À quelques heures du match retour comptant pour les éliminatoires des jeux olympiques de Tokyo 2020, le ministre des Sports, Franck Nguéma, a encouragé, le 29 août à Libreville, les Panthères à donner le meilleur d’elles pour une «remontada» face aux Blacks Queens du Ghana.

Le ministre des Sports posant avec les Panthères et leur encadrement technique et médicale avant leur départ pour Accra, au Ghana. © Gabonreview

 

© Gabonreview

«Ce n’est pas impossible. On l’a vu ailleurs. Des équipes ont réussi à remonter les buts qu’elles avaient pris». C’est par ces mots que le ministre des Sports a commencé, le 29 août, ses encouragements assortis de conseils à l’endroit des joueuses de l’équipe nationale de football féminine. Franck Nguéma échangeait avec ces filles, 24 heures après la défaite concédée face aux Queens Stars du Ghana, le 28 août à Libreville.

«Rien n’est impossible à Dieu et à celui qui y croit», a déclaré le ministre, encourageant les filles à ne plus ressasser leurs erreurs du match précédent. «Le premier match est passé. Il faut se concentrer sur le prochain. Il faut aller de l’avant», a-t-il dit aux Panthères. Il les a également invités à «reprendre l’état d’esprit qu’elles avaient au Congo» et qui leur a permis d’écarter les Congolaises de la compétition.

Tout en rappelant aux filles que l’objectif final c’est Tokyo 2020, le membre du gouvernement a également abordé le problème des primes impayées. «Nous sommes arrivés, nous avons trouvé une situation, nous sommes en train de travailler pour y trouver des solutions», a-t-il affirmé.

Battues 3-0 but au match aller, à Libreville, les pouliches du coach Cédric Mapangou sont motivées à bloc pour le match retour. La capitaine Winie Mapangou et ses coéquipières ont affiché leur détermination à faire de leur mieux au Ghana. «Nous avons eu l’impression d’être abandonnées, mais votre présence nous rassure, monsieur le ministre», a-t-elle dit, assurant qu’elles donneront le meilleur d’elles.

Cédric Mapangou a également présenté quelques doléances au ministre des Sports, notamment sur le suivi médical des joueuses. Il souhaite le renforcement des capacités des équipes techniques et médicales afin de bâtir un groupe homogène et professionnel et conquérant. Le match retour a lieu le 1er septembre à Accra, au Ghana.

 
 

1 Commentaire

  1. Hermann O. dit :

    M. le Ministre il n’y aura pas de miracle! Votre soutien aurait été plus probant et plus efficace si vous vous étiez assuré des conditions de préparation de ces filles.Un sourire et des photos ne feront pas d’elle des championnes. Mais c’est toujours de bon aloi pour votre com. Mais bon sang d’ou nous vient cette mentalité de toujours croire que nous pouvons faire gagner nos sportifs sans un minimum de préparation et de travail?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW