Emboîtant le pas au Parti Gabonais du Progrès (PGP) qui, depuis plusieurs jours, est en campagne d’explication auprès des populations sur la crise postélectorale, l’Union républicaine pour la démocratie et le progrès (URDP), sous la houlette du secrétaire général de sa coordination provinciale dans l’Ogooué-Maritime, Clarence Nzaou, a conféré avec les populations d’un quartier du 4è arrondissement de la capitale économique.

urdp-1

Clarence Nzaou lors de son intervention. © Gabonreview

 

Partie prenante de la coalition des partis politiques ayant soutenu et battu campagne pour le candidat Jean Ping, l’URDP a cru bon faire entendre sa voix pour expliquer à ses militants, sympathisants, et plus généralement aux populations ayant répondu à son invitation à une causerie politique, les tenants et les aboutissants de la crise électorale et ce qu’il fallait attendre du contentieux électoral.

urdp-2

Un public réceptif et participatif. © Gabonreview

Les différents intervenants ont d’abord donné des informations sur les conséquences des émeutes survenues après la proclamation des résultats provisoires par le ministère de l’Intérieur : marches pacifiques réprimées par les forces de sécurité, décès dont on ignore le nombre, nombreux blessés et arrestations par dizaines, par rafles ou à domicile avec perquisitions et fouilles de toute sorte. Ils ont porté à la connaissance de l’assistance des cas d’enlèvement à Libreville de personnalités politiques ou encore de militaires à la retraite. Les participants ont également été édifiés sur la mobilisation à l’étranger, notamment l’action menée par l’ancien ministre de la Justice, Séraphin Moundounga et la montée au créneau des églises.

Toutes choses qui, selon les orateurs, devraient aider à une issue heureuse pour Jean Ping, considéré lors de cette rencontre comme le président élu. Et l’annonce de l’arrivée d’observateurs de l’Union africaine a été saluée comme étant une lueur d’espoir pour un recomptage des voix dans la transparence.

Les interventions venues du public ont traduit la détermination des partisans de Jean Ping à «aller jusqu’au bout». Ils ont salué, au passage, le combat de feu Pierre Mamboundou qui, selon eux, a obtenu l’utilisation de la double enveloppe, d’une part, et l’établissement des procès-verbaux à toutes les étapes du scrutin, d’autre part, pour endiguer la fraude pratiquée par le Parti démocratique gabonais et qui permet, aujourd’hui, de pouvoir le confondre.

Sous la conduite de la coordination communale de la campagne de Jean Ping à Port-Gentil, l’URDP compte, comme d’autres partis de la coalition ayant fait campagne pour le candidat consensuel de l’opposition, multiplier les causeries dans les quartiers de la ville afin que les militants et les populations restent mobilisés jusqu’à la proclamation de la victoire de leur candidat.

 

 
 

22 Commentaires

  1. Jean -jacques dit :

    De n’importe quoi.

  2. Bouabouvier dit :

    Vous faites honte au Gabon proprement dit M. Jean_Jacques.

  3. jean bille dit :

    bravo pour l’urdp! véritable part de l’opposition qui a toujours été dans l’opposition au point d’obtenir les fameuses double-enveloppes, la distribution des pv aux représentants de l’opposition et des candidats indépendants au cours des rencontres majorité-opposition des années 2000-2003 (mamboundou pierre n’étant qu’un parmi tant d’autres)! premier des partis à soutenir jean ping à ses débuts.l’urdp est véritablement un parti politique dont la vision politique est clairement patriotique et juste!

  4. SEMA dit :

    Ce jean jacques est la bêtise en soi.

  5. mambina dit :

    jean jacques, ne poussez pas les Gabonais a bout, vos attaques éhontées peuvent retourner sur vous attention nous pleurons nos morts assassinés arbitrairement par ALI, ayez un peu de retenu, merci de retenir cet avertissement

  6. BILOGOU dit :

    je suppose que ce n’est pas le même JEAN JACQUE qui passait à AFRICA N1 dans le temps et qui passait son temps à raconter des inepties. Franchement il doit avoir un souci dans sa tête.

    • gabonreviewadmin dit :

      Gabonreview a répété 1000 fois ici qu’il ne s’agit pas du Jean-Jacques d’Africa N°1. Celui-là, bien connu de certains membres de la rédaction, n’avait même pas encore une adresse électronique au moment de l’apparition du Jean-Jacques ici commentateur. Il n’a eu un e-mail qu’il y a moins d’un an, pour se mettre à la page Facebook, et n’utilise même pas cet e-mail. Le Jean-Jacques d’Africa N°1 est littéralement un analphabète numérique qui ne connait même pas Gabonreview. Il ne saurait intervenir ici. Nous tenons à cette précision pour éviter que le pauvre monsieur d’Africa N°1 n’en vienne un jour à être indexé dans la rue… pour des choses qu’il ne connaît même pas. Merci de continuer à nous suivre.

      • angazouamane dit :

        Moi je crois que sans porter atteinte à la liberté d’expression de tout un chacun, vous feriez mieux de bloquer les post de cet énergumène qui se cache derrière le pseudo de Jean Jacques. Loin d’apporter la moindre contribution au débat, toutes ses sorties sont en réalité des incitations à la haine et à la violence. Svp faites quelque chose. C’est insupportable surtout en ce moment où nous pleurons nos morts.

        • Stan dit :

          @ Angazouamane: Entièrement d’accord!! Nous pouvons certes accepter la libre expression mais certainement pas la provocation et la bêtise de ce Jean Jacques. A chaque article, il est présent avec ses réponses rocambolesques et honteuses. Pour être aussi abject il doit être grassement payé…

  7. wana brasiali dit :

    pour ma part je réitere ma volonté de voir l’union africaine prendre ses responsabilité face à la situation actuelle.il est de son devoir de ce prononcer et de prendre les dispositions qui s’impose.

  8. dave dit :

    Je veux poser une seule question à jean jacques? Es-tu un cafard???

  9. Untek dit :

    Jean Jacques, tu es la personne la plus conne que je lis depuis quelques semaines !

  10. le gaboma dit :

    ce guignol de jean jacques ne sait pas ce qui peu lui arriver s’il venait a ètres localisé bref l’UA est une institution a caractère peu transparente mais il serait mieux de leurs accordé le bénéfice du doute juste pour que l’opposition puisse remplir toutes les conditions légales et juridiques ils savent que ali bongo a perdu ces élections mais comme il ya des personnages comme idriss deby la pour toujours vouloir a resté au pouvoir éternelement mais cette foi ce serai une grave erreur de laissé ali au pouvoir

  11. Bassomba dit :

    Merci Gabonreview pour cette précision qui met J Jacques d’Africa 1 loin de tout soupçon, et comme vous l’avez si bien dit c’est véritablement un analphabète des réseaux sociaux car je le connais personnellement.
    Pour le reste, pourquoi les gens veulent-ils que le J Jacques qui intervient régulièrement sur ce site pense comme eux? Ils crient à la démocratie, mais ne tolèrent pas des sons de cloche discordants! On n’est pas sorti de l’auberge!

    • Stan dit :

      La démocratie n’est pas l’anarchie…
      Avoir un débat cohérent et objectif avec un pdgiste est une chose. Lire les provocations et les fausses informations de cet individu en est une autre. Jean Jacques attise de la haine… Il n’est pas productif et nous propose juste une distraction de mauvais goût.

  12. bonga pierre dit :

    Bande de poltrons que vous êtes, Vous reconnaissez maintenant la valeur de Pierre Mamboundou alors qu’il a été combattu par les mêmes Ping, Mba Obame, Nzouba, Oyé Mba qui revendiquent aujourd’hui son héritage.

  13. Porteur dit :

    Très bonne initiative il faut continuer à informer et à sensibiliser les populations et leur donner la conduite à tenir pour les jours à venir

  14. Kass dit :

    Chers frères et sœurs arrêtez de commenter les réponse de ce jean jacques c’est lui accorder de l’importance. Faites vos commentaires et restons tous mobilisés pour que la voix des urnes soit la seule qui triomphe. Vive le Gabon, vive la vraie démocratie.

  15. gabonito dit :

    Ne faites pas de Jean Jacques une star car c’est son but

  16. rekoula dit :

    Ma proposition : Ali doit être PRESIDENT et PING Premier Ministre? Qu’en pensez vous ? Telle est la solution à cette crise.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW