En cette période de Coupe d’Afrique des nations (Can), les sociétés éditrices des chaînes beIN Sports ont informé qu’elles n’ont autorisé aucune licence de distribution au Gabon. «Toute diffusion des chaînes beIN Sports au Gabon et de cette compétition via ces chaînes constituera un acte de piratage», ont prévenu beIN Sports et beIN Media Groupe LLC.

© D.R.

 

Visiblement marqué par les souvenirs douloureux de la diffusion illégale de leurs programmes au Gabon, les sociétés beIN Sports et beIN Media Groupe LLC, éditrices des chaînes sportives beIN Sports, font dans la dissuasion et l’intimidation.

Dans un communiqué publié le 27 juin, les sociétés beIN informent qu’elles n’ont autorisé aucun opérateur de télévision à distribuer les chaînes beIN Sports au Gabon, et ce quel que soit le mode ou la langue de diffusion. «En effet, au Gabon, les sociétés ne détiennent aucun droit de diffusion de compétitions sportives dont, en particulier, la Coupe d’Afrique des nations (Can) Total Égypte 2019», soutient le communiqué.

Dès lors, ont prévenu les sociétés beIN, «toute diffusion des chaînes beIN Sports au Gabon et de cette compétition via ces chaînes constituera un acte de piratage au titre duquel les sociétés beIN se réservent le droit de poursuivre ledit opérateur». Une mise au point découlant certainement de leur fâcheuse expérience au Gabon avec Satcon.

Très populaire auprès des ménages gabonais pour ces tarifs très agressifs, l’opérateur libanais diffusait illégalement les chaînes beIN Sports. Après les injonctions de la  Haute autorité de la communication (Hac), le distributeur avait annoncé, en septembre 2018, le retrait des chaînes «piratées» sur ses bouquets.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW