De nombreux Gabonais qui avaient fait confiance à un promoteur immobilier bénéficiant de l’onction du ministère de l’Habitat ont perdu leurs placements et se retrouvent sans les maisons promises dans la zone d’Angondjé. Si l’arnaqueur est actuellement aux arrêts, l’impassibilité du ministère de l’Habitat suscite quelques interrogations.

Arnaqu immobilière Gabon

Homme d’affaires surfant sur la crise de l’immobilier qui turlupine de nombreuses familles gabonaises, sieur Jean François Mbazabois, promoteur de l’Agence de promotion immobilière solidarité (APIS), aurait monté, selon des sources concordantes, une belle arnaque qui lui aurait permis de subtiliser à une cinquantaine de familles la bagatelle de 800 millions de francs CFA. L’homme attend d’être jugé mais les victimes ne voient poindre aucune perspective de remboursement.

«Rien que pour ma famille, donc mon épouse et moi, mais aussi l’oncle de mon épouse, ma belle-mère et la tante de ma femme, nous avons versé à cette agence 80 millions de francs CFA», raconte l’une des victimes qui requiert l’anonymat pour le moment. De nombreuses familles ont subi le même sort que celle-ci et voient ainsi se volatiliser leur rêve d’accéder à la propriété immobilière.

Les victimes s’étonnent par ailleurs du mutisme des pouvoir publics. Nombreux d’entre eux affirment avoir reçu du ministère de l’Habitat, en avril 2010 notamment et, plus récemment, en février 2012, du courrier de ce ministère confirmant leur titularisation comme propriétaires des terrains réservés pour la construction des maisons mises en vente. Certaines victimes indiquent que de nombreux communiqués du même ministère ont également été publiés dans le quotidien L’union indiquant au public quelles étaient les sociétés habilitées, avec lesquelles les Gabonais désireux d’un logement devaient prendre attache.

Les victimes ont porté plainte au Tribunal de Première Instance de Libreville. Mais, nombreuses d’entre elles doutent de ce qu’elles soient un jour remboursées. Plus, elles craignent que par une entourloupette judiciaire, leur bourreau ne se retrouve un jour en liberté et qu’à leur insu, il ne prenne la poudre d’escampette.

«Mes beaux parents ont mis tout leur espoir et toutes leurs économies dans ce projet parce qu’ils y croyaient fortement. En plus ils sont à la retraite. Imaginez la catastrophe ! D’autres ont pris une retraite anticipée espérant rentrer définitivement au pays. Certains se retrouvent dans des maisons de location pensant entrer un jour dans leur propre maison grâce de ce projet. Enfin, bref, c’est triste. Nous attendons», se plaint la victime sus citée.

Qu’a donc pu faire M. Mbazabois du butin ainsi engrangé ? Que fait donc l’État pendant que celui-ci est en détention préventive ? Comment expliquer le mutisme du ministère de l’Habitat qui a dirigé ces familles vers ce promoteur immobilier qui se révèle n’être qu’un arnaqueur ? Ne devrait-on pas penser que le patibulaire promoteur immobilier a bénéficié de complicités au sein du ministère de l’Habitat pour crédibiliser sa duperie ? Au-delà de l’arrestation de sieur Mbazabois, que peuvent aujourd’hui espérer ces gabonais grugés ?

 
 

4 Commentaires

  1. moure dit :

    Tchouooo!!!une véritable enquête publique doit âtre diligentée!! les complices de ce mbazabois doivent également être mis aux arrêts et l’ensemble de leurs biens doivent être saisis!!! c’est montrueux d’abuser ainsi de familles gabonaises dans le besoin!de plus l’etat gabonais doit également être poursuivit et se voir condamnés à dédommager l’ensemble des victimes car le ministre qui a validé cette entreprise l’a fait au nom des pouvoirs qui lui ont été délégués!!donc l’etat est complice au même titre que tout agent dudit ministère qui a apposé sa signature!!!

  2. kougouleu firmin dit :

    c’est le pays , il n’est pas seul dans l’affaire; Nous avons déjà veccu ça avec Mr MATOMBI qui vit en ce moment en France sans se soucier .

  3. Ana Mouila dit :

    Cet escroc, à la langue de bois, j’en suis une victime.
    Promesse de vente d’un terrain dans la Zone d’Agondjet, il m’a meme délivré une attestation de cession, il nous a soutiré à moi et ma collegue 7,750,000. Nous esperons que justice sera faite, car il n’est pas à son premier coup.

    • Opération de Remboursement des Victimes d’Arnaques dans le Monde
      INTERPOL INTERNATIONALE lance l’opération de remboursement des
      Victimes d’arnaques avec la contribution de l’Union Européen , des
      Nation Unies et des différents ministères d’économies affilié aux pays
      d’origine.
      Nous avons juste besoin :
      Du Nom et Prénom de la Victime (Arnaquée)
      Du Adresse Mail de la Victime :
      Du Adresse d’Habitation de la Victime :
      Du Téléphone Fixe et Portable de la Victime:
      Du Montant Arnaqué:
      Du fax de la Victime:
      Le Nom et les Mails des Arnaqueurs:
      Les N° de Tel des Arnaque
      Pour plus de renseignement veuillez visiter notre site web :adresse email
      -Rendez-vous sur notre adresse email: intrepolepolicebenin@yahoo.com
      -Puis une fois sur notre Website cliquez sur ( Read more )
      Nous sommes à votre disposition pour de plus ample information
      BONNE COMPRÉHENSION A VOUS
      LA DIRECTION D’INTERPOL AFRIQUE
      Mr André N’DORRY
      Website: http://interpolafrique. net84.net/
      e-mail: intrepolepolicebenin@yahoo.com
      Bien sûr c’est n’importe quoi !
      Et plus c’est gros plus ça passe !
      Cependant le mail renvoie sur un site qui est un mélange du site officiel et du site pirate ce qui peut provoquer une confusion. C’est le but recherché par les brouteurs sans aucun doute !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW