Inauguré en 2000, le Complexe scolaire Michel Dirat s’est résolument inscrit dans un processus de modernisation. Outre l’éducation moderne, l’établissement s’est doté d’outils ultra modernes, permettant de numériser ses enseignements. Toutes ces évolutions sont couronnées par la mise en place d’un programme pédagogique axé sur la double certification et permettant aux élèves de préparer aussi bien les examens français que gabonais.

L’entrée du Complexe scolaire Michel Dirat. © Gabonreview

 

Établissement d’enseignement pré-primaire, primaire et secondaire de renom au Gabon, le Complexe scolaire Michel Dirat s’inscrit résolument dans un processus de modernisation de ses enseignements.

Quelques installations modernes du Complexe scolaire Michel Dirat. © Gabonreview

En moins de deux décennies d’existence, l’établissement dirigé par Jean-Claude Lissom a marqué un saut qualitatif vers l’acquisition des outils ultra modernes, tels que le tableau blanc interactif (TBI). Cet outil de dernière génération a été expérimenté le 21 décembre au Labo de sciences avec les élèves de 2nd en pleine séance de travaux pratiques (TP).

Doté des mêmes fonctionnalités qu’une tablette tactile, le tableau blanc interactif permet, grâce à son écran, de grossir, raccourcir les schémas et images nécessaires permettant d’illustrer un cours.

Équipé d’un logiciel préinstallé, le tableau blanc interactif permet également de faire la 3D ; processus permettant de monter les images sur tous les angles. À travers cet outil de dernière génération, le Complexe Michel Dirat est classé parmi les établissements de référence dotés des équipements modernes au Gabon.

Grace à une volonté impulsée par son équipe dirigeante menée par Jean-Claude Lissom, le complexe scolaire Michel Dirat souhaite devenir un établissement compétitif sur le plan éducatif dans le monde.

Pour relever ce défi immense, l’équipe dirigeante ambitionne de mettre en place un système pédagogique basé sur la double certification. Considéré comme un système d’élite, la double certification prépare les apprenants aussi bien aux examens gabonais que français, tout en les outillant des connaissances vastes dans un contexte national et international devenu de plus en plus concurrentiel.

En outre, l’éducation via le numérique, c’est à dire, l’utilisation de la classe inversée, la pédagogie différenciée, les tableaux blancs interactifs favorisent la mise ne place de ce système pédagogique aux contours à la fois africains et européens.

Ensuite le programme français à dose de 15% prépare les apprenants à une ouverture sur l’international.

Pour atteindre cet ambitieux objectif, l’équipe dirigeante du complexe Michel Dirat allie professionnalisme et un volume de travail ponctué de rigueur et de discipline à toute épreuve.

Concernant l’APC, le complexe Michel Dirat la maintient à hauteur de 5% pour des raisons liées à la conformité du secteur pédagogique actuel mais aussi parce qu’il a fait le choix d’en tirer les meilleures parties.

Un ratio-programme (5%APC, 15% français et 80% ancien programme gabonais, un laboratoire de langues avec des certifications Cambridge, le laboratoire de sciences, un CDI, une salle de professeurs et une salle de motricité pour les plus petits.

À ces différents avantages, s’ajoutent une impressionnante salle culturelle, la salle numérique en cours d’aménagement et le service cantine qui travaille grâce à son équipe professionnelle à offrir aux apprenants des menus adaptés.

Une fois admis classe de 3e, les élèves du Complexe Michel Dirat auront, parce qu’ils auront suivi tout long de leur parcours un programme hybride gabonais et français, le choix de passer soit le BEPC gabonais soit le DNB système français.

Dès la rentrée académique 2019-2020, une 2nde générale double certification sera mise en place. Cette double certification a la particularité de préparer les apprenants à passer à la fois tous les bacs scientifiques gabonais et français.

Cette méthode pédagogique débouche sur plusieurs filières telles que la 1ere A1 programme gabonais, une 1re B programme gabonais, une 1re Es programme français, une 1re S programme français ainsi qu’une 1re STMG programme français.

Tout ceci donnera au final des classes de terminales ES, B A1, S et STMG aussi bien dans le programme gabonais que français.

Toutes ces facilités et avantages sont offerts aux élèves à des prix à la portée de toutes les bourses.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW