Réuni à Owendo pour sa session ordinaire, le Comité directeur de l’Union des conseils des chargeurs africains (Ucca) a entre autres, décidé de s’étendre au-delà de l’Afrique de l’ouest et du centre.

Liliane Nadège Ngari, lors de la clôture de la session. © Gabonreview

 

La RDC se présente comme un point stratégique pour l’élargissement de l’Ucca. © Gabonreview

Réuni à Owendo au Gabon pendant deux jours, le Comité directeur de l’Union des chargeurs africains (Ucca) a tenu sa première réunion de l’année, afin de valider les programmes d’activité.

Selon son secrétaire général, Giscard Lilian Ogoula, quinze recommandations ont été retenues au terme des travaux. Elles portent notamment sur le renforcement des actions de vulgarisation, l’implication des conseils des chargeurs à la création et au fonctionnement des comités nationaux de facilitation des échanges, l’adoption des programmes d’action intégrant des activités concrètes de facilitation des échanges.

Le Comité directeur a également recommandé le développement d’une expertise au sein des conseils des chargeurs, la participation des conseils des chargeurs aux travaux de la Chambre de commerce internationale, la promotion du commerce intra africain, la facilitation du commerce, la révision des objectifs de l’Ucca, la mise en place d’un fonds régional, mais aussi, l’élargissement de l’Union des conseils des chargeurs africains.

Organe spécialisé de l’Organisation maritime de l’Afrique de l’ouest et du centre (Omaoc), l’Ucca ne compte en son sein que des conseils des chargeurs issus de l’Afrique de l’ouest et du centre. Compte tenu des enjeux liés aux échanges commerciaux, l’institution compte investir toute la région Afrique. «Nous avons l’intention d’étendre notre zone d’intervention. Que nous ne puissions plus seulement nous limiter en Afrique centrale et en Afrique de l’ouest, mais que nous puissions aller aussi en Afrique australe et en Afrique de l’est», a déclaré Patient Sayiba Tambwé, directeur général de l’Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem), Conseil des chargeurs de la République démocratique du Congo (RDC).

Le patron de l’Ogefrem estime que «la République démocratique du Congo est le point de jonction entre l’Afrique de l’ouest et l’Afrique de l’est, entre l’Afrique du nord et l’Afrique du sud ou l’Afrique australe». «Je pense que la position stratégique de la République démocratique du Congo, lui fera certainement jouer un rôle capital». La RDC, notamment la ville de Kinshasa, abritera entre mai et juillet 2019, la prochaine session du comité directeur de l’Ucca.

 
 

1 Commentaire

  1. NANGA NANGA Styvens dit :

    Bonjour! je souhaiterais comprendre la position de l’UCCA face à la situation du Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC) supprimé et que les missions ont été transmis à l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG).

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW