La direction générale du développement et de la coopération de la Commission européenne a récemment publié un appel à projets, d’un montant de plus de 17 milliards de francs CFA, pour le renforcement du secteur culturel et créatif dans les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP).

Plus de 17 milliards de francs CFA de l’EuropeAid pour le renforcement du secteur culturel et créatif dans les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP). © D.R

 

L’Union européenne (UE) vient de lancer à travers son programme ACP-UE vers une industrie culturelle viable (ACP-UE Culture), un appel à projets en soutien aux secteurs de la culture et de la création au sein des pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique.

Le montant indicatif global mis à disposition pour cet appel s’élève à 17,055 milliards de francs CFA, dont 2,755 milliards de francs CFA destinés à une subvention sous le Lot 3 – Afrique Centrale. Ce lot concerne le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, le Congo, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon et Sao Tomé et Principe. «Pour chaque lot, un seul projet sera approuvé, pour une valeur égale au montant du budget affecté au lot. La plupart des activités du projet doivent avoir lieu dans un ou plusieurs pays ACP du lot choisi», précise le communiqué de l’UE.

À travers ce projet, l’UE vise à favoriser le développement socio-économique des pays ACP, par la dynamisation de l’ensemble du secteur culturel et créatif. Les objectifs spécifiques sont l’accroissement des recettes économiques du secteur créatif; la création d’emplois liés au secteur culturel; une meilleure accessibilité, la reconnaissance et la valorisation des artistes et de leurs œuvres.

Pour atteindre ces objectifs, 4 axes seront soutenus avec un apport du numérique dans la mise en œuvre de ces axes : la création/production de biens et services ACP de qualité, à un coût compétitif et en quantité accrue ; l’accès aux marchés nationaux, régionaux, internationaux, la circulation/ diffusion/promotion de biens et services ACP ; l’éducation à l’image et l’amélioration de l’accès au financement via des mécanismes innovants, permettant des cofinancements et visant à réduire la dépendance des opérateurs culturels ACP par rapport aux financements internationaux.

Selon l’UE, les projets doivent être soumis par des partenariats d’au moins deux entités, dont au moins une établie dans un pays ACP du lot faisant l’objet de la demande. Les entités éligibles à l’établissement du partenariat sont les fondations, les associations, les ONG, les opérateurs des secteurs public / privé, les autorités locales, les établissements d’enseignement supérieur et les universités et les organisations internationales (intergouvernementales). Le chef de file du partenariat doit avoir une expérience démontrable d’au moins 3 ans (acquise au cours de la période 2015-2019) en ce qui concerne les activités à réaliser.

«La date limite de soumission des propositions est le 20 mars 2020 à 16h00 (heure de Bruxelles). Toutes les instructions relatives à cet appel, le calendrier et les critères spécifiques applicables se trouvent dans les lignes directrices à l’intention des demandeurs, publiées dans le site EuropeAid », indique le communiqué de l’UE. Une séance d’information est prévue pour février 2020 à Libreville.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW