En partenariat avec le cabinet Deloitte, l’ONG Femme Belle va organiser un séminaire de formation à l’endroit des femmes entrepreneures. Objectif : édifier les participantes sur les mécanismes de financement adaptés à leurs besoins.

Des membres de l’ONG Femme Belle. © facebook.com/ongfemmebelle

 

 «Comment créer et financer mon idée de projet ?». C’est le thème d’un séminaire de formation qui se tiendra les 23 et 24 avril prochain à Libreville. Organisée par l’ONG Femme Belle, en partenariat avec le Cabinet Deloitte, cette formation est exclusivement dédiée et aux femmes. Cette rencontre permettra aux participantes d’être formées à l’entreprenariat avec, en prime, un contact direct avec les différents partenaires financiers susceptibles d’accompagner leurs projets.

Au Gabon, le financement de la toute petite entreprise reste un enjeu majeur pour accélérer le développement du tissu économique par la création de l’auto-emploi. Or, les banques et autres institutions financières classiques restent très frileuses pour s’attaquer à ce segment de marché car, ne disposant pas toujours de méthodologies adaptées pour l’évaluation, l’appréciation des risques inhérents aux activités des tous petits entrepreneurs.

 «À l’origine de tout projet de création d’entreprise, il y a une rencontre entre un individu et une idée», a rappelé la présidente de l’ONG Femme Belle. «Mais comment en faire un projet d’entreprise et surtout comment la financer ?», a demandé Christine Soro. Une question à laquelle l’ONG et son partenaire tenteront d’apporter des pistes de solutions à travers ce séminaire de formation. Selon les promoteurs de la formation, celle-ci a été initiée en vue de matérialiser le 5e des 17 Objectifs de développement durable (ODD).

Dans cette optique, a souligné Christine Soro, «nous avons tissé un partenariat avec un expert dans le domaine, le cabinet d’audit et de conseil Deloitte Gabon, qui a accepté d’accompagner la jeune fille et les femmes à s’informer et se former sur les outils qui pourront les aider à réaliser leur rêves ainsi que les moyens à se donner pour les matérialiser». Rendez-vous est donc pris pour le 23 avril prochain.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW