Un mois après avoir lancé son programme d’accélération Cohorte Innovation 4.0, la SING initie une rencontre inédite entre les startups du numérique et les entreprises en quête d’innovation. Une occasion pour les deux parties de parler collaboration, innovation et compétitivité.

Une rencontre entre startups et entreprises à la Société́ d’Incubation Numérique du Gabon pour booster l’innovation. © SING

 

Communiqué

Libreville, le 29 mars 2019 – La SING, Société́ d’Incubation Numérique du Gabon, a pour objectif de renforcer la compétitivité́ des économies africaines à travers l’utilisation du numérique. Pour ce faire, elle œuvre, d’une part, à lever les freins à l’entrepreneuriat numérique en proposant des programmes d’incubation aux startups innovantes du Gabon et, d’autre part, à appuyer les entreprises et administrations gabonaises dans le cadre de leur transformation digitale. C’est donc tout naturellement que vendredi 29 mars, la SING a organisé une journée de rencontre entre ses 8 startups incubées et de grandes entités du pays que sont GVA, SEEG, Petro Gabon, SPIN, Deloitte, OGAR, Gabon Telecom, ONE, CPG, ANINF, CNTIPPE, eGabon et la Chambre du Commerce. Le Ministère de l’économie numérique était également présent pour faire partie de cette initiative d’open innovation.

Une rencontre entre startups et entreprises à la Société́ d’Incubation Numérique du Gabon pour booster l’innovation. © SING

Encore trop faible, la collaboration entre les startups aux idées novatrices et les entreprises déjà̀ établies est pourtant bénéfique pour les deux parties. Les premières, agiles, audacieuses et pressenties pour une croissance exponentielle, peuvent permettre aux secondes d’adopter rapidement et efficacement de nouveaux modèles commerciaux. Grâce à des processus plus souples et plus courts, elles peuvent également aider les entreprises et administrations à repérer des opportunités d’innovation insoupçonnées et devenir ainsi plus compétitives.

Lors de ce rendez-vous, la SING a joué un rôle d’intermédiaire entre ces sociétés et ses 22 entrepreneurs du numérique. Les idées créatives ont fusé, certains ayant par exemple proposé des solutions de gestion de commerciaux à Petro Gabon, tandis que d’autres ont soumis à la SEEG des applications capables de faciliter les paiements des factures d’eau et d’électricité́. Avec des chiffres d’affaires prévisionnels de 150 à 300 millions de FCFA sur 2 ou 3 ans, ces startups représentent de véritables atouts.

A propos de SING : A travers ses offres d’incubation, de conseil et de conception numérique, SING œuvre auprès des startups, entreprises et administrations pour la transformation numérique du Gabon.

Site Internet : sing.ga; Facebook : facebook.com/singsagabon ; Twitter : @singsagabon ; Instagram : @singsa_gabon

 
 

1 Commentaire

  1. Francis dit :

    bravo… bonne continuation!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW