La direction générale de l’Egalité des chances a lancé, le 29 novembre 2018, l’opération de sondage d’opinion sur les conditions de création, de gestion, de fonctionnement et de contrôle de la «Fondation Handy’Cap». Celle-ci est présentée comme un dispositif d’accompagnement national au profit des structures qui viennent en soutien aux personnes vivant avec un handicap.

Une enquêtrice en pleine action. © Gabonreview

 

La direction générale de l’Egalité des chances a déployé le 29 novembre, dans trois communes de la province de l’Estuaire (Libreville, Owendo, Akanda), une vingtaine des jeunes volontaires pour recueillir les avis de la population sur la nécessité de mettre en place une structure de financement pérenne, pour soutenir les structures privées engagées dans l’intégration socio-professionnelle des personnes vivants avec un handicap.

© Gabonreview

Pendant trois jours, les enquêteurs vêtus de tee-shirt et arborant une casquette estampillée «Handy’Cap» arpenteront les quartiers des différentes communes pour recueillir des informations auprès d’un échantillon de 2000 usagers, à travers un questionnaire anonyme.

Selon le directeur général de l’Egalité des Chance, Jean Claver Lendoye, en acceptant de donner quelques minutes de leur temps pour répondre aux questions, sur les conditions de création, de gestion, de fonctionnement et de contrôle de ladite fondation, les participants aideront le ministère de l’Egalité des chances à améliorer les conditions d’accès des personnes vivant avec un handicap aux différents établissements publics, scolaires, commerciaux et aux lieux de loisirs. Ce d’autant que la vocation de cette fondation est d’apporter des sources de financement pérenne aux structures privées participant à améliorer l’intégration socio-professionnelle des personnes vivant avec un handicap. «Cette initiative est une valeur ajoutée. Nous venons en appoint au dispositif existant. Nous n’inventons pas la roue», a précisé Jean Claver Lendoye.

Dès son lancement, affirme le ministère de l’Egalité des chances, la Fondation Handy’Cap va démarrer avec  deux projets. Les Handy’caisses, un dispositif de discrimination positive visant à dédier des caisses dans les supermarchés aux personnes vivant avec un handicap. Le second projet c’est Les Handy’bus, il consiste à modifier certains bus de Sogatra pour permettre l’accès en fauteuil roulant.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW