Des experts, réunis au Burkina Faso, ont analysé, pendant une semaine, les performances macroéconomiques des Etats membres dans l’optique de la mise en œuvre de la monnaie unique au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

Le siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest. © D.R.

Le siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest. © D.R.

 

Venus des comités nationaux de coordination du mécanisme de surveillance multilatérale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), de l’Institut monétaire ouest-africaine, de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’ouest et des banques centrales de la région, des experts ont analysé, à Ouagadougou au Burkina Faso, les performances macroéconomiques des Etats d’Afrique de l’ouest.

Ces assises visaient à réfléchir au processus de mise en œuvre harmonieuse d’une monnaie unique de la Cedeao. Quelques insuffisances ont été relevées, notamment la non-transmission régulière et à temps des rapports de certains Etats ainsi que la mise à jour irrégulière de la base de données par certains Etats. Les conclusions des travaux de ces spécialistes serviront de cadre de travail à la prochaine réunion du conseil de convergence de la Cedeao.

Regroupant les ministres de l’Economie et des Finances, les gouverneurs des banques centrales ainsi que les représentants des institutions régionales impliquées dans la mise en œuvre de cette monnaie commune, le conseil de convergence de la Cedeao se servira de l’analyse des performances des pays ainsi que des recommandations des experts, l’objectif visé étant de parvenir à une  monnaie unique régionale à l’horizon 2020.

 

 
 

1 Commentaire

  1. un paltoquet dit :

    Là, je pense que la CEDEAO voit plus clair que la BEAC ou il n’y a que des toquards sans papiers et sans diplômes qui torpillent et gaspillent les ressources financières des états membres. le représentant du Gabon à la BEAC est un multi-milliardaires qui n’a de comptes à rendre au président de la république et gère les comptes offsores et onshores des mafieux. ça va changer le 29 Aout 2016! in chala…!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW