Ancien commandant en chef des forces armées de Côte-d’Ivoire, actuel ambassadeur de Côte d’Ivoire au Gabon, Philippe Mangou s’est félicité de l’acquittement de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé par la Cour pénale internationale, le 15 janvier.

L’ambassadeur de Cote-d’Ivoire au Gabon, Philippe Mangou.© Gabonreview

 

Un jour après l’acquittement par la Cour pénale internationale (CPI) de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et son fidèle allié Charles Blé Goudé pour crimes contre l’humanité, l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon s’est félicité de cet élargissement. «Je ne pouvais pas mettre ma joie au fond de moi lorsque j’ai entendu le président de la chambre dire que le Président Gbagbo et mon jeune frère Charles sont libres et immédiatement», écrit Philippe Mangou.

Pour le diplomate ivoirien, «ce qu’a fait le procureur n’est que procédure légale de la justice, mais le plus important c’est la décision finale des juges, qui en majorité totale décident de libérer ceux-là même qui sont capables d’unir cette nation par juste un seul et unique discours à la nation».

L’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, après huit ans de détention à la Haye, constitue selon Philippe Mangou un motif d’espoir pour la fin de la chasse aux sorcières et ouvre la voie à une vraie renonciation des ivoiriens. «Il est temps que la chasse à l’homme s’arrête, il y’a eu trop de complot au sommet de l’Etat et j’espère qu’avec le retour prochain de ces deux, le pays vivra enfin ce qu’on appelle la paix et la réconciliation (…)».

Nommé Ambassadeur de la Côte-d’Ivoire au Gabon par le Président Alassane Ouattara après sa prise de pouvoir en 2011, Philippe Mangou occupait sous le règne de Laurent Gbagbo les fonctions de commandant en chef des Forces armées nationales de Côte-d’Ivoire (Fanci). Quelques jours avant la chute de Gbagbo, Philippe Mangou avait fait allégeance à Alassane Dramane Ouattara devenu président de la Cote-d’Ivoire.

 
 

No comments

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW