Suite à la confirmation en Conseil des ministres, des mesures d’austérité visant à réduire le train de vie de l’Etat dans l’intérêt d’améliorer le bien-être des populations, la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU) invite les travailleurs à la rejoindre sur le terrain pour défendre l’intérêt général des salariés.

Le secrétaire général de la Dynamique unitaire, Louis Patrick Mombo. © D.R.

 

Les prochains jours s’annoncent tumultueux entre le gouvernement et les travailleurs gabonais qui dénoncent la précarisation des fonctionnaires par le gouvernement. Pour la Dynamique unitaire, «il est enfin temps que toutes les organisations syndicales sans exclusive défendant réellement l’intérêt général des travailleurs. Ne pas le faire, c’est être complice du gouvernement qui n’a aucun respect pour les travailleurs gabonais», déclare le secrétaire général de la DU, Louis Patrick Mombo.

En effet, au terme du Conseil des ministres du 21 juin, le gouvernement a adopté un ensemble de mesures qui entrent en application immédiatement. Parmi celles-ci figurent : l’examen des situations administratives, avancement et reclassement après 2015 ; l’examen des situations des agents publics en service dans les établissements publics et percevant une double rémunération ; l’audit de la masse salariale, l’interdiction de recrutement de la main d’œuvre non permanente, le gel des recrutements en qualité de contractuel hors statut des agents déjà à la retraite, le gel des concours, des mises en stage, des titularisations, avancement et reclassement pour une durée de trois (3) ans et assainissement du fichier de titulaire de fonction pour évaluer le niveau des indemnités indues.

«De telles mesures ne peuvent être prises par le gouvernement, sans consultation, concertation et négociation avec les partenaires sociaux. En d’autres termes, le gouvernement foule au pied le dialogue social en nous imposant une trêve sociale non négociée de trois ans», estime Louis Patrick Mombo, invitant les travailleurs à tout arrêter jusqu’à ce que le gouvernement discute avec les partenaires sociaux pour un retour à la normale.

Dynamique unitaire invite spécialement les enseignants à «(…) arrêter de prendre part à la mascarade d’examens. Arrêter de surveiller, corriger tous les examens jusqu’à nouvel ordre et ce dans l’immédiat. Tous les agents publics doivent arrêter le travail. Arrêtons d’être attentistes, incrédules et indifférents. Arrêtez tout travail».

 
 

5 Comments

  1. ted dit :

    Diminuer le train de vie de l’état est simple. Il suffit de diminuer les voyages du PR et diminuer les avantages touts les ministre ainsi que leurs nombre .

  2. AKOMA MBA dit :

    Comment expliquer que des pays de plus de 40 millions d’habitants n’aient que 19 ministres au plus et dans nos Républiques bananières nous en ayons autant?
    Tout cet argent que nous bousillons dans des missions bidons, pourquoi ne pas utiliser des gabonais de l’étranger comme Conseillers au Commerce Extérieur, chargés de vendre le Gabon et trouver des investisseurs potentiels, car étant sur place.
    La France envahit de cette manière les pays européens et non pas avec la baïonnette comme faisait, jadis, Napoléon

  3. SERGE MAKAYA dit :

    Que la famille Bongo qui s’accroche au pouvoir par la force médite sur cette vidéo : https://youtu.be/YtYMp9L_lFM

  4. Asphalt dit :

    Vous voyez les Bongo vivrent à la Mujica?non mais oooh faut pas déconner, c’est une impossibilité totale.Pourtant en temps de récession économique, il est plus que judicieux de faire des efforts ce qui n’est malheureusement pas le cas pour notre famille royale et autres affidés.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW