Dans sa communication à l’endroit des diplomates du G20, le 5 juillet, Emmanuel Issoze Ngondet a déclaré que la masse salariale obère drastiquement le budget de l’Etat. Evaluée à 710 milliards de Francs CFA par an, elle représente près de 59% des recettes fiscales.

La masse salariale annuelle, d’une enveloppe de 710 milliards de Francs CFA, représente
près de 59% des recettes fiscales. © D.R.

 

Le Premier ministre a donné le ton de la campagne de communication censée permettre à tous de cerner le bien-fondé des mesures d’austérité annoncées. Lors des échanges avec les diplomates, le chef du gouvernement a indiqué que la masse salariale annuelle était «un poste de dépense très lourd pour le budget de l’Etat». La masse salariale annuelle s’élève à 710 milliards et représente près de 59% des recettes fiscales. L’objectif est de parvenir à un plafond de 400 milliards sur trois ans, un niveau jugé soutenable, au regard du niveau de recettes enregistrées par l’Etat.

Pour Issoze Ngondet, la maitrise de la masse salariale est incontournable, car le gouvernement entend rétablir dans la durée, sa capacité à maintenir les équilibres budgétaires. «La hausse de ces dernières années, a-t-il expliqué, évitant ainsi les informations erronées qui circulent par tous les canaux divers, est liée à deux logiques: la revalorisation du traitement des agents publics et politiques induite par la nouvelle grille de salaires des agents de l’Etat».

Cette revalorisation, a-t-il souligné, a eu un effet positif dans le maintien de la consommation des ménages en période de crise. Toutefois, «il y a eu un flux non-maitrisé des agents de l’Etat. La conjonction de ces deux facteurs a entrainé la situation que nous avons aujourd’hui», a-t-il relevé, indiquant que cela est insoutenable pour le budget de l’Etat dans les circonstances actuelles.

Pour mettre un terme à l’inflation de cette masse salariale, plusieurs actions sont donc menées : la réduction des effectifs des cabinets des membres du gouvernement et du cabinet du président de la République. «Le président de la République a réduit les effectifs de 40%, la primature en a réduit de 50% et les cabinets des ministres suivent cette même logique», a déclaré le chef du gouvernement.

Dès ce mois de juillet, a confirmé Issoze Ngondet, les agents de l’Etat seront mis sous bon de caisse. «Ceci pour assainir le fichier des agents de l’Etat. Il faut que nous soyons fixés sur la présence réelle de ces agents dans les services pour lesquels ils ont été commis», a-t-il souhaité.

 
 

4 Commentaires

  1. La Massue dit :

    Mais qui a emmené la masse salariale à ces niveaux du PIB ?…Incompétence, Médiocrité…les caractéristiques premières des PDGistes

  2. Fayo dit :

    Menteur arôme maggi. L’augmentation de la masse salariale est due principalement aux recrutement sauvages, inutiles, voir nocifs dans les corps habillés qui deviennent tout à coup une source d’insécurité. Un paradoxe parceque les gabonais ne savent plus à quels saints se vouer pour sa sécurité. La médiocrité des émergents et pédégistes ont fini par tuer le Gabon. Et les gabonais qui prennent vos crimes économiques et politiques pour perte et profit continuent de croire qu’il y a des choses qui n’arrivent qu’aux autres. Il n’y aura pas de mesures d’austérité vous aviez dit. Elle est là l’austérité. Vous dites qu’il n’y a pas de crise au Gabon, et pourtant gouvernement démagogique. C’est quoi la prochaine étape de notre descente aux enfers. Bienfait pour les gabonais qui ont toujours cru qu’on peut tolérer une gouvernance de cancres pendant 1000 ans sans en payer le prix. Il aurait suffit qu’il y ait une juste répartition de nos ressources, une dépolitisation de notre administration et de notre économie, la fin du népotisme ou Bongo et alliés dirigent avec la famille et non les méritants. Rien que cela aurait été pour donner au Gabon des bases suffisantes pour un développement équilibré et dynamique qui limite la fuite des capitaux par ceux qui en reçoivent trop en privant ceux qui en ont le plus besoin. C’est la qualité des hommes et l’égalité de tous qui est la première ressource pour développer un pays et non le pétrole et le manganèse. Cette bande de jouisseur est condamnée à échouer quelque soit les moyens.

  3. Philibert dit :

    et ali bongo qui vole ouvertement 10% des revenus de l’etat par sa delta synergie, cela ne pose aucun probleme a issozet t sa clic de ministres voleurs.

  4. Peter NZAMBA dit :

    Restriction budgétaire, ajustement des salaires des fonctionnaires, mise sur bon de caisse…..!
    Tout un tas de mesures qui tombent sur la têtes des pauvres usagers que nous sommes. Mais soyons un peu sérieux dans ce pays. On nous parle ici et là de serrer la ceinture car le pays à des difficultés dans le traitement de ses finances et les fonctionnaires sont mis en indexe comme boucs émissaires. Qui est comptable de la gestion du pays depuis plus de 50 ans dont 9 ans pour Ali.
    Nous savons tous dans ce pays que 18% de la panne pétrolière nationale par dans les poches d’une et une seule famille. Ne croyons-nous pas si cet argent est reversé dans les caisses de l’Etat, la situation du pays serait meilleure? La Présidence de la République à fait l’acquisition de 5 avions. Pourquoi autant? Et si on revendait 3 pour n’en garder que 2?

    Qu’en est-il du traitement réelle du Président de la République? Combien fait-il dépenser à l’Etat pour ses voyages de plaisance. En fin de semaine prochaine, il prendra l’avion pour la Russie car il y a la finale de la coupe du monde de foot, et Monsieur doit vivre cet événement en live. Qui va payer? Ce voyage est-il utile pour la gouvernance financière du pays? La première Dame vit le clair de son temps à Londres. Toutes ses factures, qui les prend en charge?

    Issozé Ngondet nous dit que il y a eu trop d’embauche de fonctionnaires ses derniers temps. Mais quels sont les départements département ministériels qui ont le plus fait de recrutements massifs à la volée? Défense, GR +++, police, sécurité pénitenciere.

    Qui est le département ministériel qui a le plus d’agents en individuel? La défense.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW