchango.

Joint au téléphone depuis Brazzaville (Congo) où il séjourne, le ministre des Eaux et Forêts a indiqué avoir acheté la maison avec l’un des fils Oranga, Réné-Edmé Oranga, qui lui aurait présenté un acte de cession en bonne et due forme. «Il m’avait présenté des documents authentiques sur la base desquels nous avons conclu la transaction. Je l’ai fait quand je n’étais pas encore ministre. Je ne comprends pas pourquoi cette affaire fait tant de bruit aujourd’hui», a répliqué Gabriel Tchango. La question que tout le monde se pose est de savoir comment un homme expérimenté comme lui a pu s’engager dans une transaction avec un fils Oranga, sans autre garantie que sa parole, alors que le père et la mère, véritables propriétaires de la maison, sont encore en vie. Quel notaire a pu valider une telle cession sans vérifier la validité des documents fournis ? Comment la justice peut-elle faire expulser une famille, composée de personnes âgée de surcroît, sans attendre  la fin de la procédure ? Autant d’interrogations qui laissent un sentiment d’injustice profondes si elles doivent rester sans réponses convaincantes.

 
 

78 Commentaires

  1. Nash dit :

    Ça c’est quel pays?

  2. xavi dit :

    Me OBERDENO? Je me pose la question sur sa moralite!Quand au ministre… ? Il est évident que l’opinion puisse dire qu’il profite de sa situation pour pouvoir expulser des vieillards de leur maison. Si n’aurait pas ete ministre aurait-il pu la même force?

  3. Boughosso Agnama Antsie dit :

    Tchango doit demissionner du gouvernement, c’est une honte pour le Gabon

  4. Citoyen libre dit :

    Tchango n’a pas encore assez de maisons pour attendre. Quelle honte. Demain il viendra demander nos voix pour etre president du Gabon.

  5. ALOZACK dit :

    Oui.

    La force injuste, pas de la Loi, mais des petits Magistrats.
    Et l’appât du gain à tout prix déshumanise la société.

    Inacceptable.

  6. Le fils de la Veuve dit :

    Vive l’émergence. Tchango est en train de se persdre. C’est à croire que la bêtise, l’abus de pouvoir sont contagieux et que dès qu’on devient émergent on contracte ces maladies-là…. Pauvre Gabon….. ça doit mal finir….

  7. Jules Obiang dit :

    J’aimerai bien voir la Tête de mr NTChango, si un de ses retons allais vendre ces biens sans qu’il ai donné son aval , ni même sans qu’il ne soit informé.
    Arrêtons un peu avec ces connerie comment peut on négocier une vente de bien immobilier avec une personne qui n’a jamais construit de maison, qui parle au nom de sa famille, qui pésente un acte de cession de bien d’une famille entière sans en refferer au chefs de famille propriétaire encore vivant ?. Allez Tu as fais un mauvais coup avec un escroc.Faut en être conscient. laisse les pauvres vieux tranquille. Demande à ton associé de te rembourser , il t’a vendu apparement des biens qui ne sont pas les siens. C’est un escoc c’est tout. C’est avec lui que tu as affaire et non pas à ses parents. C’est incoyable qu’une personne avisée de ta catégorie n’est pas pris le soin de vérifier auprès des parents et autre membres de la fille avant de conclure cette affaire.

  8. Citoyen libre dit :

    Il faut que l’on fasse une pétition contre cette expulsion au moment ou l’on n’a promis 5000 logements aux Gabonais et la déposer au 1er ministre, ce n’est pas normal qu’on expulse une toute une famille parce que l’on veut mettre des locataires. Tchango ne peut pas nous dire qu’il est dans le besoin, à Port-Gentil nous voyons toutes les maisons qu’il a.
    Tchango n’a aucune éthique, ni moralité, ni humanisme un pure produit PDG « Tout pour nous et Rien pour le peuple » Si Tchango est ministre c’est parce que le peuple la elue comment peut-il se comporter ainsi ?

    • franckysagan dit :

      cher citoyen si le peuple elit des hommes com ce monsieur dont je ne citerai pa le nom c ke ce peuple merite ce ki lui arrive.commnt explikez vs ke des hommes de tel acabi puisse gerer ce bo pays ke ls mm politik ont divise

      • Gabonais dit :

        Ce monsieur n’a pas été élu par le peuple. Le peuple ne vote plus mais il a de l’argent pour acheter suffisamment de badauds près à offrir leur voix à celui qui peut leur offrir le festin d’un jour. Avec combien de voix il a été chosi?

  9. Gabonais dit :

    Je suis profondement triste pour mon pays et revolté pour le Gabon. Jusqu’à quand ce pays appartiendra a une minorité? jusqu’à quand une minorité les institutions sera au service de cette meêm minorité au détriment du peuple? A quand un Gabon pour tous? Tchango s’est enrichi en exploitant des gabonais et sa cupidité n’a pas de Limites. Depuis toujours ce qui nous dirigent ne sont des hommes au service du Gabon mais des prédateurs qui n’ont qu’un seul but : exploiter le Gabon et son peuple. Elu du peuple? Mais quel peuple, se fait élire celui qui a de l’argent dans le compte comme Tchango et qui peut offrir quelques billet et des festins à des badauts, dans cette démocratie à laquelle la grande majorité des gabonais soucieux de l’avenir de leur pays ne participent plus. Dans une démocratie sérieuse ou le peuple s’implique Tchango ne pourrait être un élu.

  10. olga dit :

    non non et non c’est quoi ca!deloger des gens comme ca elle va aller ou?mon dieu!

  11. Citoyen libre dit :

    Elle expulsee parce que c’est pas la mere d’un mininstre ou d’un membre du PDG j’immagine ?
    C’est scandaleux, 42 policiers pour mettre dans la rue une famille Gabonaise, quelle honte, Tchango c’est fini pour toi profite de ton court séjour au sein du gouvernement, tu te représenteras devant le peuple pour demander leurs voix et ce jour le peuple humiliée te présentera ces photos.
    En Afrique on dit « Si tu as de nombreuses richesses donne ton bien ; si tu possède peu, donne ton coeur. »

  12. Danny dit :

    Bonjour, nous savons que vous fournissez beaucoup d’efforts pour alimenter votre site avec des articles, mais à tromper les lecteurs en écrivant que Gabriel Tchango a été maire de Port Gentil, il y a une volonté masquée de troubler les connaissances du public.Ce que je sais qu’il est conseiller municipal. J’exige que votre rédaction s’excuse auprès de ses lecteurs.Je suis journaliste reporter à Port gentil depuis 13 ans.

    • Luc Lemaire dit :

      Cher monsieur, vous avez raison et nous nous excusons de cette erreur… En fait M. Tchango a été Conseiller municipal, et est aujourd’hui Député de Port-Gentil, ce qui est un poste à plus grandes responsabilités encore. Mais vous remarquerez que l’importance de sa fonction élective ne change pas grand chose au fond de l’article puisqu’il s’agit là de savoir si la justice a suivi une procédure régulière et comment une personne avisée peut avoir acheté une maison avec autant de légèreté administrative, payant ce bien sans vérifier la validité des documents du vendeur !

      • Danny dit :

        Bonjour Luc, je n’ai pas de commentaire à faire sur cette affaire, vous avez répondu à ma préoccupation, je vous en remercie.Si votre pays, la France avait bien éduqué les cadres politiques gabonais sur notamment le respect du citoyen du bas de l’échelle(citoyen moyen), on ne vivrait pas de telles situations.Confraternellement, merci.

        • Luc Lemaire dit :

          Danny, je vis au Gabon et n’ai aucune responsabilité en France. Donc je ne peux parler en son nom. Par contre, il me semble que le Gabon est indépendant depis 50 ans et quelques mois, et qu’au même titre qu’un adulte, il ne peut se prévaloir de la responsabilité de ses “parents”. Vous êtes journaliste ? Donc vous faites partie de ceux qui font ce pays et qui êtes en charge d’éduquer ses cadres politiques comme ses citoyens. Autant que je sache, le Gabon n’est pas un pays sous tutelle et doit donc assumer ses défauts comme il peut être fier de ses qualités…

          • Danny dit :

            Ok, je vous ai compris.Bon travail

          • okeba maxime dit :

            Bravo M. Lemaire pour cette réponse nette, claire et précise. La faute à l’autre est finie. Le Gabon est pillé par les Gabonais et non par la France. Honte à nous Gabonais qui pensons qui souffrons du complexe d’infériorité. C’est dommage. Le problème aujourd’hui est simple, l’acte posé par tchango est normal ou pas? Dès lors, on saura ce que nous sommes : un peuple attardé. Voilà ce que nous sommes. Que Dieu nous protège!

        • okeba maxime dit :

          Cher Danny, votre argumentaire manque d’épaiseur. Nos turpitudes sont-elles dues à la France? Non, félictons M. Lemaire de faire travailler les Gabonais et d’avoir mis à notre disposition un instrument de dialogue. Nous devons nous regarder dans la glass. Les hommes pourritiques sont mauvais, mauvais, mauvais, mauvais, mauvais,…

    • Pirate 241 dit :

      Dis-donc, Danny-la-haine. Quelle violence pour indiquer une erreur ! C’est pas ça qui fera que tu deviennes correspondant de ce site. On n’avait compris qu’il y a erreur (ce qui est humain) entre ancien conseiller municipal, actuel député et actuel ministre. Cette réaction, épidermique pour si peu, démontre simplement qu tu es un supporter, ou un parent de Tchango, et pourquoi pas un journaliste à sa solde. Le coup de gueule ici devrait être contre Tchango. Idem pour l’exigence des excuses. Faut pas nous distraire. L’info ici c’est qu’à fait ton héros de m…

      • Nad dit :

        Pirate je suis plus que d’accord avec toi,le pb n’est pas sur l’erreur de sa fonction mais sur l’acte poser et frnachement pour toutes les erreurs qui sont faites au jt ou dans l’union ce n’est pas pour si peu qu’on va chipoter!!
        Quand à tchango il faut savoir s’il est capable de reconnaître un doc falcofie d’un authentique!!! Et c’est “ça” qui nous dirige,pathétique ce pays,quelqu’un qui n’a même pas le BEPC!!!pfffff

    • Rank dit :

      Excuses-toi toi-même, Danny. Depuis décembre 2011, Tchango n’est plus conseiller municipal. Il est député du 3ème arrondissement de Port-Gentil, monsieur le journaliste spécialiste de POG depuis 13 ans. C’est toi qui sème le trouble avec cette diversion.

      • Danny dit :

        Quelle différence faites-vous entre groupe Tchango et PDG? Il est parti de son association politique pour le parti au pouvoir.Il a été conseiller municipal jusqu’aux élections de décembre 2011. Qui vous a dit que j’étais spécialiste de POG? Commentez l’affaire

      • Mag dit :

        Faut laisse Dany,il.doit être un des sbires de l’autre parce qu’une tel reaction est plus que ridicule pour un “journaliste”,un commentaire sans valeur ajoutée!! Et ca c’est sans parler sur l’autre concernant les raports Gabon/France!
        Mon cher Luc tu devrais censurer les réactions stérile…

  13. Gabonais dit :

    Je suis profondement triste pour mon pays et revolté pour toutes les humiliations et privations infligées à son peuple. Ali Bongo doit comprendre que le temps d’une véritable démocratie et de l’alternance est nécessaire stopper l’arrogance et le mépris de leur groupuscule du PDG et de leurs familles. Jusqu’à quand ce pays sera la propriété de cette minorité? jusqu’à quand les institutions seront au service de ces gens qui privent le peuple de son droit à la dignité ? A quand un Gabon pour tous? Tchango s’est enrichi en exploitant des gabonais et sa cupidité n’a pas de Limites. Depuis toujours ceux qui nous dirigent ne sont pas des hommes au service du Gabon mais des prédateurs qui n’ont qu’un seul but : exploiter le Gabon et ruiner son peuple. Elu du peuple? Mais quel peupl? Se fait élire au Gabon celui qui a de l’argent dans le compte et peut offrir quelques billets et des festins à des badauds. Dans ce pays où pour être élu on est obligé d’acheter une poignée de personnes réduites à la mandicité et à la dépendance, les 120 prédateurs du palais Léon Mba ne peuvent prétendre détenir leur mandat d’un peuple libre. Ce ne sont pas ces forfaits qui empêcheront Tchango d’être réélu dans des élections truquée parceque les patriotes ne se sentent plus concernés et ne vont plus aux urnes. Le Gabon est au PDGiste et malheureusement beaucoups continueront à les suivres pour des réjouissances d’un jour malgré leur misère.

    • franckysagan dit :

      les gabonais n`ont que les dirigeants k`ils meritent je suis desole de le dire parce que notre peuple est divise et on ne s`aime pas,on prefere privilegier son groupe ethnik plutot ke de penser a nos enfants et c vrement ecoeurant cher compatriote reveyez vous reveyez vous,si des hommes com khadafi,sadam hussein,moubarak ki etaient ds soit disant puissant de ce monde ont fini com des rats, c pas un petit regime com celui du pdg ki resistera a la colere du peuple gabonais,ce jour arive…

  14. mbandong anathole dit :

    Bonjour, je suis triste et je pleure au moment où j’écris ces lignes. Hier, un éditeur de presse a été appréhendé comme un vulgaire bandit par plus de 8 gendarmes armés jusqu’aux dents, aujourd’hui 42 policiers vident toute une famille d’une maison, le Gabon est en train de sombrer.M. le président faites quelques chose, sinon le diable va s’emparer de tout le monde et le pays va s’embraser. Il est encore temps. Votre chute viendra de vos collaborateurs. Merci à Gabonreview pour ce courage de dire et bravo à M. Lemaire pour son outil de communication qui crédibilise le régime d’Ali. Au moins, on peu s’exprimer.

  15. Bruno dit :

    Je suis vraiment triste en lisant cet article, dans un pays
    «nornal» et réellement démocratique, le fils en question aurait été
    inquiété et pas ses parents. Il aurait été poursuivit pour «faux et usage de faux» et «usurpation d’identé». Notre Gabon a encore vraiment du chemin à faire…

  16. La révoltée dit :

    Quelle honte vraiment! Mais chacun son tour chez le coiffeur ce sont des vieillards qui ont travaillé pour le pays que vous malmené ainsi en envoyant 42 gendarmes comme si c’était des criminelles ou des terroristes, à quoi ça rime tout ce cirque. J’aimerai bien voir vos parents être débarqué de cette manière et vous verrez peut être ce que ça fait, tout de même respectons nos vieux! C’est une injure ça.

  17. Régie Belafonté dit :

    Le voyou c’est celui qui achete un bien familial à un fils alors que les parents sont encore en vie. Il l’a fait clandestinement puisqu’il ne s’est pas entretenue avec les occupants. Je crois que la justice devrait se pencher sur les modalités d’achat, sur les signataires des documents y compris le fameux notaire. si le fils à où vendre des biens familiaux il doit avoir présente à l’acheteur des documents qui attestent qu’il en était devenu l’héritier ou le propriétaire légal. Mais on est au Gabon. C’est pathétique.

  18. la voix de Dieu dit :

    TCHANGO, rends la maison de la pauvre famille; un point un trait; je suis de POG, et ton attitude de macro m’insuporte; comment peut on acheter un bien appartenant à des personnes vivantes sans leur consentement? Ce genre de chose n arrive qu’au Gabon. S’il faille faire une marche pour dénoncer cette injustice notoire, je serai avec vous, chers victimes; trop, c’est trop!!! Les gabonais et le Gabon en général doivent changer. Les injustices ont assez duré! Mr TCHANGO, où cette famille du 3ème âge que vous spoliez sans regret ira t elle vivre? Répondez nous donc.

  19. Nash dit :

    Si ce ministre n’est pa inquiété par la justice dans les tous prochains jours cela va vraimen confirmer qu’il ya des citoyens ki sont au dessus de la loi et ki profite de leur statu pr piétiner les otr.

  20. Me OBERDENO , j’insiste encore Me OBERDENO! s’il vous plait rélisez bien le droit parceque votre décision aux allures partisanes m’attriste et fait honte à la justice gabonaise je vous informe qu’en 2002 mon cadet qui vient après moi a failli s’approprier de tout l’argent de notre défunt père en brandissant un document fallacieux à son ancien employeur afin de percevoir sa durée sous pétexte qu’il était désigné par le défunt de son vivant . Devant la situation l’entreprise s’esr confiée à la justice qui a dû user de son savoir faire pour joindre bon nombre des membres de notre famille , et je me souviens qu’il nous avait été exigé de tenir un conseil de famille assorti d’un procès verbal dans le quel il est mentionné le nom de l’héritier, ce qui fut fait Me ! êtes vous posé la question,qui a mandaté ERANGA fils comme successeur de son père dans la gestion des intérêts familiaux ? attention il ya aussi la justice de DIEU qui prime sur celle des Hommes , attention tournez autour de vous et régardez ce qui se passe à travers le monde, attention n’oubliez jamais ces paroles sacrées digne d’un sage d’Afrique qui s’est confessé avant sa mort: ” Dieu ne nous a pas dit de faire du Gabon ce que nous sommes en train de faire ” me toch bena, nia ni bess bongue biotch, ,nzembi a ça lè ndé le ngab ndil le bé bè lili na ba dor vè, bé la mo me ma lote ghu l’Egypte, TUNISIE ?

  21. tania dit :

    c’est une honte!!!! maître oberdeno et puis encore…cette femme doit être dans les pires magouille du pays, cet huisier est toujours dans des affaires douteuses. Quant à monsieur Tchango sachez que tout à une fin. ”tout les hommes sont mortels, socrate est un homme, donc socrate est mortel”

  22. Citoyen libre dit :

    Il faut Mr Tchango vienne nous expliquer comment s’est effectuee la transaction avec son vendeur de cette maison.
    Le ministre de la famille doit se saisir de cette affaire a moins que ce dernier cauionne l’acte posee par son collegue.

  23. Citoyen libre dit :

    Je suis Ministre PDG rien ne peut m’arriver c’est la politique du PDG qui compte “Rien pour le peuple tout pour nous” voilà le projet de l’émergence de l’égoïsme. Il faut que le 1er ministre mettre en place une charte de Déontologie et d’éthique. Quand on est au service du pays on doit faire très attention sur les actes que l’on pose. Si Tchango est ministre de la république qu’il vienne s’excuser sur cet acte il n’y a pas de honte a cela.
    Pendant que les gabonais sont toujours à la recherche de logements promis par du gouvernent je trouve que c’est un acte grave en tant que député parce que le rôle d’un député ou d’un ministre est de défendre les intérêts des citoyens. Il y a trop d’arrogance de la part des personnes qui sont au pouvoir.

    A Mr Tchango : ll ne faut qu’une voie d’eau, pour submerger un vaisseau c’est a dire Il suffit d’un element a 1ere vue mineur pour faire tomber un homme ou une institution.

  24. pablito dit :

    c’est vraiment dommage. cette affaire est tellement floue que ce Mr Tchango ferait mieux de garder profil bas. en tant qu’homme d’affaire il peut jouer au bandit et se foutre de sa réputation, mais en tant qu’homme politique, il devrait vraiment faire attention. le changement et l’émergence dont parlent tant les gens c’est justement empêcher que les mauvaises habitudes des politiciens et des pseudo hommes d’affaires (qui sont trop souvent les mêmes chez nous) de marcher sur les faibles et de jouer de ses relations et de son portefeuille pour gagner une affaire qui tout le monde l’a compris est une véritable escroquerie et un abus de confiance. les affaires sont les affaires, mais votre Tchango là n’a pas été très sérieux sur cette transaction. n’importe quel juge aurait normalement remarqué celà. pauvre Gabon d’abord

  25. Citoyen libre dit :

    Imprimez les photos et faites les circuler, il faut que tous les gabonais voient comme on est traité par ces gens qui sont censés nous defendre .

  26. Danny dit :

    50 millions pour la villa de Port Gentil et 60 millions pour la maison de Glass à Libreville versés au compte de M.Oranga René.Rosine Adioy divorcée d’avec René Oranga depuis 1980, elle oublie de le préciser.

    • Citoyen libre dit :

      Cher Danny,
      Qu’il ait achète à 100 millions FCFA il ne peut pas expulser cette famille de cette façon,n’est –il pas un élue de la république ? Il veut profiter de son immunité parlementaire (de 5 électeurs) pour spolier cette famille de ses biens
      Tchango bâtit sa fortune sur l’exploitation des faibles à travers ses alliances politiques et à travers la corruption.
      Un patrimoine familial ne se vend pas de cette manière.

  27. Danny dit :

    Je n’ai pris le parti de personne dans votre affaire.

    • Gabonais dit :

      Tu veux faire semblant de ne pas prendre partie. Une chose est sur ce que tu n’aurais souhaiter qu’on révèle comment Tchango met toute une famille en difficulté au nom de sa cupidité.

      • Danny dit :

        Souvent quand un citoyen ne partage pas le point de vue du grand nombre, on pense qu’il est à la solde de… J’ai refusé de commenter cette affaire depuis le départ, Gabonais. Vos cris n’iront pas loin, ainsi va le pays depuis des lustres.

    • Gabonais dit :

      Tchango a un droit de réponse. Si il est vrai qu’il n’a pas profiter de l’existance d’un escroc dans les rangs de cette pauvre famille pour la spolier, qu’il vienne s’expliquer au lieu que tu joues les émissaires. 60 millions et 50 millions tu tiens ces chiffres d’où?

  28. Le Port Gentillais dit :

    Je me doutais bien que ce site étais partisan et manipulé. Je viens de poster des précisions qui n’ont pas été publiés. C’est ça peut être votre déontologie à vous.

    • Le fils de la Veuve dit :

      PortGentillas, ça veut dire quoi partisan et manipulé ? Est-ce que les faits sont faux ? Plus manipulé que qui ? Que vous ? Plus partisan que qui ? Que vous qui trouvez normal qu’on abuse de positions pour exproprier de paisibles citoyens. Tchango s’est fait rouler par le fils de ces gens, qu’il s’en prenne à lui-même et à sa bêtise, qui n’est que révélatrice de son niveau et de son statut rééel : celui d’un quasi-analphabète prête-nom…. Vous faites pitié….

      • Le Port Gentillais dit :

        Des insultes, toujours des insultes et l’intox! C’est l’outil de ceux qui manquent d’arguments. Je disais dans mes précisions que la suite de cette affaire réserve des suprises. Les surpris ne seront pas forcement ceux qu’on croit. Pour ma part, je laisse la justice faire son travail. Même si Tchango a acheté tout le monde comme on le prétend, elle sait encore lire le droit. Wait and see.

    • Citoyen libre dit :

      Tu peux poster tes precissions dans l’union pourquoi, vous serez plus credible.

  29. Un Emergent dit :

    Mr le Ministre, si vous avez encore un minimum de probité, veuillez stopper cette infamie , s’il vous plait. Sinon, en tant que membre d’un gouvernement de l’Emergence, des excuses s’imposent, et au pire des cas, la démission serait la réaction appropriée…

    • Le Gaboma dit :

      Ah mon cher “UN EMERGENT” les choses ne sont malheureusement comme tu le penses. Tu pense qu’en Afrique, encore moins au Gabon les ministres démissionnent à cause des histoires comme celle-là??…NON… Ils n’ont aucune probité morale comme vous le pensez, de plus, ils ne considèrent pas ce type d’acte comme une infamie, mais comme une “”””réaction émergente”””” ce qui arrive c’est tout simplement ce qui devrait arriver pour que les gabonais dans leur ensemble voient qui est véritablement leur chef, “le grand chantre de l’émergence à deux balles”. Ce qui est triste c’est de voir que malgré toutes ces dérives de la part de ces dirigeants, nous fermons les yeux attendant que la France qui ne voit que ses intérêts, vole à notre secours. Attendons encore… on risque de vieillir sans connaitre la liberté au Gabon.

      Mr le Ministre, si vous avez encore un minimum de probité, veuillez stopper cette infamie , s’il vous plait. Sinon, en tant que membre d’un gouvernement de l’Emergence, des excuses s’imposent, et au pire des cas, la démission serait la réaction appropriée…

  30. MoiMeme dit :

    bon, je vois un peu la tendance des reponses et quitte a me faire lyncher, j’aimerais exprimer mon opinion: lire cet article, et voir ces photos m’a beaucoup peine pour cette famille, je ne pense pas qu’on avait besoin de tout un escadron arme pour les deloger de la sorte comme de vulgaires bandits. Si cela avait ete mes parents, et meme en tps qu’etre humain, tout en moi se revolte contre cela….maintenant, beaucoup de personnes ici pensent que le probleme vient d’un abus de pouvoir et vu comment les choses fonctionnent dans notre cher pays, on ne peut vs blamer…a mes yeux toutefois, la n’est pas le reel probleme. Pour moi ce qui importe est de savoir si les documents ayant servi a la transaction sont authentiques ou non. Des parents peuvent tres bien leguer a leurs enfants le titre de propriete de leur maison de leur vivant, pour x ou y raison (par exemple afin qu’il prenne en main les differentes charges reliees a la maison)…des lors l’enfant a titre de proprietaire peut malheureusement en tte legalite transiger sur ce bien, et si le fils ds ce cas est un escroc (et je dis bien si!! A chacun son opinion la dessus, mm si la mienne est qu’il l’est) les parents peuvent se retrouver dans de telles situations , voire pire. Le boulot du notaire etant de verifier l’authenticite des documents fournis, je me dis que si cela a ete fait, Tchango et autres n’ont aucun tort, car ils auraient reellement transige avec le proprio legal du bien….on parle de conseil familial et de consulter le chef de famille…cette attitude est tres propre a beaucoup de pays d’afrique dont le Gabon..le probleme est que parfois ces conseils familiaux vont en totale opposition avec les testaments officiels/autres documents officiels laisses par des parents/conjoints ou autres….combien de fois n’avons nous pas vu une veuve et ses enfants prives de leur succession au profit de la belle famille, sous couvert de ces conseils familiaux. Malheureseument, ou heureusement je ne sais pas trop…les notaires n’ont pas a charge de traiter avec ces entites, mais juste avec des documents legaux et si tel etait le cas, Tchango n’est pas le probleme, ni le notaire mais bien le fils. Tout ce qu’a fait Tchango etait de recupere un bien auquel il avait droit depuis 4 ans deja, meme si il aurait pu le faire d’une facon plus correcte. Je tiens a preciser que je ne suis ni du cote de Tchango et/ou du pdg si l’amalgame doit etre fait, et mon coeur penche en faveur de la famille,mais logiquement c comme cela que je vois les choses c tout

  31. Gervais dit :

    encore une famille dans la rue, en regardant ces images la plaie que je porte saigne à nouveau pour avoir subit la même chose en 2008 , j’exprime ma colère et mon indignation face ces litiges fonciers à répétition ! Pourquoi une commission des affaires foncières ne siègerait-il pas même à l’assemblée nationale, courage à vous !

  32. Risbo dit :

    nous sommes en 2012 et ce genre de réponse n’est pas digne d’un soi disant Ministre qui ne vas pas chercher plus loin que son nez franchement que font les autorités du pays face a ce genre de situation comment chasser une Famille qui a tt donner dans son patrimoine je trouve sa pitoyable et ce Ministre n’aura jamais repos dans cette Maison y compri ce qui remplaceront mais on est ou la Ministre ou pas il est trés limité jesper que cette affaire sarrangera pour cette famille puisse Dieu tt puissant veiye sur vous

  33. Citoyen libre dit :

    Envoyant ces images je me dis force reste à la dictature au Gabon.

  34. Bonjour! C’est avec beaucoup de peine et de larme que j’ecris ces quelques mots.J’estime qu’I’ll est inadmissible que de nos jours telle attitude puisse y voir encore le jour,mr tchango ne peut en aucun se permetre d’expulser une famille gabonaise de leur domicile quelque soit l’enjeu.Ce comportement releve de l’autoritarisme avere,accompagne d’une barbarie a sanctionee severement.comment peut-on expulser une famille du 3e age avec 42 policiers? Sont ils des bandits de grand chemin? Que leur reproche t’on? Ce comportement a trop dure,je pense pour ma part que les associations,la societe civile et bien d’autre se levent et denoncent cela avec force et vigeur. Que les plus faible,ne soit plus victime .trop c’est trop enfin,nous sommes dans quel pays?

  35. Danny dit :

    Quel commentaire faites-vous sur l’affaire des villas après l’interview du fils du propriétaire sur Gabon Télévision? Parlez, n’ayez pas honte.Je vous avais dit qu’ainsi va le pays?

    • Yves dit :

      Qu’a t-il dit à la télévision gabonaise pour que nous commentions? Tout le monde n’a pas suivi son intervention.

      • Danny dit :

        Yves, c’est bien de suivre les chaines des blancs, mais c’est encore mieux de jeter un oeil sur les TV locales. Le fils du propriétaire des villas rachetées par Mr Tchango a fait une déclaration et à apporter des précisions sur cette affaire qui a trompé la presse instrumentalisée. Silence du côté de notre Gabonreview. Bravo les gens qui jugent vite.Je sais que l’acte est à revoir de la part de ce ministre.Agitez vous, soyez éclairés ”les fils de la veuve”…

        • Yves dit :

          @Danny,

          Là où je suis, il n’y a pas télébongo donc je ne peux pas comme vous être imbibé des conneries localement gabonaises à longueur de journée. Vous avez dit que le fils a fait une déclaration sur télébongo et vous demandez aux gens de commenter. Moi je persiste et signe à votre endroit: qu’a-t-il dit qui lui donne raison dans cette affaire comme vous semblez nous faire croire? J’attends vos éclaircissements avant d’aller plus loin dans mes commentaires.

    • Le Port Gentillais dit :

      Je me doutais bien dans cette affaire, que celui qui crie n’est pas forcement celui qui a raison. Que ceux qui ont tôt fait de condamner Tchango méditent sur cette maxime. Nous sommes coutumiers: on commet des infractions, on ameute des ONGs qui n’ont rien d’ONGs, on passe a la tele, on contacte notre presse sans déontologie et on crie au voleur, a l’injustice, au crime. De qui se moque t-on enfin? La vérité n’a pas de tombre; c’est un adage bien de chez nous que chacun d’entre nous doit méditer.

    • Le fils de la Veuve dit :

      Danny ! Qu’ y a t-il de révolutionnaire ? De voir un fils voyou vendre ujn bien du vivant de ses parents ? A-t-il brandi un acte de cession qui en fait le propriétaire du vivant de ses parents ? A-t-il brandi un procès verbal de conseil de famille ? Dites-nous tout vous qui suivez les chaînes nationales aux ordres ??? Vous direz tout ce que vous voudrez mais vous ne serez jamais crédibles tant que vous ne répondrez pas à ces questions (1) où est l’acte de cession familiale ? (2) depuis quand on hérite du vivant du légateur ? (3) pourquoi Tchango a attendu de devenir “ministre” pour réclamer son “bien” ? Contentez-vous des miettes que Tchango vous verse pour animer son fanatomatique groupe à Port-gentil au lieu de vous mêler des choses qui ne sont ni du niveau de votre employeur Tchango ni du sien….

  36. Fuse dit :

    Sa c est tjour passe comme sa j ai été victime d son genre d acte la famille bongo et ls
    Membre du gouvernement on l habitude d faire c genre d chose o pauvre citoyen du Gabon…..

  37. eddy de CAEN(mondeville) dit :

    vraiment c’est une honte:tchango où été tu depuis 2008 il fallait que tu soit ministre pour faire du mal au autre …
    où est l’amour pentu-tu à ce vieux retraiter? le fils qui ta vendu le terrain est-il le propriétaire,franchement tu ne mérite pas ce poste tu fais honte à la nation gabonaise 42 agents pour un petit problème
    nb:je regrette de ta voir voter

  38. eddy de CAEN(mondeville) dit :

    apprend à pardonner et arrête de faire du mal pense-tu a ce vieux retraiter?

  39. Masd dit :

    Hey Danny! I don’t think that i like your ton. This type of behavior is exactly what we should fight against. A matter of facts,things have been going cross-sided in the past with a system that use tails rather than heads. I don’t want to provide you with details,you know what have been going on in past with big people outpowering little ones.As for this Tchango,shame to him/her in a sense that he/she doesn’t know th process by which he/she should follow to gain possession of a deed. However,staffs like this happen,and options are you can juridically pursue the gentelman in question instead of using the absolute power of the Bongo system to dismantle and turment peaceful people. Just one more thing,they aren’t gansters, treat them with respect.

    • kery dit :

      hum Masd,nous sommes francophone au dernieres news
      pourquoi t exprimer en anglais sur un site Gabonais
      portant une cause aussi grave,juste du mtv gratuit
      anyway…

    • Le fils de la Veuve dit :

      @Masd. Du Ali Bongo pur… S’exprimer en anglais dans un environnement francophone en croyant que c’est un signe de raffinement ou d’instruction. Au contraire cela prouve que vous n’êtes pas adaptés au milieu dans lequel vous évoluez et que votre place est partout sauf là où vous êtes en ce moment…. Qui vous adit que vous êtes le seul à pouvoir écrire en anglais….. ?

      • ebedinho dit :

        Vous oubliez que tout ce qui se passe au Gabon est de notre faute, puisqu,on a cautionne tout le comportement du regime actuel en acceptant d’etre geres par des brigands. La pute d’oberdennose fait certainement enfilee par cet cafard de tchango. Il n’ya que lesnigerians pour parler en anglais partout ( eglises,taxis, marche…….)

  40. Cliff dit :

    Mr Le ministre se fait arnaqer, Il doit laisser ces vieillards tranquils es essayer de recuperer son argent chez le fausseur qui a falcifier des document. La vente faite a base des faut document n’est pas valide et c’est la responsabilite de l’acheteur de verifier et fait verifier tout documents. Il doit remetre cette maison au legitime proprietaires quue sont ces vieillards.
    Mr Le Ministre, je vous address ce message. Soyez grand grand en respectan l’ethique, recuperer vos sous chez le vendeur. Si quesqu’n fabrique une fausse carte grise et vends votre vehicule vous n’allez pas remetre ce vehicule aux noveaux achetteur. Faittes ce qui est bien Mr le Ministre. Montrer l’example parce que le peuple vous regardent, ils vous considerent come un leadeur et un example. Merci. Mon clavier est anglais.

  41. judicael gnambault dit :

    Lorsqu’il a tu notre père on ne vous a pas vue criè ils ont bien fait

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW