Après près de quatre mois sans résultat concret sur l’organisation de la Conférence nationale souveraine réclamée par l’opposition et une partie de la société civile, les membres de l’ex-Union nationale viennent d’opter pour une stratégie plus radicale, celle d’un «combat à mort contre le pouvoir et ses alliés, connus ou occultes».

Gérald Ella Nguema, secrétaire exécutif adjoint de l’ex-Union nationale - © AFP

Gérald Ella Nguema, secrétaire exécutif adjoint de l’ex-Union nationale – © AFP

La libération du Gabon du clan Bongo au pouvoir depuis 42 ans, décidée par l’opposition gabonaise, vient de prendre une nouvelle orientation. Partie de l’exigence de la conférence nationale souveraine, la stratégie d’affranchissement du peuple vient de virer en faveur de la désobéissance civile dont le programme et les articulations seront précisées au fur et à mesure de sa réalisation.

Selon le secrétaire exécutif adjoint de l’ex-Union nationale, Gérald Ella Nguema, qui, à la faveur d’un communiqué livré le 22 novembre 2012, a juré de donner sa vie pour la patrie, tout en appelant la population gabonaise à la désobéissance civile, «le mandat du président Omar Bongo Ondimba s’achève le 2 décembre prochain, date de la fin du contrat des Gabonais et du Gabon avec le clan Bongo. Nous n’en voulons plus ! Nous envoyons un message solennel au président François Hollande que nous ne voulons plus d’Ali Bongo Ondimba».

«Nous ne mourons pas comme des serpents, à qui l’on donne des coups de bâtons sur la tête sans qu’ils ne puissent crier. Je dis bien que nous commençons maintenant, sans tenir compte des tâtonnements et des hésitations du débat politique, un combat à mort contre le pouvoir et ses alliés, connus ou occultes», a-t-il déclaré avant de préciser que, «comment allons-nous faire pour le reprendre ? Nous allons par étape. Nous sommes dès aujourd’hui des hors-la-loi, car aucun peuple n’obéit à une loi qui le détruit. Ainsi, je demande au peuple gabonais d’avoir une pensée pieuse pour nos martyrs et pour toutes les victimes des crimes rituels».

Par ailleurs, il a exigé la libération immédiate des prisonniers politiques du 15 août 2012 à Cocotiers, mais aussi le départ de l’ambassadeur des États-Unis au Gabon, qui selon lui, fait obstacle au processus de démocratisation au Gabon.

Tenant compte du danger ou des débordements qui peuvent naitre à la suite de cet appel, les membres de l’ex-UN, ont anticipé à travers une invite fraternelle à l’endroit des forces de sécurité et de défense pour une solidarité totale et non partielle.

«Je termine par un appel fraternel aux forces de sécurité et de défense. Ce que nous faisons est à l’avantage de tous les Gabonais, toutes les professions confondues. Vos corps d’armés ne doivent pas être que des machines ou des robots de répression de l’État. Votre mission première est la protection du peuple auquel vous faites tous partie, bien que certaines rumeurs fassent état de la présence de plusieurs nouveaux étrangers au sein des forces de sécurité et de défense. Vos épouses et les nôtres fréquentent les mêmes marchés, vos enfants et les nôtres vont dans les mêmes écoles», a conclu Gérald Ella Nguema.

 
 

186 Commentaires

  1. lisiane dit :

    Après les ultimatums, la guerre à mort. C’est le genre de choses qu’on fait quand on est certain d’être suivi par suffisamment de militants et de sympathisants motivés… Je crois qu’ils courent au suicide ! Et puis que vient faire le “occulte” ici ? Ça craint !

    • moi makaya dit :

      ce n’est pas seulement est suicide, c’est une folie.
      en effet, la campagne qui a été menée par les uns et les autres tout acteurs politiques confondus aurait due suscité plus d’angouement de la part du pleuple, c’est ce même peuple qui est appelé à ce mouvement de la mort et ça prend une autre proportion, car la CNS était ou voudrai-je dire est une occasion de faire pression au partie au pourvoir en ayant une arme à la fois légitime et légal qui est la CNS, transporté par cette euphorie, on aurait pu faire mieux plutôt que de rester impassible à l’appel de la tenue de cette CNS, preuve que les gabonais sont occupés à s’en sortir. ce n’est pas en envoyent les uns et les autres à la mort que ça va changer quoi que ce soit surtout qu’il ne sagit pas du lendemain d’une élection pour crier sa colère mais d’une réaction à froid venant troubler le quotidien des gabonais trois ans après l’élection présidentiel anticipé.

  2. lepragmatique dit :

    “L’arme la plus puissante dans les mains des oppresseurs, est la mentalité des opprimés” (Stephen Bantu Biko). On ne peut plus continuer à faire comme s’il ne se passait rien et laisser une minorité mépriser une grande partie de la population. Que les hostilités commencent.

  3. lepragmatique dit :

    De plus, il y a un fait nouveau dans les écrits de GEN, c’est qu’il sait que le combat dans lequel il s’engage peut lui être fatal et pour la première fois, un opposant dit qu’il est prêt à y laisser de sa vie.

    • lisiane dit :

      Ouais il dit… Depuis quand ce que disent les hommes politiques doit être pris comme la vérité ? Leurs discours n’engagent que ceux qui y croient. Ne sont-ce pas les mêmes qui nous disent avoir radicalement changé d’avis en 2009 ?

  4. lisiane dit :

    Ce type est un extrémiste et j’espère que le reste de l’Union Nationale n’adhère pas à ce discours. Autant que je sache, personne à l’UFC n’a signé pour la guerre civile.

    • lepragmatique dit :

      Que dire du PDG si cet homme est un extrémiste? Bongo qui dissout les partis politiques? Qui bafoue la liberté de la presse? Qui mussèle l’opposition? Qui capte les richesses de l’Etat? Qui insukte via ses journaux l’opposition? Pourquoi les crimes rituels ne sont jamais résolus? Alors, c’est qui les extrémistes? Si vous n’avez rien à dire de cohérent; le silence est mieux.

      • lisiane dit :

        Oui, tiens ! Pourquoi les crimes rituels n’ont jamais été résolus dans les années 2007/2009 alors que ceux dont on parle datent de cette époque ?

        • lepragmatique dit :

          Vous avez des informations là dessus? “Ceux dont on parle datent de cette époque?” dites-vous. Parce que selon vous les crimes rituels ont cessé? Mais vous vivez dans quel pays? Vous n’avez pas lu le dernier rapport d’Elvis Ebang? Non? Le contraire m’aurait étonné. Alors, lisez le.

          • lisiane dit :

            Je connais ce sujet beaucoup mieux que vous ne le pensez. Hélas. Mais pour le moment, les personnes enfin dénoncées et dont le nom est rendu public ont officié, ou commandé, il y a plusieurs années. Et leurs dossiers à l’époque ont été étouffés. Qui était ministre de l’Intérieur ? Les dirigeants de l’UN ne valent pas mieux que ceux au pouvoir. Tous sont PDGistes, tous sont élevés au même sein, tous ont les mêmes tares. Et tous méritent d’être dénoncés et punis pour leurs crimes, qu’ils soient rituels, sociaux, politiques ou crapuleux.

          • lepragmatique dit :

            Vous connaissez quels sujets beaucoup mieux que moi? Les crimes rituels? Balivernes. Si les organes du pouvoir avaient l’occasion d’accuser un membre de l’opposition, ils ne se priveraient pas. Pour le reste, je vois que vous nagez dans la confusion. Ayez un esprit de synthèse svp.

  5. Infos juste dit :

    Ah ah ah!! Enfin on montre son vrai visage? Celui des salafistes fascistes qui sèment terreur et violence et osent parler de dictature!! Vous comptez sur un décret de F. Hollande ou de son ordre? Que faites vous de la “souveraineté” de l’Etat dont vous faites allusions dans la réclamation d’une CN”S”? Ne savez vous pas que F.H. a d’autres problèmes a géré dans son propre pays qui s’il ne prend garde, se transforme lentement mais sûrement en République bannière? Il est inutile de préciser que le scénario catastrophe de l’UMP doit l’amener à consolider davantage les acquis démocratique de la France, avant de jeter un coup d’oeil ailleurs!. Si ce qui s’y passe arrivait dans un pays africain, j’imagine le nombre de commentaires des “puissances démocratiques”! bref!.

    Quand à la demande de départ de l’ambassadeur des USA du Gabon, elle est incongrue!. Comment demander le départ d’un ambassadeur sous prétexte qu’il “bloque le processus de démocratisation” du Gabon, alors que les USA représentent le modèle de tous et de chacun, y compris de la France, en matière de liberté et de démocratie? Pourquoi déclarer “publiquement une guerre à mort” contre les institutions de la République et les citoyens de la Nation sous prétexte de soutien à ABO? Ne sais t-il pas que cela est passible de “haute trahison”, ou cherche t-il à se faire arrêter pour déclencher “l’insurrection dont ils rêvent tant”?

    En tout les cas ce discours va-t-en guerre montre à suffisance que c’est un regroupement de “voyous”, et que c’est la débandade dans leur camps, d’où la présentation de ce type de discours “désespéré” et désespérant!

    En réalité, ils font face à leurs “propres contradictions” qu’ils débitent depuis 2009, et il semble qu’ils sont véritablement pris à leur propre piège et sont visiblement dépassés par les évènements…à quand le prochain égarement? Au fait avez vous constater un message politique dans ce discours? moi …NON!

    • Joec dit :

      Les dysfonctionnements qu’on observe aujourd’hui à l’U.M.P. vont devenir votre justification de référence. A chaque fois que vous allez tricher comme depuis près d’un demi siècle et que votre ”victoire” sera contestée, on aura droit à ” même en France on a vu des contestations à la suite de l’élection du président de l’U.M.P.” Un argument semblable se trouve déjà dans le QUI T’A FAIT ROI mais l’auteur prend pour exemple la contestation née à la suite de l’élection au poste de secrétaire du PS entre Aubry et Royal. La France n’est pas le Gabon, donc les contestations ne sont pas les mêmes. Transposer les divergences (encore qu’elles n’engagent qu’un parti et non l’ensemble du pays) politiques de la France (pays démocratique mais pas parfait) au Gabon (pays dictatorial dont tout est à refaire) sera faire preuve de mauvaise foi. Et soutenir comme vous le faîtes un régime dictatorial se justifie par votre peur de perdre certainement des avantages.
      Avant de faire des comparaisons stupides, admettez d’abord que votre Gabon est le seul pays démocratique où le président est à vie, comme la présidente de la cour constitutionnelle, lorsqu’on connait leur proximité. Avant de faire des comparaisons stupides, dites-nous dans quel autre pays démocratiques à part votre Gabon (même pas les USA) le président réalise l’une des plus grandes opérations immobilières de l’Histoire alors que des soupçons d’enrichissements illicites pèsent sur lui http://fr.finance.yahoo.com/actualites/quelle-est-la-maison-la-plus-ch%C3%A8re-du-monde–.html ? Avant de faire des comparaisons stupides dites-nous dans quel autre pays démocratique à part votre Gabon on dissout les partis politiques pour consolider des opposants choisis parce qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes?

  6. demain un jour nouveau dit :

    @infojuste: il n’y pas de haute trahison la mais juste de troubles a l’ordre public. Bref, ca demarche n’engage que lui et ceux qui vont le suivre sur ce terrain.
    En effet, le quotidien du gabonais est suffisamment difficile pour lui demander encore de faire le sacrifice de sa vie pour des politiciens aux ambitions inavoues (Mayila en est le parfait exemple). Cet appel a l’insurrection est hors contexte et sans intérêt.

  7. lisiane dit :

    Moi ça me rappelle un certain Mengara. On a vu comment ça a fini !

  8. lisiane dit :

    Quand même, personne ne semble prêter attention au mot “occulte”… C’est une drôle de formulation quand même. Ou bien il a pété un plomb ?

    • lepragmatique dit :

      Et les crimes rituels, vous y prêtez attention? Il n’y a rien d’occultes dans ces pratiques??

      • lisiane dit :

        Ceux qui les pratiquent y croient, c’est certain. Et je me désespère de voir que vous y croyez aussi !

        • Joec dit :

          Vous ne croyez pas qu’on enlève des organes à une personne pour les utiliser à des fins mystiques?

          • lisiane dit :

            Il me semble qu’il s’agit de vos anciens amis… Que ne les dénonciez-vous donc pas à l’époque ? Et qui me dit que c’est mieux chez vous vu que vous semblez convaincu que ça fonctionne ?

        • lepragmatique dit :

          Le problème n’est pas de savoir si j’y crois ou pas. Une fois de plus, vous faites fausse route mais le contraire m’aurait étonné. Ce qui m’étonne, ce sont les faits, les commanditaires ( qui ne sont jamais retrouvés) assassinent à des fins pseudo-mystiques. Qu’on y croit ou pas, il y a des personnes assassinées et mutilées dont les coupables ne sont jamais en prison. Vous qui avez connu la guerre au Congo, j’aurais pu penser que ça vous toucherait.

        • Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

          Toutes ces pratiques que vous feignez de reconnaitre sont occultes et y existent bel et bien.

          On peut juste qualifier ce discours de politiquement correct, mais néanmoins, les honnêtes gens pourront dire à ce Monsieur: chapeau bas pour avoir dénoncé ce que certains pensent tout bas.

          Le Gabon est malade. Il va falloir le guérir de toutes ces pratiques occultes.

  9. demain un jour nouveau dit :

    Il fait semble til allusion aux soi disantes forces occultes (marabout) qui ont attaque mystiquement leur champion: AMO.
    La voie democratique est la seul voie d’alternance politique qui existe, qu’il se prepare plutot pour les prochaines echeances electorales en creant un nouveau parti au lieu de s’accrocher a leur UN fantome. Par le debat contradictoire, par des descentes sur le terrain, par des causeries, par des propositions et contrepropositions des actions du gouvernement, par des petitions, par des sit in, des marches pacifiques, par des greve de la faim, voilà autant “d’armes”, voilà les seules armes du combat pour l’alternance.

    • Infos juste dit :

      Pour une fois nous sommes d’accord!!! Par ailleurs vous m’excuserez mais menacer de mort les institutions de la République, me semble aussi grave que s’auto proclamer PR! Et cela dénote d’actes de “haute trahison” ou de complot contre la sécurité et la sûreté de l’Etat.

    • Petit-Connard Ogandaga dit :

      Tu vois toi une voie d’alternance démocratique au Gabon. Le PDG a-t-il une seule fois gagné une élection? Combien de victoires électorales le système PDG a-t-il volé à Pierre Mamboundou? Le PDG n’est-il pas l’inventeur du principe anti-démocratique selon lequel “On n’organise pas une élection pour la perdre”. De quelle voie démocratique parlez-vous? Celle où la maitresse du père Bongo est le dernier juge des élections? Mborantsuo peut-elle, même dans vos plus rêves, proclamer un Bongo perdant d’une élection? Vous parlez ainsi parce que le système électoral gabonais, la Cinstitution, sont taillés pour le maintient éternel du PDG au pouvoir. Faut pas invoquer la démocratie quand on est soi-même viscéralement monolitiste. On va changer tout çà. Soyez prêts à pleurer.

      • Infos juste dit :

        Ce qu’on demande, c’est de se battre idéologiquement d’abord!!. Ensuite, faire venir les médias internationaux pour un contrôle minutieux des prochaines élections de 2016, comme au Sénégal! Croyez vous que le PR A.W voulais quitter le pouvoir?…Non! Mais il a été contraint car tous le monde avait les résultats et ils n’y pouvait rien!. Ce qui a été énoncé par le frère sont d’autres voies qui peuvent amener au même résultat espéré. Nous nous “indignons” contre ceux qui se comportent comme des ennemis de la République avec des mots comme “soyez prêts à pleurer”! Eh ben soyez prêts également car j’ai la vague impression que ces pleurs commenceront par “VOUS” à bon entendeur…!!

        • lepragmatique dit :

          Tu vis sur quelle planète? A défaut, le nom de ton dealer peut mettre utile. Tu veux comparer le Gabon au Senegal? Le Gabon n’est pas une démocratie, tout le monde le sait à part quelques personnes qui refusent d’enlever leurs oeillères.

          • Infos juste dit :

            J’ai vécu les élections Présidentielle dans les deux pays et je sais de quoi je parle, contrairement à vous, apparemment borné à la pseudo idée selon laquelle le Gabon est une dictature. Un pays dans lequel plusieurs personnalité de l’opposition (ailleurs matés)défient les lois de la République chaque jours et sont en liberté et vaquent à leurs occupations.Bref!!

          • lepragmatique dit :

            Vous avez vécu les élections dans les deux pays. Mais je suis au regret de vous dire que vous n’avez pas compris le processus électoral. Sur le régime autoritaire du Gabon, lisez les différents rapports d’organismes internationaux. Concernant les memebres de l’opposition, les Pdgistes savent qu’ils ne doivent pas franchir la ligne jaune. La dernière fois qu’un opposant a été assassiné, le régime a failli tomber. Réfléchissez un peu avant de sortir des inepties.

          • Infos juste dit :

            Intervention hors de propos, sinon hors sujet!! Dans ma première intervention, je ne fais pas directement allusion au processus électoral, mais plutôt au renforcement de son contrôle, à travers les divers outils médiatiques (télévision, radio…) pour permettre aux électeurs d’avoir les résultats en temps réel et non en différé. Cela permettra de réduire les marges de fraude. C’est donc à vous de réfléchir avant de sortir des balivernes!!.

          • lepragmatique dit :

            J’ai rarement lu quelqu’un d’aussi peu structuré dans ses écrits. Soit, vous avez beau parlez de processus électoral, il n’en demeure pas moins que seul une personne souffrant de cécité (intellectuelle?) est en mesure de dire que le processus électoral est le même entre les deux pays. Quand allez-vous cesser de vous ridiculiser? Le vin est tiré cher monsieur, vous le buvez jusqu’à la lie.

          • Infos juste dit :

            Je me demande si réellement vous savez lire. Au fond lisiane avait raison, vous allez dans tout les sens!!. En vous lisant, je note que vous exposez vos propres carences, incohérences, et stupidité!!!

          • lepragmatique dit :

            Je crois poindre en vous une panique élémentaire et agressive. Cela démontre t-il une incapacité à tenir une argumentation cohérente? A force de vous lire vous vous perdez dans vos propres propos. Je me dis finalement que vous êtes un magnifique ambassadeur de la défaite de la pensée où le cri prend la place du mot et la vocifération celle des idées. Vous êtes à l’image de Lisiane et autres compères,vous devriez peut être vous rassembler pour essayer ( est ce possible?) d’argumenter. Je ne désespère pas mon cher, allez un petit effort.

    • Volcanic dit :

      Vous pensez sérieusement ce que vous dites dans votre commentaire? je vous demanderai de revenir au Gabon, ou de revenir sur terre, pour vous, la democratie est la seule voie d’alternance, pouvez vous nous nous citer les mecanisme de la democration de votre pays et les personnes qui les incarnent? et vener confirmer vos dires, Monsieur demain un jour nouveau.

  10. GAB Consulting dit :

    Voila le visage de l’opposition gabonaise. Comment faire confiance à des gens qui demandent au peuple une “guerre” contre les Institutions de la République. Quelque soit la légitimité du président Bongo, il existe d’autres moyens de s’opposer à son régime. Un combat à mort. Combien de nos frères sont morts pour les hommes politiques. Nous avons encore les souvenirs de Martine Oulabou et autres qui sont morts pour le RNB de Mba Abessole. Aujourd’hui où se trouve se Mr ? Peuple gabonais, vague à tes occupations.

  11. shadow dit :

    Les Gabonais!!!!! Nous sommes forts quand il faut critiquer ceux qui osent pour tous. Nous sommes forts dans tellement de choses qui font que le Gabon depuis son avènement à l’indépendance ne décolle pas et que nous croupissions toujours dans la merde. Nos grands parents ont vécu dans la merde , la peur et les discours. Nos pères ont vécu dans la merde et les discours. Nous vivons dans la merde et les discours. Cet héritage de merde et de discours et celui que nous voulons comme héritage à nos enfants. Parlons toujours, critiquons toujours, baissons les têtes…. Nous sommes nés lâches et lâches nous mourrons. Comme un homme politique disait les Gabonais ne méritent pas qu’on se batte pour eux. C’est typiquement cela que nous renvoyons chaque jour comme ceux qui interviennent ici.

    • Infos juste dit :

      Commence par t’immoler par le feu, ou prend une arme et va servir de “sacrifice” pour ceux qui veulent accéder aux pouvoir par effraction et on en reparlera…enfin si tu es toujours là…lol!!

      • kabangona dit :

        Notre lutte contre la DICTATURE EMERGENTE se trouve bien au dessus de vos menaces.

        Vos gesticulations ne nous font plus peur.

      • Joec dit :

        Tu perdras un jour tes avantages.

        • Infos juste dit :

          De quels avantages vous parlez? vous pensez que tous ceux qui soutiennent la vision cohérente et pragmatique du chef de l’Etat ont des avantages?, mais mon cher réveillez vous bon sang!! C’est tout à fait ridicule de penser de la sorte.Est-ce pour vous donner bonne conscience? Ou est-ce par simple mauvaise foi?…je me le demande!!!

          • Volcanic dit :

            Denoncer une injustice c’est la combattre, ne pas reconnaitre qu’une franche de la population gabonais tire le diable par la queue pour survivre, c’est attirer à soit, les foudres du ciel.”…la vision cohérente et pragmatique du chef de l’Etat..” N’oublier jamais cette phrase mr Info juste.

          • pffff dit :

            moi je pense que c’est de la mauvaise foi…qu’il se tue et après on verra…si on va mourir pour nos enfants peut-on me dire qui s’occupera d’eux? En tout cas je suis lache et je le sais, mais je préfère ca que mourir pour rien? Et laisser les gens qui comptent sur moi dans la misère…ils n’ont qu’à commencer à à se servir du peu qu’ils ont pour aider ceux qui n’ont rien et peut être qu’ils auront des partisans de la mort

  12. demain un jour nouveau dit :

    J’espere que mon ami et frere shadow sera en 1ere ligne de “la guerre” contre le clan Bongo! Peux tu nous decliner ici quelle sera la forme de ton engagement?

  13. Petit-Connard Ogandaga dit :

    Les fondamentalistes du Bongoïsme, abreuvés au catéchisme diffusé par les journaux du palais (la Griffe, le Douk-Douk, le Scribouillard), utilisent toujours des mots qu’ils devraient s’appliquer à eux- mêmes pour insulter les opposants. Salafiste s’applique plutôt aux PDG-Bongoïstes, c’est de ce côté là qu’il y a un combat aveugle au bénéfice d’une tradition monarchique et dictatoriale. C’est pas du coté des opposants. 

    Quand les forces du PDG tirent et tuent (à Port-Gentil ou aux Cocotiers) pour le bénéfice d’un pouvoir que jamais le peuple n’a élu, ils ne sont jamais violents, on ne leur passe jamais tous les noms d’oiseaux. Tous ceux qui se foutent de Gérard Ella Nguéma ici devraient aussi se foutre du Mahatma Gandhi, de Martin Luther King, de Malcolm X qui ont désobéit aux forces du mal. On ne se libère des forces du mal (armée assassine envers son peuple, magie noire, etc) qu’en désobéissant aux pouvoirs iniques et injustes. Ella Nguéma appèle à la désobéissance civique, il n’appèle pas à poser des bombes. 

    Il y a deux semaines tout le monde a ri ici parce que l’UN n’avait pas donné le mot d’ordre d’appel à la violence que tous les Pédégistes souhaitaient. Maintenant qu’il appèle à être attentifs à des mots d’ordre pour le déploiement d’une stratégie de mise d’Ali Bongo hors d’état de nuire, on vient rire, spéculer dans le vent, extrapoler inutilement. Les noirs d’Afrique du Sud ne se sont pas libérés de l’oppression raciste en croisant les bras. Oui, nous sommes nombreux à vouloir en découdre, plus nombreux que vous ne le croyez derrière vos ordinateurs, plus nombreux que les profiteurs du PDG. Nous savons comment vous allez réagir. Vous ne savez pas ce que nous allons faire.

    • lisiane dit :

      C’est certains, on ne rit plus. On s’inquiète et même sérieusement, de la haine que l’on perçoit dans les discours et les commentaires.

      • lepragmatique dit :

        Il n’y a aucune haine, de la passion peut être devant aussi peu d’arguments, la vocifération prend la place des idées chez vous.

      • AMZATH dit :

        LISIANE BRAVO POUR VOTRE LECTURE DES FAITS QUE JE PARTAGE …………LE PRAGMATIQUE PENSEZ VS VRAIMENT QUE CETTE OPPOSITION PEUT ETRE UNE VRAIE ALTERNATIVE ALORS QU ELLE EST AUTANT MOUILLEE QUE LES TENANTS DU POUVOIR QUAND ON PARLE DE SCANDAZLES FINANCIERS SOUS OBO?

        • lepragmatique dit :

          Est ce à vous de juger de la crédibilité d’une opposition? Dans des pays démocratiques, il y a un vote transparent et ce sont les suffrages qui s’expriment.

          • Infos juste dit :

            Bravo, enfin vous avez compris le principe!! les élections et non la chienlit, le suffrage universel et non les actions anarchistes!!

          • lepragmatique dit :

            Vous ne l’avez visiblement pas encore assimilé ce principe mais je ne désespère pas de la part d’une personne qui compare les élections au Senegal et au Gabon. Au fond, vous êtes plus marrant qu’autre chose.

          • Infos juste dit :

            Je constate pour le regretter, que lorsque certains viennent débattre de manière sérieuse des questions qui nous interpelle tous, d’autres viennent faire le pitre ou jouer au guignol!!

          • lepragmatique dit :

            N’est ce pas votre cas infosjuste. Vous manquez d’arguments peut être? La dialectique vous déconcerte? Jusqu’à présent, vous n’avez émis aucun commencement d’arguments sérieux. Allez, je vous laisse une chance de vous rattraper. Une question me taraude: le pouvez-vous?

          • Infos juste dit :

            Inutile de continuer à discuter avec un spécialiste de la distraction!!. Si vous voulez connaître mes arguments, lisez mes interventions sur l’ensemble des commentaires de l’article, si toutefois vous savez réellement lire!!. Pour le reste, je vous laisse à vos turpitudes.

          • lepragmatique dit :

            Mais vos interventions, j’ai beau les lire, je suis toujours en attente d’un simple début de cohérence sur le sujet proposé. Votre pensée est un peu faible et votre argumentation est indigente et elles ont besoin de trouver appui sur autre chose que le maniement( abjecte) des concepts. Faites un effort voyons.

    • pffff dit :

      Gandhi n’a envoyé personne à la mort pour ses idéaux donc faut pas le citer dans vos choses

  14. lisiane dit :

    Donc l’opposition, une partie tout du moins, a décidé de déclencher une guerre civile, ou du moins des meurtres, et elle menace. Elle menace beaucoup. Mais j’ai appris une chose de la politique. Ceux qui rugissent ne sont pas ceux qui agissent. Je crois que tout ceci est du cinéma. Du bruit inutile. Mais si demain un groupe de grands ados se fait massacrer par les flics parce qu’ils ont sorti les barres à mines, qui sera responsable de leur mort ?

    Et voici les adeptes de la violence qui se réclament de Malcom X, de Ghandi, de Luther King… Ils ont fermé Mélen ou quoi ?

    • Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

      Il serait de bon aloi que l’on essaie de commenter cet article sans faire référence à la politique. Il y a un problème au Gabon: l’homosexualité, l’appartenance à une société ésotérique chapeautée par les crimes rituels…deviennent de facto un préalable pour espérer avoir du travail au Gabon. A cause de ça, la compétence n’est plus dans le vocabulaire de nos émergents. On met les bras cassés à des postes sensibles au détriment des compétents. Conséquence: l’administration n’est plus que l’ombre d’elle-même. Devrons-nous laisser cet état des choses perdurer?

  15. zêde dit :

    C’est quand même mieux que le très célèbre “on va encore faire comment”

  16. lisiane dit :

    En tout cas, quelqu’un qui me dit “Ainsi, je demande au peuple gabonais d’avoir une pensée pieuse pour nos martyrs et pour toutes les victimes des crimes rituels” et qui parle de combattre les “forces occultes”, ça m’inquiète moi !

    Je pensais vivre au XXIe siècle, pas dans un jeu de rôle moyenâgeux.

    • lepragmatique dit :

      C’est vous qui m’inquiétez, vous semblez vous complaire dans une dictature parce que vous avez peur de votre petit confort. Ne vous étonnez pas qu’en tant qu’africain, vous ne soyez jamais respectez. Combien de morts en Tunisie? En Egypte? En Syrie? Ils se battaient ou se battent pour quoi? La liberté et ils savent mieux que nous que face à ces régimes, il faut payer le prix fort, celui du sang. Il en sont à 25 000 morts en Syrie mais ils se battent. A lire certains, je ne m’étonne plus que l’homme noir ait été esclaves des occidentaux et des arabes.

      • lisiane dit :

        Ah bien oui, parlons-en de vos références ! En Tunisie, les femmes se voilent, les salafistes tuent et ôtent toute liberté. Même un concert ne peux plus être organisé sans leur accord ! En Libye, seul le pétrole a motivé vos amis français à intervenir et pour quel résultat ! Là aussi, la Charia est devenu la loi. Quelle liberté !!!

        Parlons donc de l’Égypte où les manifestants pacifistes sont les cocus de la “révolution” et où un intégriste pur jus fait aujourd’hui la loi.

        Quant à la Syrie, c’est pire encore. Le régime bombarde et tue aveuglément. les “rebelles” sont composés en majorité de légions étrangères musulmanes intégristes et elles commencent à s’en prendre aux Kurdes qui étaient à peu près épargnés jusqu’ici. On ne connaît pas encore la fin du roman, mais tout laisse à penser qu’une dictature religieuse va remplacer une dictature laïque.

        A chaque fois, on a remplacé la peste par le choléra.

        Je ne connais pas une révolution violente qui se soit terminée par une démocratie. Pas même en France où la révolution a engendré la Terreur puis l’Empire. Il faudra attendre 100 ans pour qu’un début de démocratie surgisse, après Napoléon III.

        Et puis surtout… Qui va vous suivre ? Vous serez une petite minorité de guerrilla et comme dans tous les pays, y compris ceux où le peuple a adhéré dans un premier temps aux thèses des révoltés, vous finirez rejeté par lui suite aux exactions commises par vos troupes, aux abus de pouvoir et aux plus extrémistes qui prendront le pouvoir dans vos rangs.

        Autant la désobéissance civile peut fonctionner si vous avez une majorité motivée derrière vous, autant une rébellion qui commence dans le sang, finit dans le sang.

        Enfin, ce que je lis de votre intolérance, de votre violence et de votre étroitesse d’esprit, venant de vous et comme de vos affidés dans ces commentaires, me confirme qu’il est impossible de laisser un quelconque pouvoir à des personnes aussi dogmatiques et insensibles à la souffrance humaine. J’ai connu la guerre au Congo. Je sais de quoi je parle. Je sais ce que c’est que de traîner le corps ensanglanté de ses parents dans la boue et la poussière pour tenter de les sauver. Vous visiblement trouvez encore ça noble et glorieux. Pas moi. Je trouve ça avilissant et ignoble.

        • lepragmatique dit :

          Vous dites “Je ne connais pas une révolution violente qui se soit terminée par une démocratie. Pas même en France où la révolution a engendré la Terreur puis l’Empire. Il faudra attendre 100 ans pour qu’un début de démocratie surgisse, après Napoléon III”. Vous vous contredisez en deux phrases. Toutes les grandes démocraties occidentales ont connu des révolutions violentes. Où en sont-elles aujourd’hui? Ne sont-elles pas des espaces de libertés?

          • lisiane dit :

            Non, je ne me contredit pas. La démocratie est venu de l’exigence des industriels. Mais c’est une longue histoire que je vous engage à étudier un peu plus loin qu’après le programme de 5e.

        • lepragmatique dit :

          Vous avez connu la guerre au Congo? Tant mieux pour vous. C’est la raison pour laquelle notre Gabon a bien voulu vous accueillir et que vous vous prendre parti pour un régime que nous ne voulons pas. Si vous n’êtes pas gabonais, abstenez vous de venir commenter des sujets aussi sensibles que la politique.

          • lisiane dit :

            Je suis gabonaise. De naissance et de parents. Mais j’ai aussi de la famille au Congo… Comme beaucoup de gabonais. Merci pour cette preuve de votre ignorance du pays dans lequel nous vivons !

          • pffff dit :

            quand tu vas comme elle le dit trainer ton frere dans la boue pour essayer de le sauver, ou manger le corps de ton frere mort parce que affamé tu pourras dire à quelqun qu’il n’a pas le droit de parler…tchiup!!

        • lepragmatique dit :

          Vous dites ” La démocratie est venu de l’exigence des industriels. Mais c’est une longue histoire que je vous engage à étudier un peu plus loin qu’après le programme de 5e”. Ah bon?? Vous m’apprenez des choses. Sortir de telles inepties relèvent d’une ignorance confondante mais je vous pardonne d’ores et déjà.

        • Joec dit :

          Vous ne trouvez pas avilissant la situation de ces nombreux gabonais qui croupissent sous la pauvreté? Vous ne trouvez pas avilissant la prostitution de la fonction publique? L’impossibilité d’une alternance par des institutions taillées sur mesure? Vous dites que la démocratie en France est venue 100 ans après, à quand celle du Gabon? La démocratie est un processus dont le mécanisme se met en marche progressivement. Les pays arabes au moins ont déjà une expérience de la révolte populaire, ils pourront toujours chassé les nouveaux dirigeants. Mais vous, votre intérêt est de tuer la liberté dans l’oeuf. Pour quelqu’un qui traite les autres de fous, comment peut-on dire que les gabonais souffrent déjà, donc ils ne sont pas prêts à demander des meilleures conditions de vie? où est la logique?

          Un chanteur gabonais a dit un ” mieux vaut vivre un jour debout au lieu de vivre mille ans couché”, lorsque des illuminés comme vous traitent quelqu’un qui appelle à la désobéissance civile de fou, j’ai peur qu’on puisse encore rester couché pendant de longtemps à moins que vous soyez dans la minorité des élus…

      • lisiane dit :

        Fort heureusement, je reste convaincue que tout cela n’est que gesticulations. Et j’espère que quelques enfants énervés ou malheureux ne perdront pas la vie pour tenter de vous donner le pouvoir. Leurs parents n’auront que leurs yeux pour pleurer !

        • lepragmatique dit :

          En matière d’étroitesse d’esprit, vous en connaissez un rayon. Pour en revenir à vos références, ne parlez pas de choses que vous ne maîtrisez pas ou que vous ne regardez qu’à travers le petit écran. Dans ces pays, Tunisie, Egypte, ils se sont battus pour leur liberté. C’était des votes démocratiques ou chaque vote comptait, il savait ce qu’il faisait et le peuple était averti en votant pour les frères musulmans donc qu’ils imposent la charia ne regardent qu’eux, je n’ai pas de leçons à donner.

          • Joec dit :

            @ Lisiane
            Vous ne trouvez pas avilissant la situation de ces nombreux gabonais qui croupissent sous la pauvreté? Vous ne trouvez pas avilissant la prostitution de la fonction publique? L’impossibilité d’une alternance par des institutions taillées sur mesure? Vous dites que la démocratie en France est venue 100 ans après, à quand celle du Gabon? La démocratie est un processus dont le mécanisme se met en marche progressivement. Les pays arabes au moins ont déjà une expérience de la révolte populaire, ils pourront toujours chassé les nouveaux dirigeants. Mais vous, votre intérêt est de tuer la liberté dans l’oeuf. Pour quelqu’un qui traite les autres de fous, comment peut-on dire que les gabonais souffrent déjà, donc ils ne sont pas prêts à demander des meilleures conditions de vie? où est la logique?

            Un chanteur gabonais a dit un ” mieux vaut vivre un jour debout au lieu de vivre mille ans couché”, lorsque des illuminés comme vous traitent quelqu’un qui appelle à la désobéissance civile de fou, j’ai peur qu’on puisse encore rester couché pendant de longtemps à moins que vous soyez dans la minorité des élus…

  17. lisiane dit :

    Et puis c’est quoi cette injonction à Hollande. Lui qui n’a pas les couilles pour appliquer sa politique en France viendrait soutenir une bande d’illuminés violents et menaçants dans une ancienne colonie ? On est quoi nous ? Vos ouailles ? En fait, ce gars là commence vraiment à m’énerver et plus je relis cet article et plus je m’insurge. Les commentaire pro-guerrilla m’insupportent. Je n’espère plus qu’une chose : voir ces haineux sortir du paysage politique de mon pays. C’est quoi leur prochaine étape ? Couper les mains des voleurs ? Fusiller les partisans du PDG sur le bord de mer ? Instaurer un régime autocratique, religieux et obscurantiste pour purifier le pays de ceux qui ne pensent pas comme eux ?

    • lepragmatique dit :

      Vous dites “Couper les mains des voleurs ? Fusiller les partisans du PDG sur le bord de mer?” Et les crimes rituels? Couper les organes génitaux dont les commanditaires appartiennent à ce régime ne vous choque pas? On voit que vous avez l’émotion sélective. Pour une personne qui a connu la guerre au Congo, ça devrait vous émouvoir.

    • lepragmatique dit :

      Vous dites; ” Instaurer un régime autocratique, religieux et obscurantiste pour purifier le pays de ceux qui ne pensent pas comme eux?”. Vous vivez dans quel pays? Tous les organismes internationaux considèrent le Gabon comme un Etat autoritaire, enlevez vos oeillères. Ensuite, vous parlez de purification, que n’a t-on pas fait en 2009 lorsque l’on a ” purifié” l’administration gabonaise parce qu’il était soupçonné d’appartenir à un parti d’opposition? ça ne vous a pas choqué??? Non? Pour une personne qui a connu la souffrance et la guerre au Congo comme vous devrait tenir un autre discours plutôt que de sortir des insanités.

      • lisiane dit :

        Vous mélangez tout. Oui le Gabon est un État autoritaire, oui c’est un État gouverné par une famille qui s’arroge tous les droits et qui pille nos richesses, oui la plupart des gabonais souffrent de pauvreté, de manque de soins, du clientélisme, de la corruption et de la stupidité de la plupart des personnes qui ont des responsabilités. Et NON la guerre n’est pas à mes yeux une solution, et NON, je ne eux pas des anciens amis du pouvoir qui ont contribué à mettre ce pays à genoux à la tête du pays, NON je n’accepte pas que quelques professionnels de la politique déchus imposent aux autres sans leur demander leur avis et sans leur acceptation des souffrances pour les replacer sur un trône, et NON je n’emploie pas le mots purification dans le même sens s’il s’agit du Rwanda, du Congo ou de la mise sur la touche de fonctionnaires notoirement aussi incompétents que ceux qu’on a laissé en place.

        • lepragmatique dit :

          Je vois que vous revenez à de meilleures sentiments sur l’Etat du régime actuel. Par honnêteté intellectuelle( si elle vous habite), il serait de bon ton de la dénoncer. Concernant la guerre, elle n’est jamais souhaitée. Il est toujours important de savoir quelles sont les causes et non les conséquences d’une telle décision? On dit souvent qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Certains préfèrent guérir.

    • Joec dit :

      Depuis que Sarkozy n’est plus au pouvoir, vous n’avez plus de retenue. je me rappelle de ce bon vieux temps où les camions bondés de femmes, peut-être que vous en faisiez parti partait en direction de l’aréoroport attendre ”Sarkozy, l’ami du Gabon”. Libreville devenait soudainement propre, les posters célébrant la coopération agressaient sauvagement. Comme les époques et les considérations changent…
      En outre, vous êtes triviale Lisiane, la compagne d’Hollande ne dirait pas du vôtre (si vous en avez) qu’il n’a pas de couilles.

  18. lisiane dit :

    L’urgence maintenant, c’est que M. Myboto vienne nous dire de vive voix s’il soutien les menaces de M. Ella ou s’il s’en écarte… Je ne peux pas croire que l’Union Nationale suive ce fanatique.

    Et vous M. Marc Ona, vous adhérez à ce discours ?

    • kabangona dit :

      Le fanatisme ne se trouve pas forcément là on croit.

      • lisiane dit :

        Il se trouve, pour le moment, là où on le voit et l’entend.

        • kabangona dit :

          C’est-à-dire du côté des émergents. On voit leurs têtes partout !

        • lepragmatique dit :

          Donc pour vous, seul compte ce qui se voit et s’entend? Vous avez vraiment des oeillères, la situation est dramatique mais continuez à ne rien voir.

          • lisiane dit :

            Tendez l’oreille et lisez autre chose que le petit manuel de l’UN, put-être verrez-vous ce qui se passe. Sans doute verrez-vous aussi qu’il existe un monde hors de la politique, un monde qui ne passe pas ses journées autour d’une Régab à refaire le monde. J’ai voté Mamboundou aux dernières élections, le seul opposant crédible qu’ait eu le Gabon à mes yeux.

            Vous, pendant 20 ans au moins, avez mangé à la table de Bongo, vos dirigeants tout d moins, et maintenant que vous essayez de vous refaire une virginité, vous plongez dans l’obscurantisme religieux, dans la violence politique et dans le totalitarisme. Tous ceux qui ne pensent pas comme vous sont contre vous, pour le pouvoir “Émergeant”. C’est cela qu’on appelle l’obscurantisme. A mes yeux vous ne valez pas mieux que ceux qui gouvernent aujourd’hui. Rien d’étonnant à cela. Votre Gourou se réclame d’Omar depuis 2009.

        • Ben55 dit :

          Je soutiens votre esprit pragmatique. Je conviens avec vous que chez nous, dans ce petit Gabon, nos opposants, se présentant comme tels, se battent pour leurs intérêts personnels. La preuve en est que un de nos parents, longtemps ministre de ce pays, a trouvé mieux de lorgner du coté de l’opposition parce qu’il n’a pas été reconduit au gouvernement. Ce que je dis de celui-ci qui est un lointain parent, je le dis aussi des autres qui se montrent virulents aujourd’hui. Ils ont tous pillé le pays hier, ils étaient tous tribalistes hier, ils étaient des roitelets hier comme d’autes le sont aujourd’hui; ils sont tous milliardaires aujourd’hui après avoir copieusement ignoré le peuple gabonais qu’ils appellent aujourd’hui à l’insurrection. Ils ont intérêt à penser que les gabonais que nous sommes, n’allons pas toujours regarder du coté des Bongo pour leur réclamer des comptes. Le peuple gabonais leur demandera aussi des comptes. Ils ne peuvent pas ainsi se soustraire à cette obligation.

    • PK5 dit :

      Pas Myboto, moi je ne veux pas des gens qui parlent en tant que citoyen alors qu ils sont Porte parole, que l UN en tant que parti vienne donner sa position par rapport a GEN …

  19. Fax1 dit :

    Dans toute époque, il y a eu des hommes courageux. La situation actuelle où le pouvoir s’accroche comme une huitre sur son rocher, dénie toute liberté à l’opposition politique. Le sacrifice d’un serait vain, surtout au Gabon où les populations sont encore chloroformés par 45 années d’abrutissement et de matraquage intellectuel vers le bas. Attendons les vastes mouvements sociaux.

    • lisiane dit :

      Là, je suis d’accord avec vous. Et s’il y a moyen de faire mieux, avant que la situation ne se dégrade à ce point, alors faisons. mais pour le bien de tous. Pas contre ceux qui ne sont pas totalement d’accord avec nous. A force de dire “on ne veut plus des Bongo”, et je pense la même chose, on oublie que certains tout aussi dangereux attendent tapis derrière la porte. Enfin, de moins en moins tapis puisqu’ils démontrent leur impatience de revenir au palais qu’ils ont perdu.

  20. Tchazz dit :

    On voit que les gabonais ne savent pas ce qu’est la guerre civile. Regardez ce qui s’est passé en Angola et un peu partout à travers le monde. A finish, perte pour le pays.
    Vous qui proposez cette révolte, au lieu de faire des contre-propositions politiques pertinentes, êtes-vous prêt à vous mettre en première ligne !
    Vous vous imaginez un seul leader de l’UN mener le combat en première ligne ! Ou bien parlent-ils de désobéissance civile en sachant que c’est le petit Gabonais de la Baie des Cochons qui prendra tous les coups !
    Je crois qu’il y a mieux à faire pour instaurer une véritable démocratie chez nous.
    Inspirez-vous de ce qui s’est passé en Birmanie. Aung San Suu Kyi n’a jamais demandé au peuple Birman d’aller au suicide.

    En parlant des forces soit disant « Occultes », il ne faut pas se voiler la face. Nombreux sont nos hommes politiques qui sont malades à cause de leurs comportements déviants. On veut nous faire croire que leur état de santé déclinant serait le fait de forces occultes et donc indépendant de leur propre fait ??!! Bêtises

    • Infos juste dit :

      @Tchazz, en fait AMO a oublié qu’il est allé s’incliner devant et sur le “lit de mort” de feu OBO. Sait-il toutes les manifestations mystico spirituelles qui s’y sont déroulées? Etait-il suffisamment préparé pour s’asseoir sur le lit de mort d’un tel “patriarche”? Lui a-t-on fait croire que l’héritage mystico spirituel lui était destiné? Y a -t-il eu des conséquences physiques et mentales sur lui, après un tel acte?

      En tout les cas, je suppose que vue le degré de désespoir auquel fait penser ce discours, j’ai bien l’impression qu’AMO est sérieusement en danger et que “sa vie” doit être menacée! Ce discours ressemble plus à une “vengeance” surtout au cas où AMO venait à “….!!” plutôt qu’à autre chose. Qu’ils essaient de le “laver” de tout ce qu’il est allé chercher à “Barcelone” au lieu de transcrire leur frustration sur le peuple qui en a assez de se faire distraire!!

  21. PK5 dit :

    Comment ne pas voir la le cri de detresse d une opposition en mal de propositions, en mal d idees, en mal de leadership ?? Que l on aime ou que l on ne l aime pas, c est qd mm triste a voir cette cassure de l ex UN, on etait habitué aux partis politiques gabonais qui ne resistent pa a la mort de leur leader Maximo, la mm qd le leader est vivant, c est l implosion

    • kabangona dit :

      Le combat que voyez autour de vous est surtout celui de la jeuness, contre un système quasi-monarchique qui sème la misère, le crime, la mort, la terreur et la confusion dans les esprits des Gabonais.

      C’est ce système (désormais chancelant) que combat GEN. N’est-ce pas là un combat noble ?

  22. Fax1 dit :

    De toute façon, le PDG a tort d’attiser la haine. Car pour les opposants dans ce pays, c’est à dire au sens large les 90% qui souffrent à cause de ce régime qui les broie, la distance entre être à demi mort et être mort est de plus en plus ténue. Et au final, ce ne sont certainement pas quelques cas isolés qui viendront à prendre ces décisions ultimes.

  23. demain un jour nouveau dit :

    Que du bruit tout ca, j’ai ete pdgiste (comme beaucoup d’entre nous), depuis une decennie je ne participe plus a toute cette mascarade mais ne croyez pas que parce que l’on se plaint de son quotidien cela fait des populations des revolutionnaires.. Detrompez vous, les gabonais aiment la Paix, ils aiment boire son mussungu a Rio avec ses frangins après une dure journee de labeur, ils aiment rentrer chez lui et partager avec ses enfants le plat que sa femme lui a preparer. Il n’est pas dans vos histoires de guerre civile avec vos pseudo opposants. Mes freres j’ai decline de nombreuses actions pour se faire entendre pacifiquement, ayons la raison pour nous.. Le sang qui coule c’pas bon, regardez nos freres de rdc avec la rebellion M23, pensez vous que les populations du kivu soit heureuse de vivre dans des camps, sous des tentes?

  24. Mboukou Pierre dit :

    Ce n’est pas en developpant un discours anti-sémite, homophobe, xénophobe, tribaliste …etc. que l’ex-UN va sa grandir ou rapptarper son échec du 10 novembre 2012.
    Gerard Ella est un enfant et tous les gens qui croient qu’il suffit de parler fort pour remplacer AMo se trompent gravement. Gérard Ella a quelle force pour faire le vantard ? S’il veut se suicider il n’a qu’à se suicider mais qu’on ne raconte pas des inepties. Ce n’est pas suffisant d’avoir envoyé à l’abbatoir et en prison des innocents le 15 août 2012 ?

  25. Ndambo dit :

    Le Gabonais attend patiemment que ceux qui tiennent le pays depuis 44 ans viennent leur offrir la démocratie. Surtout pas de sacrifice, ils sont habitués aux dons et aux miettes, c’est tout ! Alors disons tous vive le Gabon, vive le Président Accrombessi, vive le vice Président Ali, vive la démocratie et bienvenue aux futurs étrangers qui soumettront cette race de mollusque à l’esclavage extrème. La vie est belle, il suffit juste d’ignorer les propos de GEN.

    • lisiane dit :

      Oui, et vous attendez que ceux qui l’ont tenu 40 ans fassent de même. Quelle impudence !

      • Joec dit :

        Juste une question Lisiane. Que suggérez-vous au peuple, moi aussi j’ai voté Mamboudou comme vous même si je ne le considère pas comme le seul opposant véritable du Gabon? Je pose cette question parce que vous faites trop vite des amalgames (qui n’est pas d’accord avec vous est pour l’opposition anciennement pdgiste).
        Il faut que les Gabonais acceptent leurs conditions de vie en se disant que c’est leur destin et que Dieu est pour leurs souffrances, ou il faut que le pdg- qui à mon sens n’est pas un parti politique parce que rattaché à un individu- se réveille un matin et dise au peuple ”nous vous avons tant martyrisé, on arrête tout, voici votre liberté”?

  26. demain un jour nouveau dit :

    Mes freres et soeurs, nombre d’entre nous qui discutons sur ce forum(merci Gabon Review) ne profitons même pas de ce systeme, ceux qui en profitent n’ont même pas le temps de preter attention a nous, alors pourquoi s’entredechirer, s’insulter? Derrière nos pseudos, nous sommes peut etre freres, cousins, voisins, amis, camarades de classe ou collegues de bureau. La classe politique gabonaise actuelle ne merite pas le sacrifice d’une vie humaine de plus… Trop sont morts en vain, morts pour defendre une cause qu’un leader politique affame va ensuite dealer avec le pouvoir,hier sur la rtg n’ai je pas vu Mba Abessole prendre l’avion avec le fils de son plus radical ennemi d’antan? Combien de fois Maganga M a til participe au gouvernement pdgiste et Pr kombila, que dire de Myboto et AMO.. Pourquoi les syndicats qui ont pose un mot d’ordre de greve generale l’ont ils leve? N’etait ce pas la une occasion de reclamer ce qui nous est du? Arretons cette mascarade, je prefere mon matiti a l’exil, ou a une toile de tente et au rationnement. Trouvons des voies innovantes pour reclamer ceux que les Bongos nous ont pris pdt 45 ans. Je vs donne une piste, aujourd hui même le gabonais de base a internet sur son phone, la preuve sous x vous pouvez participer a ce forum. Pourquoi un genie de l’informatique ne créerait pas une page facebook pour relever votre mecontentement, voilà une action pacifique qui peut montrer au pouvoir en place que le peuple gronde! Pourquoi ne pas se battre sur des axes concrets tel que la limitation du mandat presidentiel: a 5 ans et renouvelable une fois! Faire le proces des 40 dernieres années ne nous sert a rien, pensons a l’avenir..

    • Joec dit :

      Ce que vous dites est bien vrai. Mais pour la limitation des mandats présidentiels, le débat est clos. Ali Bongo a dit que si on ne voulait pas qu’il soit à vie, alors, on limite aussi les mandats des députés et sénateurs. Pourquoi lui et pas les autres? Vous voyez le chantage, le mépris et l’arrogance?
      A quoi va servir une page facebook où quelqu’un posterait ”qui est pour la limitation des mandats présidentiels ?” et que ce post reçoive 4000 ”j’aime” et 3999 ”moi!”?
      La démocratisation du Gabon ne viendra pas par les sourdes revendications du peuple parce que ceux qui dirigent le Gabon ne tiennent pas leur pouvoir du peuple, mais par une action, une secousse, un tollé qui fera du Gabon l’épicentre du monde pendant une heure, un jour, une semaine, un mois… Et là, les quelques personnalités morales de ce monde diront que la Gabon a payé sa dette et qu’il est temps qu’il fasse l’expérience de la justice et de la liberté. Chaque peuple libre a arraché sa liberté, jamais un prince ne veut se défaire de ce qui fait de lui un dieu.

  27. Ya Mouts dit :

    A mon avis, les propos de ce fameux Leader de l’opposition n’engage que lui même et son entourage. Il n’y a qu’un inconscient pour se lever un bon matin, laissant sa femme et enfants pour aller se donner la mort. En parlant de guerre civile, a-t-il déjà vécu combien de guerre dans sa vie? Rien qu’à voir ce qui se passe en ce moment chez nos frères de RDC (à Goma), je ne connais pas un seul Gabonais qui aimerait être à la place des autres pour vivre ce genre d’horreur.
    Gérald Ella Nguema et ses compagnons de l’Ex-UN feront mieux de penser à leur avenir autrement. Aujourd’hui, les Gabonais ont mieux à faire car on a pas tous les mêmes problèmes. Pourquoi, ne commence-t-il pas d’abord par demander à ses Chefs de justifier leurs fortunes qu’ils ont eu illicitement? S’il ne veut pas attendre tranquillement son heure, qu’il parte tout seul à son combat comme c’est ainsi qu’il espère peut être entrer dans l’histoire. Gérald Ella Nguema, qu’as-tu fait pour le Gabon pour inciter les autres au suicide?

  28. lisiane dit :

    A force de tourner en rond dans ces discussions, vous finissez par croire que vous connaissez vos interlocuteurs. Comme si le monde autour de vous ne vous était qu’hostile s’il n’appartient pas à votre confrérie. C’est ce qu’on appelle une dérive sectaire.

    Pour ma part, je pense que défendre la paix et qu’avancer avec comme but l’amour de son voisin est plus noble que de défendre la guerre et la haine des autres.

    A vous de savoir dans quel camp, le vrai, pas celui des manipulations politiques, vous vous placez. Je préfère un Mandela à un Bush. Définitivement !

    • kabangona dit :

      Quand on refuse le dialogue démocratique, à travers l’organisation d’une CNS souveraine, cherche-t-on la paix ou autre chose ?

      Le pouvoir émergent lui-même se trouve dans une posture quasiment extrême voire extrémiste.

      Or ce n’est pas en refusant le dialogue qu’on défend la cause de la Paix.

    • Lalala-Mont Bouët dit :

      Lisiane, en parcourant tous les posts ici et même depuis un petit moment, il n’y a que vous qu’on lit, que vous qui discutez, assenez vos vérités, votre science universitaire et historique. Je me suis demandé si on n’a pas recruté quelqu’un au service idéologique du PDG pour travailler à donner le ton ici. Si ce n’est pas le cas, vous êtes un(e) oisif(ve)petit(e)bourgeois(e)repus, un peu instruit(e)et qui vient défendre les avantages de ses parents repus et enrichis par le PDG. Mais par moment, je pense que c’est une plume bien connue de Gabonreview qui se cache derrière ce pseudonyme.Bref il faut nous laisser avec notre bêteté.

      Pourquoi croyez-vous qu’il y aura forcément la guerre? Pourquoi Ali Bongo que le peuple n’a pas élu et qui est du côté des sages, des humains, des non-violents n’abandonnerait-il pas le pouvoir qu’il a pris de force en 2009. Son père s’était enfui en 1990 et n’est revenu au palais que dans un char de l’armée française. Lui il peut fuir et ne pas revenir. C’est pourquoi Gérard Ella Nguéma interpelle François Hollande. En 1964, les Gabonais ont déposé Léon Mba, la France l’a rétabli; en 1990, le peuple a chassé Bongo en 3 jours d’émeutes après la mort de Joseph Rendjambé, la France a sauvé Bongo. Ces deux expériences démontrent qu’il n’y a pas eu guerre civile quand le peuple gabonais n’avait plus voulu de son dirigent. Ceux qui descendront dans la rue ou participeront aux stratégies élaborées par l’UN, ne seront jamais d’une seule et même ethnie, détrompez-vous. ce seront les hordes d’affamés, de personnes spoliés, brimées et enfermées dans la prison Bongoïste à ciel ouvert qu’est le Gabon.

      Vous brandissez toujours la terreur de la guerre civile parce que c’est la principe de paix des cimetières avec lequel Bongo père vous a lvé le cerveau. Il n’y a jamais eu de guerre civile au Gabon alors qu’on nous vendait la paix comme programme de société. Vous brandissez la guerre comme seule perspective, alors que ce n’est pas la seule voie. Ce ne sont pas des guerres civiles qui ont fait le printemps arabe. Vous jouez, comme tous les Pédégistes, à faire peur, à inoculer votre vénin de l’engourdissement des consciences. Il faut se géner un peu, parce que, au fond, quelle solution proposez à un peuple qui ne veut pas d’un dirigeant qu’il n’a jamais choisi et qui restera au pouvoir jusqu’à sa mort, si on veut faire comme nombreux le recommandent ici: respecter des institutions et un système électoral inopérant, créé pour maintenir une seule famille au pouvoir. Quelle solution proposez-vous? Vous avez refusé la conférence nationale.

    • Joec dit :

      Et dans le cas du Gabon, Mandela est symbolisé par le pdg?

  29. Eric Nguema Mba dit :

    Au fait, vous qui savez tout et connaissez tout le monde, c’est qui Gérard Ella Nguéma? avant de faire de la “politique”, il faisait quoi?
    Je ne vais pas tirer sur une ambulance parce que ce genre de message Mengara nous en abreuve depuis des années ici. mais je suis triste. triste pour au moin 3 raisons:
    -Ce discours est celui d’un désespéré. Ce qui doit signifier que ça va mal, disons que c’est certainement foutu pour l’UN et peut-être pour son Dieu, AMO;
    -Ce discours qui lance un appel au secours au pitre de François Hollande est lamentable. ou bien vous êtes capables seuls de devenir libres ou bien vous continuez dans la servitude car en vous libérant, vous serez endetés auprès de celui qui vous a libéré. regardez la RDC. le père Kabila a fait rentrer le loup rwandais dans la bergerie pour chasser Mobutu. Quand il a voulu commencer à jouer au Congolais libre. On sait ce qui lui est arrivé. c’est dans la même merde que se trouve son fils aujourd’hui.
    -Quel intérêt politique de venir insulter en public l’ambassadeur de l’hyperpuissance américaine?
    En définitive, le plus triste dans l’affaire c’est que de la même manière que la majorité des Gabonais (vous pouvez les traiter de trouillards, de femelettes etc…) n’ont pas suivi toutes les farces autour de la CNS, de la même manière, ils ne suivront pas vos désobéissances civiles et autres rêveries.
    La majorité des Gabonais (je ne parle pas de la minorité activiste qui pretend parler en notre nom à tous)ne suivront pas les dangereux illuminés de l’UN, non pas parce que les Gabonais aiment ABO (loin de là), mais tout simplement parce que:
    -1) Ils mettent tout ce monde dans le même panier;
    -2) Ce peuple n’a pas l’âme révolutionnaire.

    J’ai dit tout ceci en juillet. On m’a traité de tous les noms, à commencer par le pire des épithètes ici: bongoiste. Près de 5 mois plus tard on en est où?
    Donnons-nous rendez-vous en avril 2013. Il ne se sera rien passé.

    En fait, tout indique que nos amis de l’UN ont montré les dents comme d’autres savient le faire sous OBO. 3 ans plus tard, le type en face d’eux est sourd et aveugle. L’Un casse, menace, constitue un gouvernement, boycotte des élection qui ont lieu, appelle au soulevement populaire etc… Rien! Et pendant ce temps, l’autre entre et sort du pays comme bon lui semble, va à tous les sommets possibles et imaginables (dont on se demande parfois qu’est-ce qu’il va y faire). Trois ans que ça dure et il est toujours là. Et les autres continuent à nous faire croire que le peuple est avec eux!
    Et, bien sapé, bien rasé (certainement bien parfumé) comme je vois le citoyen Ella Nguéma sur cette photo, j’attends avec impatience d’apprendre que l’intéressé s’est immolé par le feu devant le Palais ou que Marc Ona s’est jetté avec son tricycle dans la mer en face de la Présidence. Chiche? Tu parles!
    Bon attendons. Vive la révolution! Vive le Peuple! Vive l’UN, vive Ché Ella Nguéma! Vive nous tous quoi!

    • Yves dit :

      N’est-ce pas le très officiel quotidien national L’Union qui a insulté un diplomate français qui avait osé délivrer des visas à des opposants? Que faisait Gérard Ella Nguema avant ? Tiens dite le nous ; et au passage dites-nous aussi que faisaient les Liban Souleymane, Accrombessi et Lee White avant qu’ils ne dirigent le Gabon ?

      • Eric Nguema Mba dit :

        Mon ami, je n’en ai rien à faire dans cet article de Liban ou accrombessi. C’est une conférence de presse de souleymane ou accrombessi?
        Pourquoi vous êtes aussi stupides?
        A force de trainer dans ce site j’ai appris que souleymane vendaut des fruits àLouis et accrombessi des maissions à Paris.
        Je repose ma question: Ella Nguéma faisait quoi avant de faire la politique? C’est quand même pas une insulte de demander ce que faisait un individu avant de venir parler en notre nom!

  30. Infos juste dit :

    @Lalala-Mont Bouët: Le peuple appartient-il aux opposants lorsqu’on dit qu’on parle au “Nom du peuple”?…Non!!. Le peuple, c’est l’ensemble des Gabonaises et des Gabonais. Avez vous des proportions qui démontrent que le peuple gabonais ne veut pas d’ABO?, Avez vous fait un sondage ou écoutez vous religieusement les gens qui vous le font croire? Par ailleurs, vous voulez le remplacé par qui? les fascistes de l’ex UN? ou ceux élargie à l’UFC?

    Par ailleurs, sachez que ce même peuple soutient Ali BONGO ONDIMBA!! Ce même peuple voit et observe les réalisations concrètes sur le terrain, ce même peuple connait désormais un rayonnement diplomatique enviable, avec des améliorations en terme de visibilité au plan international. Ce même peuple réclamait l’améliorations des routes, des hôpitaux, des écoles etc et ils voient les choses avancées positivement dans ce sens. Ce même peuple veut allez de l’avant, et ce même peuple est fatigué de se faire distraire par les mêmes personnes aux desseins insoupçonnés et désormais avoués! Pendant que vous cherchez la guerre et les mises à mort le bateau avance et vogue lentement, mais sûrement vers des lendemains meilleurs et un avanir en confiance!!

    • Joec dit :

      Je suppose que lorsque vous parlez de rayonnement diplomatique vous faites allusion à la cuisante défaite de Ping et à la perte de la direction de la BEAC?
      Quand vous parlez des réalisations vous faites allusion aux 15 000 logement et dont vous occupez un?
      Peut-être que le peuple n’est pas prêt à un soulèvement, mais dire qu’il soutient ton Dieu est incongru, même lui-même doit en rire.

      • Infos juste dit :

        Mon cher vous qui parlez souvent de “dictature”, il me semble que vous en portez les “germes”!. En effet, il était temps que la gestion de la BEAC se démocratise. Il est anormal que 6 pays constituent une communauté monétaire unique et qu’il n’y ait qu’un seul qui gère l’institution d’émission. Il ne s’agit pas d’une perte, sinon de l’acceptation d’un principe démocratique qui est celui de la présidence tournante, afin que chaque composante s’exprime!. Quant à la défaite de Jean PING comme vous dites, je ne parlerais pas de défaite, mais de victoire de la démocratie, car il s’agissait bel et bien d’une élection démocratique! Le Gabon avait encore les moyens de bloquer cette élection à cause du non respect de certains principes par la partie Sud Africaine, mais dans ce cas quelle aurait été l’image renvoyée par l’Institution Continental, après un revoie pour blocage?
        Quant aux logements vous n’avez plus que cela en bouche, mais rassurez vous l’année 2013 est une année charnière et je vous dis que vous constaterez que d’ici la fin du mandat,cette promesse de logement sera respectée! Et OUI JE VOUS CONFIRME QUE LE PEUPLE GABONAIS SOUTIEN ALI BONGO ONDIMBA!! N’en déplaise à ses détracteurs. Chaque jours, il y a de nouvelles adhésions au PDG, qui sont dues à la réalisation concrète sur le terrain du PSGE!!

        • Joec dit :

          J’admets volontiers que nous ne sommes jamais du même avis, mais j’aime bien vous lire vous m’amusez par votre ridicule.
          Il était temps que la BEAC se démocratise? Alors pourquoi avoir présenté un candidat, pour le feeling? Ne voyez pas de contradiction?
          Vous pouviez faire barrage à l’adoubement de madame Zuma, quelle blague?!!! Avec quels moyens et quels soutiens?

          • Joec dit :

            Pour ce qui est de l’adhésion du PDG, vous atteignez le fond. Le pdg n’est pas et n’a jamais été un parti politique. C’est une plate-forme qui permet aux gens comme vous d’assurer leurs lendemains. On y adhère pas de façon désintéressée. Un parti politique se caractérise par une idéologie et des militants inconditionnels qui le font vivre par des cotisations puisqu’ils croient aux valeurs que représente ce parti. Dans le cas de votre parti, c’est un système qui est rattaché à un gourou que vous appelé ”candidat naturel” et où gravitent des militants et sympathisants aux reins bien rôdé par les trémoussements historiques des groupes d’animations. Le seul projet est spot publicitaire vaseux. On a eu droit à ”mon projet des actes pour le Gabon”, ”la pais”, ”le Gabon émergent”…
            Je me rappelle, un jour, votre ancien candidat naturel avait demandé aux membres du ”parti de masse” de se cotiser (sous-entendu que le parti ne devait plus dépendre de l’argent du trésor public). Les cotisations n’on rien donné, vous vous en doutez…lol. Quelles sont vos comptes aujourd’hui?

  31. L'Aristocrate Bleu dit :

    Trop de bla bla bla par ici.
    1. Que Gerard Ela Nguema prenne la tete des futurs morts sans envoyer les seuls enfants des autres se faire trucider.

    2. Les crimes rituels sont pratiques par les deux camps, pouvoir et opposition. Car, avant d’apprendre a s’opposer Myboto, Eyeghe Ndong, Mba Obame, Missambo, Oye Mba, Ogouliguende etc etaient TOUS AU PDG, donc AU POUVOIR. Que n’avaient ils pas fait alors et que ne font ils pas aujourd’hui??….

    3. Que Myboto dise si c’est avec son salaire d’instituteur qu’il s’est contruit des maisons a la sabliere, aux charbonnages et partout.

    4. Que Chantal Myboto dise quel poste elle a occupe dans la fonction publique ou privee qui lui a permis de se construire le maisha et tout ce que l’on sait.

    Enfin, je vous trouve tous ridicules lorsque vous croyez en ces hommes qui sont depourvus de la moralite meme d’un geco. Ils vont au PDG s’enrichir, ensuite ils viennent vous dire qu’ils sont opposants et vous les suivez comme ne le feraient meme pas les moutons de panurge.
    Ainsi demain Nzouba Ndama, Ona Ondo, Rose Rogombe, Seraphin Moundounga, Issozet etc viendront vous dire qu’ils sont devenus des opposants du pouvoir ET VOUS ALLEZ LES SUIVRE comme des hommes depourvus de memoire… ARRETEZ DE PRENDRE LES GABONAIS POUR DES IMBECILES VOUS AUSSI.

    Attendons le 02 decembre que Gerard Ella Nguema montre la voie a suivre, LUI-MEME EN TETE DES MORTS.

  32. Volcanic dit :

    Au sortir de l’independance offerte, nos grands-parents, devants les moyen de repression de leur epoque ont dit que leurs enfants allaient changer les choses dans le bon sens, nos parents aujourd’hui piaffent sur la situation au pays en disant la meme chose, mais nous, allons-nous à notre tour, laisser nos enfants resoudre un probleme centenaire dont ils n’auront meme plus les preuves sur les causes decette recolonisation du Gabon par etrangers??? Je dis non, GEN, donne la vois à suivre pour ce qui pensent à demain.

  33. demain un jour nouveau dit :

    @volcanique: la 1ere expression de la democratie est la liberte d’expression, de choisir, de penser. Pouvez vous comparer le Gabon a Cuba? Ou même a la Guinee Equatoriale voisine? Combien de journaux satiriques avons nous ici? Combien de chaines de television ou de radio privees? Pensez vous que l’unique manifestation de la democratie sont les elections? Vous me repondrez que depuis 40 les elections sont truquees et je vous repondrais que sous d’autres cieux on a vu le PEUPLE contestee une election truquee et en changer le cours. Quand au Senegal Me Wade a essayer de modifier la constitution pour s’eterniser au pouvoir ce n’est pas la France qui l’y a dissuade mais le PEUPLE… Quand après le 1er tour il a hesite a reconnaitre sa defaite le PEUPLE s’est encore mobilise pour le conduire vers la sortie. En resume tres cher frere, la Democratie c’est le PEUPLE et non les institutions. Si dans une demarche unitaire le peuple dit NON, qu’elle ne participe plus a la vie sociale du pays tant que vos revendications n’ont pas abouti, vous verrez bien ce qui arrivera.

    • Volcanic dit :

      Dans le cas du Gabon, en tout objectivité, nous ne devons pas comparer notre pays aux autres qui s’en ont bien sorti ou qui sont des dictatures. dire qu’il y a democratie en fonction des journaux satiriques et de chaines telévision et radios, c’est vraiment se moquer du peuple qui croupi de plus belle dans la misere pendant que la paix brandie en signe de sereinité au Gabon. notre peuple je dirai, qu’il ne pourra jamais se comporter comme des senegalais, du fait de la diabolisation d’une partie,et l’analphabetisme qui fait qu’on peut leur faire avaler des couleuvres sans chercher à comprendre les enjeux. La situation est telle que les populations ne voient que des personnes et non des politiques. On peut assister tous les jours aux matraquages mediatiques du pouvoir pour dissuader les populations,en brandissant des menaces non conformes aux lois. A un moment, mon frere quand on cautionne le desordre pour eviter l’embrasement, on ne fait que l’ajourner. Le peuple gabonais est en esclave, il doit en sortir, la democratie a montré ces limites au gabon avec nos dirigeants.

  34. Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

    @L’Aristocrate Bleu,

    Se cacher toujours derrière le passé de ces anciens pédégistes pour vouloir justifier ce qui se passe au Gabon,est un argumentaire ridiculement incongru, qui ne peut convaincre que les défaillants intellectuels. Que justice soit faite si les faits qui leur sont reprochés était vrais. De plus, ils ne sont plus aux affaires depuis trois ans; qu’est-ce-qui empêche à ALi de réaliser son projet de 5000 milles logements par an? Qu’est-ce-qui bloque la construction des écoles au Gabon au point de transformer un stade de foot en salles de classe? Qu’est-ce qui a changé dans le bon sens depuis que ceux que vous accusez d’avoir empêché le développement du Gabon n’ont plus la gestion de notre pays entre les mains? Arrêtons avec cette hypocrisie qui ne fait qu’enfoncer notre pays dans l’abîme. D’ailleurs, n’oubliez pas qu’ALI a été aussi ministre de la défense 10 ans durant. Le résultat: casernes en taule dans un pays riche comme le Gabon.

    Pour revenir à l’article, tirons chapeau bas à ce Mr qui dénonce ce que certains ne pensent même pas au plus profond de leur conscience. Il y a un malaise au Gabon. Les crimes rituels deviennent monnaie courante. Les diplômés fuient le Gabon parce que l’homosexualité et l’appartenance à une société ésotérique-conséquence de ces crimes rituels-sont désormais une condition pour avoir un travail au Gabon; au point où notre administration est quasi remplie que des bras cassés. Voilà la réalité qui exige de nous un éveil de conscience, pour le bien de notre pays qui devient l’arisé de tout le monde.

    On peut certes trouver ce discours démagogique, mais néanmoins, reconnaissons qu’il est plein de vérité.

    Le Gabon est malade. Cherchons à le guérir si nous l’aimons.

  35. demain un jour nouveau dit :

    Ce que je n’arrive pas a comprendre avec certains ici, ils denoncent, crient au vol, au loup, traite de tous les noms le regime en place, mais quand on leur demande de se mobiliser pour affronter le pouvoir…..suiiiii plus personne. La ca devient serieux, on ne veut plus quitter le confort de son fauteuil devant son ecran d’ordinateur. Mais qui va realiser la revolution que vous reclamez ici haut et fort? Pourquoi comme en Tunisie ou en Egypte ne lancer vous pas un appel a la mobilisation generale a tel heure, a tel endroit grace a internet? Comme ca nous verrons reellement si vos idees sont appreciees de la majorite. Arretez de faire l’autruche, nous sommes des poltrons, des eternels assistes qui attendons que l’on fasse les choses a notre place. On en appel a Mr Hollande, est ce que c’est serieux ca? On est le 1er a crier la Francafrique doit finir et on en appel encore a l’ancienne puissance coloniale pour régler nos pbs. Ne dit on pas chez nous que le linge sale se lave en famille…

    • Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

      La vraie révolution pérenne reste mentale, et non pas une révolution militaire. Mais elle ne peut être possible que grâce à la volonté de ceux qui nous gouvernent. Or, ces derniers oeuvrent dur pour que ces pratiques d’un autre âge perdurent pour la conservation de leurs acquis personnels. Dans ces conditions, le peuple devrait prendre ses responsabilités en sanctionnant lors des élections.

      Le Gabon est un pays où le diable en personne règne dans tous les secteurs. Ses collaborateurs sont ceux qui nous gouvernent. C’est un fait. Honte à vous qui encouragez ces actes moyenâgeux.

  36. lisiane dit :

    Ouf ! Ainsi donc je serais payée pour réagir sur gabonreview ! Je lis que je serais une égérie du PDG et que je vociférerais contre l’opposition. Je me demande si ceux qui réagissent, parfois, prennent le temps de lire et de comprendre ce qui se dit avant d’écrire. Je n’ai pas à étaler ma vie privée ici qui n’intéresse personne au demeurant, mais je peux tout de même dire que je suis loin d’être une “petite bourgeoise”, moi qui vit seule et élève mes enfants comme je le peux.

    Dans cette violence d’accusations, aussi ignorantes que perverses parfois, envers les uns et les autres, je vois bien qu’un certain nombre de mes interlocuteur font preuve d’une paranoïa grandissante. On parle de dictature (j’ai même lu quelque part sanguinaire), de violence envers les gabonais, d’épuration, du Diable qui gouverne le Gabon, de menaces sur la vie des opposants… Et pourtant, tout le monde s’exprime, parfois durement et de manière diffamatoire, les blogs se multiplient dont certains sont signés de leur auteur et non d’un pseudonyme, sans pour autant que tout cela soit réprimé. Je vois de la violence, mais pas plus qu’aux États Unis ou en Europe, et je réprouve cela. Quand aux menaces pour la vie des opposants, je n’en connais que ce qu’ils disent depuis 3 ans et qui, jusqu’à présent, n’ont pas vraiment été flagrantes. Je suppose que si un régime comme celui du Gabon voulait assassiner quelqu’un, cela ne lui serait pas très difficile.

    Nous en avons tous assez du régime en place, des hommes comme de l’absence de compétences, mais devons-nous pour autant tous être d’accord avec les quelques transfuges du PDG qui s’affirment haut et fort porte paroles d’un peuple à qui ils ne donnent le droit à la parole que s’il lui obéit ?

    Non pour ma part.

    J’apprécie l’idée de la désobéissance civile, même si je ne sais pas trop comment la mener, et surtout pas seule, car je ne peux pas prendre le risque d’abandonner mes enfants pour une simple idée politique. Et comme je ne suis pas femme politique (à ce propos, elles sont rares à l’Union Nationale et dans ses zélateurs), j’attends effectivement qu’un parti ou un mouvement propose des actions de masse pacifiques telles qu’une grève générale ou de véritables actions de désobéissance civile auxquelles je pourrais m’associer. Mais je ne veux pas des actuels “leaders” de l’opposition qui nous prennent, à mes yeux, que comme les moyens de revenir au pouvoir.

    Et lorsque les partisans farouches de l’Union Nationale viennent m’insulter ou me salir parce que je pense ainsi, ils ne font que confirmer mon sentiment qu’ils ne sont en rien des démocrates.

    • Infos juste dit :

      Je suis déçu de la dernière partie de votre intervention. J’ai suivi avec attention vos différentes interventions que j’ai apprécié, mais celle-ci, me laisse perplexe. Je suis déçu de constater que malgré la guerre que vous avez vécu au Congo, que vous soyez quand même partisane de thèses anarchistes!!.

      Je suis déçu de constater que malgré un soupçon d’analyse que je vous concéderai bien, je note pour le regretter, que vous n’avez pas réaliser qu’aujourd’hui le PDG est différent, qu’il y a des efforts d’amélioration des conditions de vie des populations qui sont fait, qu’on est loin de l’immobilisme dans lequel le pays fut plongé depuis les années 80, qu’il y a une nouvelle dynamique mise en mouvement, et qu’il y a des résultats, somme toute modeste, mais ô combien importants pour l’avancer du Gabon vers des lendemains meilleurs.

      Bien sûr il y a des problèmes, mais il y en a partout. J’ai été écoeuré de voir certains Américains vivrent dans des cannaux d’évacuations des eaux de pluies parce qu’ils n’ont plus les moyens de se procurer un logement! Si c’était en Afrique et particulièrement au Gabon, je n’imagine pas le nombre de commentaire.

      Aussi ce que je veux dire, c’est qu’aujourd’hui force est de constater qu’il y a des efforts qui sont fait, et que si cela ne va pas au rythme souhaité, c’est dû au laxisme de certains membres des administrations ou la négligence d’autres, obligeant parfois le chef de l’Etat à descende sur le terrain pour certains cas ou à prendre le taureau par les cornes dans d’autres.

      Enfin, pour moi le seul discours qui vaille, c’est de demander aux Gabonais de se mettre au travail, à l’usine, à l’école, à l’atelier, à la plantation, au bureau, en mer, dans les airs…etc pour relever ce pays et tenter de rattraper, sinon de réduire le fossé du retard que nous accusons depuis les années 80 et aspirer au développement du Gabon que nous souhaitons tous,et qui pourtant était bien entamé. Mais ce sont nos différentes contradictions qui nous ont empêché d’aller à l’essentiel, et qui nous ont plongé dans cette situation, et moi je suis d’avis que cela change en nous mettant au TRAVAIL!!!

      • Le citoyen libre dit :

        Il faut peut être avoir un brin de folie pour changer de régime politique au Gabon.
        En Tunisie , ce jeune qui s’est immolé par le feu était-il fou ou désespéré par la misère ou par les frustrations ?
        Donc face un régime dictatorial je crois que c’est ce type de combat qu’il faut mener.

        • visa dit :

          La mort n’est pas la solution.ils continueront leurs actions!Qu’est-ce qu’il ya de plus intéressant pour les politiques en place?c’est l’argent!
          La pétrole en particulier et tous les autres intérêts financiers. Bloquez la production pétrolière quelques jours et vous verrez le résultat. Arrêter tout simplement de travailler dans les secteurs juteux et vous verrez les choses bouger à l’avantage du peuple. A ce niveau, le peuple Gabonais a réellement son mot à dire.

          Sans cela, il n’y a aucune chance. C’est une des solution pacifique.

          Avez-vous d’autres propositions au lieu de passer votre temps à gueuler comme des Français?

          • Le citoyen libre dit :

            J’espere que le jour que le mot d’ordre de greve generale sera lance vous serez pret(e) a soutenir le mouvement ?
            Permetez-moi de vous faire une remarque sur le manque de coutoisie. Dans ce forum personne ne ” Gueule” mais nous partagons nos points de vue tout simplement.
            Cordialement.

    • Atondasimba dit :

      Bonjour, j’ai essayé de suivre le débat avec votre pricipal contradicteur sur cet article….j’avoues que je me suis posé la question de votre occupation ou plutôt activité; parce que vous avez vraiment pris du temps…
      Pour le reste, je partage beaucoup de vos points de vues même si je ne comprend pas l’hystérie autour d’une éventuelle guerre civile suite à l’appel de M. Ella Nguema….
      Je ne l’ai en tous cas point entendu de cette façon…..Je crois que cela pourrait s’entendre qu’il(s) est(sontà pret(s) à donner leur(s) vie(s) pour le départ du pouvoir actuel…
      une telle interpellation des consciences et des courages ne peut se faire que s’il y a résistances…des modalités de cette dernière dépendra donc les conditions de cette “libération”…
      Ce peut etre des actions de désobéissance civile (ce qui est souhaitable et permettra de voir l’engagement ou non des uns et des autres, le ras-le-bol ou non des gabonais du système;;;) et autres choses.
      Selon que le pouvoir fera soit comme au retour d’AMO, ou de des évènements de NKEMBO, une réponse, nous n’en doutons popint sera données…..mais nous ne pouvouns augurer de cette dernière ici et à l’évidence, cazr la seule chose que nous savons de la déclarations de M. Ella Nguema, c’est qu’il est prêt à donner sa vie…
      l’allusion aux martyrs et aux forces occultes non plus ne devrait vous étonner….êtes-vous gabonaise, africaines ou avez vous simplement troqué les schèmes de cette culture par un rationalisme exacerbé?
      UIl vous suffit pourtant de regarder autour de vous pour comprendre les non-dits de ces assertionS

  37. Encore eux dit :

    Gabon: bienvenu au pays des bisounours!

  38. Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

    @Infos juste

    Donnez du travail aux gabonais sans obligation de passer par le canapé. Donnez du travail aux gabonais sans leur exiger du sang humain et autres humiliation. Donnez du travail aux gabonais sous la base des compétences. C’est de ça qu’il est question dans cet article. Dans les années 1980 que vous évoquez, toutes ces pratiques n’étaient pas monnaie courante comme maintenant. Dans les années 1980, aucun gabonais pouvait songer un jour fuir son pays pour s’exiler à l’étranger. Dans les années 1980, les gabonais se sentaient en sécurité; ce qui n’est plus le cas maintenant. En somme, dans les années 1980, le Gabon était un pays où il faisait bon vivre. Qu’en est-il de maintenant?

    On peut construire les plus belles infrastructures au monde, mais cela n’aura aucune valeur si la sécurité des concitoyens est menacée par ceux là mêmes qui sont censés de la leur garantir.

    • Infos juste dit :

      @Okoriville_Mwana Da Ngoli: Oui c’était les années d’insouciances, d’errements et de gaspillage aussi!!. Toutefois, je m’indigne contre le fait que certains qui n’ont pas de travail remette tout sur le dos de la francs maçonnerie…etc

      Je refuse de croire que 100% des Gabonais qui demandent du boulot reçoivent 100% d’invitation à intégrer une loge. Pour moi, le fait que l’on en parle de plus en plus a occasionné une psychose chez les Gabonais, qui désormais en font une fixation!!. Sachez que tout ceux qui sont embauchés ne sont pas forcément maçons ou homosexuels.

      En revanche, c’est facile de jeter l’anathème sur les autres. Mais combien de Gabonais se battent chaque matin pour déposer les dossiers et multiplier les demandes partout dans l’espoir d’obtenir un boulot? Combien sont enthousiasmés par un boulot sans bureau? combien veulent commencer par de petits boulots et progresser? Combien sont interressés par le boulot d’agriculteur, mécanicien, carreleur, commerçants..etc qui sont des niches importantes d’auto emploi?…soyons réalistes, il y en a beaucoup qui attendent que ça tombe du ciel et sont très forts pour se plaindre et se lamenter!!

      Pour la sécurité, elle n’est jamais garantie à 100% mais je conviens qu’il est important de la maîtriser. Quant aux infrastructures, il faut savoir que sans les infrastructures, il n’y a point de développement. Ce qui veut dire que ne pas en faire c’est cultiver le sous développement et je crois que ce n’est pas ce que vous voulez…Non?

  39. Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

    Je vous rappelle que le développement est mental avant d’être matériel.

    Ces fallacieux arguments selon lesquels les gabonais ne veulent rien faire d’autre que de travailler dans un bureau ne peuvent convaincre personne. Combien d’emplois dans l’agriculture y a-t-il pour que les gabonais y occupent? Le Gabon est incapable de s’auto suffire alimentairement, mais vous, vous trouvez qu’il y a du boulot dans ce secteur?
    Combien des petits boulots avez-vous créés dans la maçonnerie, la plomberie, le carrelage…qui ont été déclinés par les gabonais?
    Personnellement, je suis fier de ces gabonais qui soulèvent les brouettes de manioc au pont d’Akébé pour avoir de quoi se nourrir. Je suis également fier de ces gabonais qui pêchent du poisson dans les eaux de Lambéréné pour préparer leur trousseau scolaire. C’est ça qui est réalité. Avant d’inviter les gabonais de faire des petits boulots, il faut que ceux-ci y existent. Et même lorsqu’ils existent, c’est pas donné à n’importe qui de les obtenir. Les gabonais honnetent savent de quoi je parle.

    Par ailleurs, les sociétés ésotériques comme diplôme pour avoir un emploi? OUI! C’est la triste réalité! Dans la majorité des entreprises au Gabon, l’appartenance à ces sociétés occultes pour espérer avoir un emploi dans celles-ci est un passage obligé si vous n’aviez pas été pistonnés.Beaucoup des gabonais qui ne l’ont pas accepté ont été simplement et purement licenciés. D’autres démissionnent d’eux-mêmes parce qu’ils ont une certaine dignité à préserver, et donc n’acceptent pas ce genre des conditions. N’en parlons même plus de l’auto entreprenariat où on vous met tout genre de barrière quand tu ne fais pas partie des frères lumière à défaut de mouiller la gorge ou d’ouvrir le cul…ça c’est aussi un autre fait. Dans ces conditions, parler du développement du Gabon, c’est ignorer la quintessence de ce mot.

    Pour terminer, j’attends toujours voir ce qui pourra dissocier positivement les années 2000 des années 1980, où les gabonais mangeaient à leur faim. Oui! ces années de gloire où c’est le travail qui cherchait les gens; où le terme de crimes rituels ne faisait pas partie du vocabulaire des gabonais. Des années où on pouvait partir de la gare routière jusqu’à Owendo à pieds sans crainte d’être assassiné et mutilé par la suite. ça aussi c’est un autre fait. Des années où le perroquet vert (Air Gabon), Africa n1, la SEEG, le Transgabonais…faisaient la fierté de notre pays. Qu’en est-il d’aujourd’hui?

    • Infos juste dit :

      1.Vous dites que le développement est d’abord mentale. Ah bon? mais de quel type développement parlez vous? En tout cas, il ne s’agit certainement pas du développement économique et social qui est “un ensemble d’améliorations des conditions de vie des citoyens” qui se manifeste par le fait de mieux se loger, mieux se nourrir, mieux se déplacer, communiquer, se soigner..etc. Il est donc sous tendu par un ensemble d’infrastructure qui sert d’épine dorsale à l’ensemble des améliorations citées plus haut!

      2. Vous nagez en pleine contradiction ou confusion. En effet, vous dites “le Gabon est incapable de s’auto suffire alimentairement”, et après vous vous étonnez en vous demandant quel est le nombre d’emploi créer dans ce secteur. Mais mon cher si le Gabon ne se s’auto suffit pas alimentairement, c’est parce qu’il n’y a pas assez de main d’oeuvre pour travailler la terre et produire ce que nous mangeons. Donc c’est une niche importante d’auto emploi. Mais combien de Gabonais veulent être agriculteur?. Idem pour les autres niches d’auto emploi (maçonnerie, peinture, carrolerie…), si les nouveaux infrastructures (hôpitaux et autres bâtiments, logement…), sont construits c’est pour servir d’emploi aux Gabonais, mais combien osent postuler?

      3. Je réitère le fait que les Gabonais fassent TROP de FIXATION sur les loges ou l’homosexualité. C’est donc normal que la PSYCHOSE naisse et perdure parce qu’auto entretenue par nous même dans les kongossa!.

      4. Pour finir sachez que le monde évolue et ses phénomènes avec, même si cela ne saurait se justifier!. En effet, pourquoi une telle dégradation des valeurs essentiels dans le monde?. Mystère et boule de gomme!. Quant à la dernière partie de votre intervention, je me réjouis de constater que vous me rejoignez. La perte ou la dégradation de tout ces fleurons est dû aux différentes contradictions dont nous sommes les champions. Ce sont des élucubrations qui sont inutiles et nous font oublier d’aller à l’essentiel, c-à-d, au TRAVAIL!!!.

      • Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

        Il est certes vrai que le développement désigne l’amélioration des conditions et de la qualité de vie d’une population, et renvoie à l’organisation sociale servant de cadre à la production du bien être. Cependant, la qualité de la vie ne se réduit pas au bien-être matériel, mais comprend aussi des valeurs telles que la justice sociale, l’estime de soi et la qualité du lien social. Ce qui n’est pas le cas au Gabon où la souffre mentale se fait ressentir en tous lieux, dans l’indifférence totale de nos dirigeants qui pensent à tort que le sang humain est la solution à leur ascension sociale :d’où la notion du sous-développement mentale.

        Vous parlez ensuite du retour à la terre. Oui! mais les gabonais attendent toujours de l’Etat la création d’emplois dans ce secteur. Cultivez les champs de riz, de banane, de tomate,…et vous aurez de la main locale, au lieu de vous obstinez à cultiver de l’huile de palme ou l’hévéa culture qui ne résoudront jamais le problème d’auto suffisance alimentaire dans notre pays.

        Quand à la croissance des loges que vous défendez avec la dernière énergie; conséquences de crimes rituels et autres pratiques déviantes que nous observons au Gabon, vos élucubrations ne pourront enlever cela de la tête des gabonais parce que ce sont des faits réels. Ceux qui sont passés par comilog, BGFI Bank…vous le diront même au sein de certains départements à la fonction publique. Ailleurs, ce phénomène ne s’impose pas comme au Gabon.

        Libérez-vous de cet esclavagisme moderne.

        • Infos juste dit :

          1. Je ne nie pas l’existence des loges, mais je dénonce le fait qu’on en fasse trop l’apologie et que les idées se cristallisent là dessus.

          2. Pour l’agriculture l’Etat est en train de vouloir prendre le taureau par les cornes. Donc un peu de patience.

          3. Si les Gabonais souffrent mentalement comme vous dites, qu’ils se soignent à l’église, à la mosquée, dans les hôpitaux, l’acupuncture,le yoga…etc!!

  40. La Fille de la Veuve dit :

    @ Info juste,

    Que vous le vouliez ou non, au Gabon lorsque vous avez affaire a un Cadre, vous avez moins de chance de vous tromper en pensant qu’il est Franc-Maçon que le contraire.

    Le Gabon est le pays ou notoirement, vos amis vous disent avec tout le sérieux du monde : “Si tu ne rentre pas en Franc-Maçonnerie, tu ne seras jamais rien dans ce pays”.

    100% des Cadres Gabonais ne sont pas Maçons. Mais nous devons à la vérité de dire qu’une forte proportion de l’élite Gabonaise est “passée sous le Bando” comme on dit. Et il est un fait qu’au Gabon le Pouvoir économique, administratif et poltique est entre les mains des “Enfants de la Veuve”.

    Sur ce point, Gérard Ella Nguema, qui il faut le préciser s’exprime à titre personnel et pas au nom de l’Union Nationale “Dissoute”, a parfaitement raison et cela ne peut etre contesté.

    • Eric Nguema Mba dit :

      Qu’est-ce qui ne peut-être contesté? Vos propres fantasmes?

      Si je vous ai bien compris, on est définitivement foutus: ABO est maçon comme son frère AMO ( vous qui savez tout, vous le savez au moins, j’espère).
      Arrêtons les délires!
      Cette affaire de franc-maçonnerie est la belle excuse de tous les tocards qui ont choisi la facilité de mettre leurs échecs sur le dos des autres. Vous allez changer quand?
      Au fait, pour être resté près de 30 ans au gouvernement de Bongo, Myboto doit être maçon et homosexuel! Je suppose que c’est la même chose pour Maganga Moussavou, Ogouliguendé, Oyé Mba, Eyeghe Ndong et tutti guanti. Ils sont tous maçons et pédés sinon comment allez vous expliquer leur présence aux postes qu’ils ont occupé sous Omar?
      Dans la vie, les gens brillants et les truands s’en sortent toujours, dans tous les pays. Pas besoin d’être maçon ou pédé. Ceux qui chôment sont soit pas très brillants soit pas assez truands. c’est tout!
      En réalité, aujourd’hui, dans tous les secteurs, il y a plus de frères enChrist qu’autre chose.
      Un peu de sérieux

  41. ni lire ni écrire dit :

    “Nous envoyons un message solennel au président François Hollande que nous ne voulons plus d’Ali Bongo Ondimba».”

    C’est beau, c’est grand ! 50 ans après l’indépendance… Tout est dit.

  42. manondzo dit :

    Gérard Ella Nguema est désespéré, AMO est malade, donc inactif, Myboto et Eyeghe Ndong semblent mettre de l’eau dans leur vin depuis un moment; GEN et les faucons de l’ex-UN sont entrain de perdre la face d’où ce baroud de’honneur où ils promettent l’écoulement du sang au pouvoir et à ses alliés connus ou occultes. Ces derniers (occultes) sont les opposants qui ne sont pas pour l’insurrection. Les autres apprécieront….

  43. Marshall dit :

    Ils ont été tous nourrit au même lait, il s ont tous reçu la même éducation. Devant les hommes raisonnables et devant Dieu, il sont coupable. Crime économique et autres faits ayant pour objet d’un vol des deniers leurs sont partagés. Selon vous qui est le pur ou encore l’impur, moi je n’envoie aucun ! il n’est pas question de changer de Président aujourd’hui, à mon avis il serait certainement mieux de chercher une union qui fera en sorte que toute les forces de la nation puisse travailler ensemble, voilà encore, selon moi, un sujet le lequel devra méditer le président.

  44. Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

    @ ni lire ni écrire

    50 après l’indépendance, c’est le crime rituel qui fait office de diplôme. Que ce beau le Gabon. Un pays à part!! Mais…Dieu ne dort pas et tout le monde passera devant lui. C’est un passage obligé.
    Le défunt Président Bongo, sa femme, Rawiri,… ne fermeront jamais cette porte. A bon entendeur…salut!

  45. Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

    @Marshal

    Bien que le discours de GEN peut être qualifié de démagogique, mais néanmoins, il est plein de vérité, et c’est sur la vérité des faits que nous devrions porter un regard analytique sans forcement faire référence à la politique. Quel est votre point de vie sur cette triste vérité qui hante le quotidien des gabonais? Et comment faire pour y mettre un terme?

    Je suis par contre d’accord qu’on devrait laisser ALI terminer son mandat, et le lui renouveler ou pas selon son bilan. Mais, à quoi ça sert lorsqu’il ferme sa bouche sur les humiliations de tout genre que subissent les gabonais?

    • Infos juste dit :

      Vous pensez réellement qu’il est insensible au crime rituel? N’est-ce pas lui, qui a frappé du point sur la table pour que “notre justice” daigne y porter une attention particulière? Bien sûr, peu de temps après on retombe dans les même travers. Est-ce encore à lui de retaper encore sur la table pour qu’on s’y interresse à nouveau? Et les services compétents dans tout ça? Pourquoi pour toute chose, faut-il attendre que le PR réagisse? Je suis désolé, mais ce monsieur est un humain, il ne peut pas être au four et au moulin tout le temps, que les services compétents fassent leur TRAVAIL et lui, le SIEN!!

      • lepragmatique dit :

        Que chacun fasse son travail? dites-vous. Qui nomment les responsables de la police? Faut-il à nouveau un reportage d’un média étranger pour taper du poing sur la table comme vous dites? Vous faites preuve au fond d’une naïveté confondante mon cher monsieur mais je vous comprends, vos oeillères vous empêchent de voir.

        • Infos juste dit :

          Donc si je comprend bien, c’est parce que le PR nomme les responsables de la police qu’il doit en même temps faire leur travail!. Bravo!, je vois là la dimension de votre science qui, il me semble n’est pas loin de celle d’un pois chiche!!!

  46. Dos d'anne dit :

    GEN si tu dis vrai alors arrete de trop parler.
    Prend un bidon de 5litres d’essence tu va t’imoler devant la presidence ou l’ambassade de france comme cela ont verra que tu es vraiment decu du gabon.
    Depuis la vous parlez et vous vous cacher. Prend tes respponsabilités devant l’hitoire et imole toi pour déclancher au gabon ce qu’il ya eu en tunisie.
    Si ce trop pour toi alors engage une greve de la faim pour reclamer la conference nationale au gabon.
    Arretez avec les discours et poser des acts forts qui prouverons votre determination à vous sacrifier pour ce pays. OU BIEN TU ATTEND QUE D’AUTRES LE FASSE AFIN QUE TU JOUISSES DES RETOMBES MINISTERIELS.

  47. demain un jour nouveau dit :

    @infojuste: dans un pays en developpement lorsque l’on constate un deficit de main d’oeuvre qualifie ou non dans une categorie socio professionnelle (csp) on met en place des mesures incitatives. Je n’invente rien. Quelles sont les mesures incitatives qu’a mis en place le gouvernement pour encourager les gabonais a retourner vers la terre? Pour encourager les gabonais a devenir agriculteurs? A retourner vers leurs villages?
    A l’epoque une banque avait ete dedie a cette oeuvre la BNCR, on connaît tous ce qui est arrive a cette institution. Aujourd hui. Dites nous vous l’apre defenseur de l’emergence et du Gabon ou tout va bien quelles sont les mesures qui ont ete prise pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.

    • Infos juste dit :

      Je suis d’avis qu’il n’y a pas eu au Gabon, une politique agricole suffisamment forte pour booster le secteur. En revanche, quelques soient les mesures incitatives que vous pouvez mettre en place (y compris le cas de la BNCR qui est plus une mesure d’accompagnement), tant que la population est désintéressée, qu’elle snobe le secteur et qu’elle ne s’interresse qu’au bureau, il vous sera difficile d’avoir des résultats probants. Or en toute chose (y compris pour son travail), il faut un minimum d’amour pour parvenir aux résultats escomptés.

      En effet, qu’elles sont les mesures incitatives mises en place au Cameroun pour booster le secteur? N’est-ce pas l’amour du travail de la terre qui les a pousser à travailler, et permet aujourd’hui à l’Etat de les accompagnés?. Le travail de la terre est un boulot ancestral qui n’a pas forcément besoin de mesures incitatives, mais plutôt d’accompagnements. Mais malheureusement nos chers compatriotes ont du mal à se voir laboureur, semeur, ou abatteur de plantation qui sont pourtant les plus vieux métiers qui puisses exister!!

  48. demain un jour nouveau dit :

    @infojuste: vous avez une drole perception du sens des responsabilites. Que l’on soit chef de famille, chef d’entreprise, chef de service, directeur general, ministre, Premier ministre ou a la plus haute fonction de l’Etat l’on doit assumer entierement les responsabilites qui nous incombent. Entendez par la que vous reprochez le fait qu’on interpelle a chque fois le PR lorsque l’on constate des manquements flagrants ou lorsque les instructions qu’il a (lui même) donne ne sont pas effective sur le terrain, mais n’etes vous pas contradictoire? Si le chef de l’Etat se contentait de jouer son role de chef de l’executif et de garant des institutions pensez vous qu’il serait interpelle aussi souvent? Quand le PR met sous son autorite directe des agences et qu’il se proclame president de conseil d’orientation de celle ci, vers qui doit on retourner nos plaintes? Quand le PR devient avec son cabinet, un redoutable homme d’affaire vers qui nos suspicions et nos craintes de delit d’inities et d’abus d’autorite vont elles s’orienter? On va encore prendre des exemples de veritables democraties (sur qui nous devrions prendre exemple) pour etayer nos assertions et vous crierez au loup.
    Bref, votre monarque est omnipresent, il est ministre, directeur, president de federation sportive,… Ben qu’il assume alors..

    • Infos juste dit :

      Vous êtes comme d’habitude en train de travestir mon raisonnement!. Je ne dis pas que le PR ne doit pas assumer ses responsabilités. Mais que chacun en ce qui le concerne, à son niveau assume ses responsabilités!. Le PR s’est déjà exprimé sur la question des crimes rituels et il a été suffisamment claire. Pourquoi lui demandé de revenir sur une chose, dont il a déjà donné des orientation en tant que chef de l’Etat?.Le fait de s’exprimer sur la question, n’était-ce pas là une manière de prendre ses responsabilité?.Pourquoi le faire revenir sur des choses dont la responsabilité incombe désormais à ceux qui sont chargés d’appliquer le droit!!

      Quant à ce que vous dites qu’il est omniprésent, ce n’est que fadaise!! J’ai vue ailleurs un PR devenir en même temps ministre de la défense et apparemment cela n’a choqué personne, même si on prend comme prétexte quelques soubresauts dans les rangs des forces de sécurités. Il n’est pas omniprésent, mais lorsqu’il y a quelques incapables qui freine ou retarde l’élan de son action, il est obligé d’intervenir et c’est légitime.

  49. demain un jour nouveau dit :

    Tres cher ami infojuste: votre mepris pour vos compatriotes m offense haut plus au point: pensez que les gabonais ne sont que des bon a rien est consternant. Certes nous nous sommes laisses englues par des comportements bourgeois e que longtemps la seule voie de reussite honorable selon certains etait d’etre fonctionnaire. Mais les mentalites ont beaucoup change car la conjoncture economique et la devaluation du cfa sont passees par la. Arretez de faire un proces en sorcellerie aux gabonais a qui on a explique depuis 40 ans qu’il valait mieux etre politicien que homme d’affaires. Aujourd hui de nombreux gabonais ont 2 boulots, de nombreux gabonais font de petites affaires pour arrondir les fins du mois, n’hesite plus a avoir une plantation sur la route pour les besoins de la maison et vendre le surplus, beaucoup ont une pirogue et partent le week end a la peche, combien vont a dubai ou a johanesburg pour ouvrir leur prêt a porter. Cela est un signal fort aux autorites. Les gabonais sont prets. Donner leur les moyens et vous serez plus que surpris..

    • Infos juste dit :

      Tout à fait d’accord! Il y a un petit frémissement dans ce sens, pourvu que cela continu. Ne vous inquiétez les moyens d’accompagnement existent. Leur mise en oeuvre est lente et vous devinerez certainement pourquoi. Mais j’ai bon espoir que d’ici peu nous aurons des fermiers, TPE (très petite entreprise) dynamique…etc…wait and see!!.

  50. Okoriville_Mwana Da Ngoli dit :

    @Infosjuste

    La sécurité des gabonais ne fait donc pas partie des priorités du PR, c’est ça qui explique donc son indifférence sur l’insécurité sous toute ses formes dont est victime le peuple gabonais;tout est désormais clair.

    Pas d’emplois dans l’agriculture parce que les gabonais ne s’y intéressent pas. Voilà un argumentaire qui masque un aveu d’échec.
    De quels gabonais parlez-vous au juste? De ceux-là qui font la pêche à Lambaréné ou de nos mamans et soeurs qui vendent dans les différents marchés de LBV? Combien d’entreprises agricoles sont fermées au Gabon pour pénurie de la main d’oeuvre?

  51. La Fille de la Veuve dit :

    Quand le Sage montre la Lune, l’Idiot regarde sont doigt.

    Oubliez GEN, lisez ce qu’il dit. Ecoutez ce qu’il écrit. Méditez-le !

  52. lenkemberlien dit :

    Chers frères et seours et amis du Gabon D’abord.
    je crois que nous après lecture des pensées de nos frères et amis de l’ex-un, je crois que il est important pour chacun d’entre nous de dire avec ses mots, expressions et autres de la situation de notre très chère pays le Gabon.Nous n’avons pas fait le choix d’être née sur le land Gabon, mais je crois que c’est le grand et le tout puissant qui a fait ce choix pour nous.Je sais que y’a des autres qui sont devenus gabonais par les principes de notre Loi fondamentale, bon mais je ne revient pas sur ce sujet au risque de renouer le couteau dans la plaie comme on dit.
    Mais comme l’avait dit le vieux Omar Bongo: Dieu me nous pas donner le Gabon pour faire ceux que nous sommes entrain de faire…
    je crois que ce jour là le vieux avait compris que ils avaient une grande responsabilités dans la situation du Gabon, et que pour lui il est important de faire quelque chose même si après qu’il est constaté que ils avaient très mal gérer le pays et que le peuple aussi souffrait; bref…
    Pour ceux qui peuvent lire entre ces lignes le fassent.
    Je pense que notre frère GEN et tous les grands de l’ex-un n’ont pas la prétention de faire du Gabon une pouiller car ils n’ont pas les moyens de leur action, c’est juste une stratégie de communication politique, il faut toujours créer les événements pour faire parler de leur parti politique qui n’a pas de Vision pour le Gabon.
    Je crois que nous devons être intelligent face à de telles discours,je crois que nous allons dans peu de temps assister au schisme de ce mouvement politique.
    Au Gabon dans notre pays nous avons tous vues et nous avons connu les pires et les mauvais moments, donc je crois que l’appel de notre frère GEN ne représente aucun danger.c’est un NON-ÉVÉNEMENT.Ce parti n’a plus de repère et comme ils ne savent plus quoi faire, ils sont obligés de faire de telle sortie.
    Je profite de cette plante forme pour dire à tous les fils et filles du pays de nous dire NON à la violence politique car nous savons quand sa commence mais nous ne savons pas quand s’arrette. Si cette opposition croit que il son capable de prendre le pouvoir de façon démocratique mais qu’il s’organise enfin d’être prêt en 2016 au lieux d’être ridicule en tenant de telle discours.
    Il faut bien penser à alternance politique, mais je crois que cet idéal se prépare et se construit. Je pense que meme pour l’image de notre pays sa ne fait pas du tout serieux. Et c’est pas avec des tels leaders que nous allons avoir ou vivre l’ alternance.
    Nous n’avons pas besoin du sans de GEN pour arriver au changement de pouvoir au Gabon, nous avons plutôt des institutions fortes et responsables qui jouent objectivement leur rôles dans un société Démocratique et pluraliste.je crois que plutôt que le combat de nos partis de l’opposition et même du pouvoir en place doit être celui là
    Notre pays est un havre de PAIX et je crois que nous avons tous le DEVOIR devant Dieu de sauvegarder cet acquis, nous n’avons pas le Droit d’entrainer le peuple à la désobéissance civil comme on le voit Alleur.
    Chers Citoyens Mobilisons nous pour la paix et le renforcement de nos institutions pour une alternance politique en 2016.
    J’y crois que ensemble nous allons réussir et notre rêve est sur le point de se réaliser. Vive le GABON D’abord et que Dieu le tout puissant bénisse notre très cher pays.

    • La Fille de la Veuve dit :

      @ lenkemberlien,

      GEN denonce quatre mots au Gabon : Les Eglises, la Franc-Maconnerie, les Crimes rituels et l’homosexualite.

      Apres un si long developpement, il eu ete interessant d’avoir votre point de vue sur tout cela. Sont-ce de vrai problemes ou de faux problemes ? Sont-ils oui ou non a la source du mal du Gabon ?

      De tout cela il nous faut debattre oui ou non ?

      • Infos juste dit :

        Pour la Franc-Maçonnerie, les crimes rituels et l’homosexualité je comprends. Effectivement ce sont là des phénomènes grandissants dans le monde en général, et en Afrique en particulier, où cela heurte nos conscience. Mais pour ce qui est de l’Eglise, je m’étonne!. S’il dénonce l’Eglise, par quoi veut-il la remplacer?

  53. lenkemberlien dit :

    @ la fille de la veuve.
    Je crois que notre très frère GEN comme tu le dit bien dénonce 4 mots au Gabon [Églises, la FM, les crimes rituels et l’homosexualité[ je crois que il est comme tu le sais bien dans le mauvais camps pour combattre ces mots.
    Je sais de quoi je parle et dis, je ne veux pas rentré dans des faux débats chère fille de la veuve.
    Si GEN souhaite que son combat est des fruits je lui propose d’accepter JÉSUS CHRIST comme sauveur.Je crois que il va de même pour tous les pères de l’ex-un.
    Si GEN souhaite ou espère avoir une victoire contre ces mots.Je crois que il ne suffis pas de dénoncer mais je combattre
    par l’action et sachant que il peut rien faire voilà pour quoi je ne crois pas à son discours.

  54. L'indigné dit :

    Discours épique!

  55. mlle Dickson dit :

    en lisant ces commentaires je me rend compte que notre beau pays est helas rempli de fanatiques et de tocards cme le dis si bien eric nguema qui rejettent leurs echec sur le dos des autres ou sur le fait d’appartenir a une secte ou que sais je encore! je m posais neanmoins des questions qui dans ce blog n’a pas une filiation avec un quelconque dirigeants de notre pays pour vouloir a tt pris qu’il y ait un bain de sang pour renverser la tendence de notre pays? pourquoi proner la violence alors que nous seront tous perdants? a t on vmt besoin d’etre pauvre pour se rendre compte de l’etat actuel du pays est pitoyable? et bon sang qui sont encore ces naifs qui pensent que la liberation de ce pays se fera par les pseudo opposants dont regoege le gabon ! c’est a notre génération que reviendra ce défit , vu le niveau du débat “enfin pour certains” je crois fermement ke cette génération relevera ce pays qui a été longtemps couché! arretons un peu de ne jeter la pierre que sur la famille Bongo alors que l’on sait tous que tt ceux ki ont siégé aux cotés du pere ont tous été miliardaires ! au moment venu tous rendrons des comptes et ce sans exception !

    • La Fille de la Veuve dit :

      @ mlle Dickson,

      Le temps vous apprendra que le silence est une vertue.

      A quelle moment Gerard Ella Nguema parle-t-il de violence ou de ban de sang.

      S’il se dit pret a donner sa vie pour faire partir le PDG du Pouvoir, a aucun moment il ne parle d’oter la vie de quelqu’un, donc de faire acte de violence. Par contre il semble pret a la subir.

      L’adversaire c’est le PDG et son incarnation ce sont les Bongo representes hier par le Pere, aujourd’hui par le fils et si on vous ecoute demain par le petit fils. Ces milliardaires qui ont tant vole, ou sont-ils ? Vous en connaissez une dizaine dans l’opposition ou bien vous allez encore nous ressortir le meme disque raye Mba obame, Myboto, Eyeghe Ndong, Oye Mba ?

      Au PDG, je vous laisse le soin de faire vous-meme la liste qui ne sera jamais close tant qu’ils seront au Pouvoir.

      Alors, si vous ne pouvez le faire, il ne vous reste qu’un chose : Taisez-vous ! Car se taire, c’est aussi une liberte.

  56. francis dit :

    a tout cela je dit seulement: “wait and see”!!!!!!! dans 3 jours

  57. justice dit :

    @info juste ce qui vous fait mal c’est que,tous les gabonais comme toute la terre entière savent qu’Ali bongo est venu au pouvoir,par la force,avec le sang des gabonais sur les mains.
    Dans les vraix pays les chefs d’état revent d’avoir une majorité à l’assemblé nationale,lui il a une majorité écrasante,qu’est ce qui l’empeche de conduire à bien ses projets pour que les gabonais se reconnaissent en lui.Lui et ses sbires ne reprensentent pas des institutions qui meritent le respect.
    Je me demande pour quoi ali n’arrive pas nous faire rever.
    Les gabonais sont fustrer par ses étrangers qui dirigent notre pays.
    vous etes sur d’etre Gabonais?ça m’étonne

  58. justiceeur dit :

    je ne suis pas à l’Union National,mais sincèrement Ali bongo a montré son incapacité à donner le mieux etre au Gabonais,je ne sais pas pour quoi vous vous ?tout simplement par ce que nous vivons tous dans la peur.nous ne somme pa slibre d’exprimer nos opinions librement.Je n’ai pas encore pri un taxi sans qu’on ne critique Ali.
    IL doit meme etre la personne la plus detesté des Gabonais,lui et ses étrangers au pouvoir,et tous ses pères et mères de famille sans orgueils,sans fierté,sans amour pour leur pays.

  59. justiceeur dit :

    LETTRE OUVERTE AU DIRIGEANT DU PDG

    Je suis un Gabonais de 35 ans,je travail.
    Avez vous vendu votre ame au diable,comment pouvez vous rester sourd aux cris du peuple qui soit disant vous a donné leur vote.
    Comment pouvez vous etre sourd et aveugle face au derives qui ont libre cours dans notre pays.
    Comment pouvez vous supporter l’arrogance de tous ses étrangers qui dirigent notre pays.
    Quel Gabon allez vous nous laisser?
    Ou sont passé les reves que vous aviez pour votre pays?
    Ou est votre honneur?il parait que certain d’enctre vos sont appelés huonnorable.Avec tout le respect que je vous dois pour vos ages.Vous etes les députés de la honte.
    Quelle éducation donnez vous à vos enfants sur l’honneur,la vierté et la pour la patrie.
    Vous avez trahi votre pays et vous l’avez vendu.
    Si vous ne pouvez plus rien pour vous,mais penser à vos enfants et petits enfants.Ils ne pourrons jamais créer un autre Gabon avec l’argent que vous avez volé au contribuable.
    Un jour vos enfants vont payer le mal à tor ou à raison que vous avez causer au Gabon.

    Dieu vous regarde

  60. manondzo dit :

    Alors Gérard Ella NGUEMA, vous disiez que ABO devait quitter le pouvoir le 2 décembre, où en sommes nous? Vous êtes marrants à l’ex-UN avec vos ultimata à 2 balles! Vous devriez vous taire, ça vous éviterait d’être aussi ridicules et de ressembler à des moulins à vent. Un bon conseil: laissez tomber! Il n’ y aura pas d’insurrection encore moins de Conférence nationale souveraine; je le dis ici depuis longtemps.

  61. Ekwaghe engwang stécy léandre dit :

    voilà des inconscients! Gabonais et Gabonaises restez chez vous c’est mieu.

  62. UNE GRANDE DAME dit :

    demandez aux ivoiriens ce que c’est que la guerre et vous allez vite déchanter! pauvre diable! tu n’auras pas le gabon!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW