Le ministre des Affaires étrangères a qualifié de «très controversé» le rapport de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE), et d’«inapproprié» le comportement de certains d’entre eux.

Emmanuel Issozet Ngondet

Emmanuel Issozet Ngondet, ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l’Intégration régionale. © Gabonreview

 

Le ministre des Affaires étrangères n’a pas eu le verbe tendre pour réfuter le rapport des observateurs de l’UE sur le scrutin du 27 août. Emmanuel Issozet Ngondet a estimé, le 8 septembre dernier, que la mission d’observation de l’Union européenne a publié «un communiqué très controversé» à « l’opposé des communiqués des autres partenaires internationaux, des autres organisations».

Selon le chef de la diplomatie gabonaise, «l’Union européenne s’est déployée sur le terrain en ne respectant pas le cadre de sa mission». Une mission prescrite et encadrée par l’accord signé entre le gouvernement gabonais et l’UE, mais aussi par un Code de bonne conduite des observateurs de l’UE. Le ministre n’a pas précisé les termes de cet accord, ni les dispositions violées par les observateurs européens. Il a simplement indiqué que la Mission d’observation de l’UE devait exercer son travail dans le strict respect de la loi.

Or, durant tout le processus, ces observateurs ont «souhaité, parfois avec insistante, parfois avec fracas, travestir ou violer la loi pour se retrouver dans des situations où la loi ne leur permettait pas d’être présents», a-t-il précisé.

Invoquant le Code de bonne conduite, le ministre des Affaires étrangères a relevé qu’il impose des «devoirs d’impartialité et de neutralité aux observateurs de l’UE». Il interdit également aux observateurs de s’exprimer publiquement sur les constats qu’ils auraient faits durant leur mission et que cette tâche était dévolue à leur porte-parole. Le chef de la diplomatie gabonaise dit avoir observé «beaucoup d’incongruités dans les comportements des observateurs de l’UE», et  cette posture le laisse « croire que l’UE a voulu, dans l’accomplissement de sa mission, changer son mandat». «A travers le comportement de ces observateurs, on a la nette impression qu’elle a voulu transformer ce mandat d’observation en un mandat de contrôle visant  à s’octroyer une responsabilité de certification des résultats de l’élection présidentielle au Gabon. Ce n’était pas la mission qui lui a été confiée», a-t-il  dénoncé.

Pour le ministre «le Gabon n’est pas un Etat en situation post-conflit», le Gabon est un Etat de droit qui a les institutions politiques et légales ayant fait leur preuve et consolidées à l’épreuve de plusieurs échéances électorales. C’est un comportement «inapproprié» a fustigé Issozet Ngondet. Cette sortie musclée réussira-t-elle à effacer les doutes sur la transparence du scrutin du 27 aout ? Rien n’est moins sûr.

 

 
 

16 Commentaires

  1. Fille dit :

    Le recomptante des voix et rien d’autre. Ne faites pas comme si les gabonais n’avaient pas exprimé leur choix. Qu’importe le reste, nous voulons la vérité des urnes, qu’elle soit confirmée et proclamée. Ce ne sont ni l’UE, ni l’ua, ni la France, ni meme la francafrique qui se sont rendus aux urnes le 27 août 2016. Ce sont les gabonais. Vous avez les pv signés par les représentants des candidats. La vérité des urnes doit faire loi. Le reste n’est qu embrouillage et enfumage. Sauvez votre pays de la dérive, sauvez notre beau Gabon. L’argent, le luxe et la luxure passent toujours, mais le Gabon est notre héritage à tous qui reste, à préserver et à transmettre à nos enfants. Vos enfants comme les nôtres ne seront jamais mieux ailleurs que chez eux. Faites preuve de dépassement de soi, sauvez le Gabon. N’imposez pas une contre vérité. Il n’est pas question de Ping, il est question du Gabon.

  2. AB de Nour dit :

    Qu’il charge d’abord l’attitude tres chaudement favorable de Nicolas Sarkozy en 2009 envers Ali. La charité bien ordonnée commence par soi même. Quand on est seul au monde on accuse tout et rien!
    Recomptons ensemble devant le monde entier les voix. C’est tout! Au lieu de distraire.

  3. Franck dit :

    Pour peu que l’on vienne vous ouvrir les voies pour corriger vos insuffisances, vous lancez des cris d’orfraie.
    Ne regardez pas le doigt des observateurs de l’UE, mais plutôt la direction qu’il vous indique.
    Sinon, comme le souligne l’auteur de l’article, veuillez nous publier les termes de cet accord, ainsi que les dispositions violées par les observateurs européens.
    Nous connaissons les conclusions des missions de l’UA à chaque fois qu’ils ont été consulté: Les élections se sont déroulés dans le calme, dans le respect des lois… aucun incident majeur pour invalider ces élections… !
    C’est ce son de cloche que vous espériez entendre de l’UE ?
    Pourtant dans ses déclarations dans les médias nationaux que vous gérez, le chef de mission était claire que l’observation se faisait en amont, pendant et en aval de l’élection présidentielle chez nous !
    Habitué que l’on vous caresse toujours dans le sens du poil, la moindre contradiction constructive vous irrite, pathétique !
    La loi, la loi il n’y a plus que ça dans vos interventions, de quelle loi parlez vous ? Celle qui vous arrange quand on vous encense ?
    Monsieur le Ministre, le parti unique donc parti état est loin derrière nous, les élections de 1993, de 2009 sont derrière nous. Nous n’allons pas continuer à faire toujours comme si nous vivons dans une autre planète que la terre.
    Vous avez sollicité l’observation de l’UE pour cette élection présidentielle 2016, acceptons, analysons et tirons des leçons de leur rapport, pour Changer Ensemble, pour vivre à l’abri du Besoin, de la Peur.
    Au fait, DÉMOCRATIE c’est quoi pour vous ?

  4. okazaki dit :

    Vous n’avez encore rien vu! Publiez nous donc les termes de cet accord! Recomptage de voix c’est tout ce que le peuple demande!

  5. Pauvre Gabon dit :

    Monsieur Ngondet,
    Continuez à mentir, à soutenir et à défendre l’inavouable. Le peuple aura de la mémoire lorsque le moment sera venu de vous traduire en justice. Vous serez mis en cage et nourris à la banane populaire. Tel est le sort réservé aux indignes. Vous agissez comme des animaux avides de toute morale. A quoi sert le pouvoir ? A opprimer les gens ? C’est honteux d’user d’armes à feu pour tirer sur des jeunes désarmés qui ne peuvent pas se défendre.
    Mais comment ne pas voir que le peuple souffre à cause d’un seul homme !

  6. Pablo engandza dit :

    Pourquoi n’avez vous pas dénoncé ces travers au moment où vous les constatiez monsieur le ministre

  7. Mba dit :

    Quand on est faux on aime le tripatouillage et des passe droit. Le langage de la vérité vous répulsif. L union européenne en l occurrence cette dame est réputée mondialement être de grande probité qui est devenue une denrée rare auprès de ce régime. Vous êtes pathétiques et faites honte au Gabon. Dégagez la communauté internationale ne vous reconnaît plus. Tricheurs et menteurs en sus.quel crédit vous accorder encore?honte toute bue jusqu à la nausée

  8. Edouard dit :

    Il faut recompter les voies dans tous les bureaux de vote du pays. Pas que dans le haut ogooué.
    On aura des surprises.

    • Fabé dit :

      C’st vs -PDG- qui craignez la transparence d’un décompte bureau/bureau.
      Ca jamais été du fait d l’opposition au Gabon, depuis l pluralisme politique chez nous cher ami…

      L’expression du suffrage universel réel doit prévaloir pour l’intérêt dé la démocratie au Gabon. Gouvernement du peuple par l peuple & pour l peuple.

  9. l'ombre qui marche dit :

    Issozet Ngondet on ne s’en laissera pas conter IL FAUT RECOMPTER LES VOIX BUREAU PAR BUREAU sinon voilà un des scénarios qui pourrait se faire: votre cc confirme la victoire d’ali, le peuple souverain pas PING descend dans la rue pour exprimer sa colère en réalité la colère de DIEU, vous bêtement(votre régime) lance votre armée en OR à l’assaut du peuple aux mains nues, un nouveau carnage se perpétue et là c’est l’occasion rêvée par la communauté internationale pour faire voter en urgence une résolution de l’ONU autorisant une intervention armée au GABON et là les marsouins qui sont au large de Libreville débarque et rentre comme dans du beurre dans votre armée en OR et bonjour la CPI et là il n’y aura pas de prisonniers cépéistes des deux camps comme on le souhaite en Côte-d’Ivoire car au GABON l’opposition n’a pas d’armes mais franchement je préfère le scénario dans lequel LA SAGESSE DES VAINCUS dont vous faites partie l’emporte c’est comme cela que vous aurez LA REDEMPTION DU PEUPLE SOUVERAIN DU GABON

  10. Harvy dit :

    Monsieur le Ministre en frère de lumière que vous êtes faite preuve de sagesse, de grandeur, de patriotisme, écoutez, mais surtout comprenez le message fort que le peuple vient de vous envoyer.
    Le Benin, il y’a quelques mois venait de nous donner une véritable leçon de Démocratie.
    M. Ping n’est qu’un instrument que le bon Dieu, a voulu mettre au cœur du processus, toute cette victoire, revient au peuple gabonais qui comme un seul homme s’est levé pour dire ‘’ Tournons cette page ‘’.
    Les gabonais ont trop souffert durant ces 7 dernières années :
    Vous tuez nos mères, pères, frères et sœurs, nos enfants dans les crimes rituels … Vous demeurez insensibles.
    A chaque élection, surtout depuis 2009, nos frères et sœurs doivent payer de leur sang
    Le chômage depuis 2 ans frappe. Les pères et mères de familles que nous sommes ne savons même plus où mettre la tête pour nourrir nos famille. … vous demeurez insensibles
    Les entreprises qui licencient ne respectent pas la loi gabonaise, la justice gabonaise a un prix (comme le pensent tout bas certains chefs d’entreprises)…. Vous restez de marbre
    BR Sarl a organisé une escroquerie à grande échelle, devant les autorités, tuant ainsi l’espoir des milliers des compatriotes…. Vous trouvez qu’il n’y a rien à dire.
    Devant les Tribunaux pour réclamer un préjudice, même lorsque les faits sont avérés, Vous n’avez jamais torts, encore moins lorsque les faits sont d’une gravité, le tribunal se déclare incompétent.
    Alors de quelle Justice et de quelle loi faites-vous allusion ??
    Boosté pour la première fois dans l’histoire du Gabon, par une conscience collective, et partout au Gabon comme dans le monde entier, le peuple gabonais a décidé de prendre son destin en main ce 27 Août 2016, Cela ne vous interpelle pas ? Le peuple gabonais qui est fatigué, ne réclame que la vérité des urnes, rien que la vérité, 2016 ne sera pas 2009

  11. Jean -jacques dit :

    Je continu de dire que 90%qui se declarent opposants ou pensent que ce bandit ping et sa bande representent l’alternance. Et ils ne representent aucune altenance.ils sont vieux ils ne vont vivrent plus de 10ans la majorité.et ping sa haine et sa vieillese ne lui permettent plus de se rappeler de ce qu’il avait dit ã laurent Gbagbo en 2011.il avait dit on ne reviendrait plus en arriere.lui aussi il a perdu un point un train il ne deviendra jamais pdt du Gabon.

  12. Jean Paul dit :

    bonjour à tous les frères Gabonais, ce que je voudrais dit, au niveau des bulletins de votes, il y a des bulletins que Mr Jean PING a eu 100% de voix dans certains localités du Gabon or dans chaque bureau de vote il y a un représentant de chaque parti qui vote. Mais pour nous ne disons pas que ces impossibles et Ali Bongo a son tour il a eu 95% et non 100% comme Jean PING. Je me souviens bien en 2010 en Côte d’Ivoire pendant la crise post électorale Mr PING a dit on ne peut recompter les voix, pour quoi à son tour il insiste sur le recomptage des voix

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW