La société gabonaise de services serait à court de liquidité pour payer ses employés. Pour la paye de fin d’année 2018, elle propose à ses salariés des acomptes allant de 20% à 50% selon les grades, payables au plus tard le 21 décembre prochain.

Le siège de la SGS à Libreville. © D.R.

 

La SGS, entreprise de la holding Delta Synergie, offrant des services de sécurité et de gardiennage est dans une mauvaise passe, du fait de difficultés financières, rendant impossible le règlement total des salaires de ses employés pour le mois de décembre courant. L’annonce a été faite par l’administrateur judiciaire de l’entreprise, maître Athanase Ndoye Loury.

«La situation financière n’est toujours pas assainie en cette fin d’année 2018 du fait de l’irrégularité des paiements des factures de certains clients et surtout du retard accusé dans le paiement des factures de nos grands clients», a-t-il indiqué le 14 décembre dernier, par le biais d’une note de service.

Admettant être très conscient de nombreux désagréments causés par cette situation, maître Athanase Ndoye Loury assure ne ménager aucun effort pour trouver des solutions pérennes à court terme. Ainsi, dans un premier temps, l’homme opte pour le gel total des paiements des factures des fournisseurs et le règlement de salaire de la fin d’année en deux vagues et selon les grades.

«Les employés percevront leur salaire selon les modalités ci-dessous au plus tard le 21 décembre. Agents d’exécution dont le salaire net est inférieur ou égal à 150.000 francs CFA : 50%, agent de maîtrise : 30% du salaire et cadres : 20% du salaire», précise l’administrateur judiciaire, assurant que le reliquat de la paie du mois de décembre sera versé au plus tard le 15 janvier 2019.

 
 

3 Commentaires

  1. Ikobey dit :

    La famille Peretti aurait-elle envoyé trop d’argent en Corse ? 😉

  2. Iboundji dit :

    « Dimòssi givelu, mabeï kanda » [1fois c est par inadvertance 2 fois c est du délibéré] sagesse Guisir

    «Be koké na ba ndabo,buhèngè ba ka puhanaka »[ Quand il n’y en pas assez pour ceux de la maison, ceux du dehors jeunent] sagesse Benga

  3. FINE BOUCHE dit :

    Un état en cessation de paiement. Lorsque tous les expatriés seront partis que restera-t-il de cette SGS. Car se sont leurs boîtes qui leur paye le gardiennage.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW