Etablissement d’enseignement pré-primaire, primaire et secondaire, Michel Dirat a célébré la fête de la nativité, le 22 décembre à Libreville. Jeux, danses, chants et repas ont égayé ce moment de partage qui s’est achevé en apothéose par un concert.

Des élèves du complexe scolaire Michel Dirat. © Gabonreview

 

Respectant la tradition en pareille période, le complexe scolaire Michel Dirat a célébré la fête de Noël, le 22 décembre à Libreville. Jeux, danses, chants, repas… tout y est passé pour terminer l’année en beauté et faire de ce moment un souvenir impérissable. L’établissement d’enseignement pré-primaire, primaire et secondaire a organisé cette fête de fin d’année en deux parties, dont la première dédiée aux plus jeunes.

Un moment de partage auquel se sont fortement impliqué les enfants sous le regard de leurs parents ; mais surtout, l’administration qui a mis les bouchées doubles pour la réussite de la célébration de la fête de la nativité. Une première partie d’activités supervisée de bout en bout par le responsable pédagogique pré-primaire/primaire.

«Il y a premièrement un briefing avec les enseignants pour les entretenir sur la réception des parents, l’orientation et l’encadrement», a raconté Jean Paul Mouékoukou. «Cette phase a été suivi d’une petite animation avec un DJ. Puis, nous avons eu la phase où les enfants passaient à tour de rôle pour réciter, chanter, avant l’arrivée du père noël», a-t-il poursuivi.

Peu après, les enfants ont assisté à un feu d’artifice avant de remplir leurs estomacs avec la dégustation du repas de Noël. Cette année, des cadeaux n’ont cependant pas été offerts aux enfants. «Nous nous sommes simplement limités à l’aspect festif de ce moment de partage», a souligné Jean Paul Mouékoukou, promettant cependant de belles surprises l’année prochaine.

Ce dernier n’a pas manqué de remercier les parents, qui ont suivi de bout en bout le déroulé de cette première partie des festivités. «Très souvent, en effet, plusieurs parents préfèrent laisser les enfants, s’en aller et venir les récupérer au terme de la manifestation», a affirmé Jean Paul Mouékoukou. Ce dernier a également une pensée pour les enseignants.

«Nous remercions également les enseignements qui ont été très disponibles aujourd’hui et à la hauteur de l’enjeu au niveau de l’encadrement, la surveillance et la conduite des activités», a-t-il conclu. La célébration de Noël à Michel Dirat s’est achevée en apothéose avec un concert notamment, pour les plus grands. 15 artistes locaux ont rivalisé de talents face à un public totalement en liesse.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW