Une série de contrats a été signée entre Gabon Oil Compagny (Goc) et la société pétrolière BW Energy Gabon, le 19 mars à Libreville. L’un d’entre eux concerne l’acquisition par Goc de 10 % de participation dans le contrat de partage de production Dussafu.

Echange de documents après les signatures entre Patrichi Christian Tanasa et Carl Arnet sous la supervision du ministre Pascal Houangni Ambouroue. © Gabonreview

 

Gabon Oil Company (Goc) et BW Energy Gabon ont scellé trois contrats importants, le 19 mars à Libreville. Le premier est une convention de concession de 10% des intérêts pétroliers sur le permis Dussafu-Marin N°G4-209, signé le 28 mai 2003 avec l’État gabonais.

Selon l’Administrateur directeur général de Goc, Patrichi Christian Tanasa, cette acquisition de 10% des parts d’intérêts pétroliers par la société nationale des hydrocarbures correspond d’une part «à la politique du ministère du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures de promouvoir le contenu local et d’autre part, à la mise en œuvre de la stratégie de la Goc de devenir un acteur majeur du secteur».

© Gabonreview

En scellant ce partenariat, le patron de Goc a indiqué qu’«il s’agit là de participer à la valorisation de la compétence locale, des ressources humaines nationales». Patrichi Christian Tanasa explique qu’au-delà de l’ambition d’augmenter la production pétrolière nationale, il y a cette ambition de rechercher des moyens pour répondre à la problématique du chômage, mais surtout de transfert de compétences. BW Energy Gabon devant former les Gabonais afin qu’ils puissent exercer, sans tutelle, dans le domaine.

Le Président directeur général de BW Energy, Carl Arnet, s’est satisfait de ce partenariat, aboutissement de huit mois de négociations. En entrant dans ce permis, la Goc espère que la production actuelle du champ Tortue, d’environ 12.000 barils par jour, double pour atteindre les 25.000 barils dans le développement de la phase 2 de ce permis. Ceci avant le développement de «la troisième phase qui devrait permettre d’assurer une meilleure récupération des réserves de ce permis dont les prospects font apparaître des volumes totaux d’un peu plus de 350 millions de barils».

Globalement, la Goc prendra désormais une part active dans les opérations de ce permis et aux réunions des partenaires, tout en améliorant son savoir-faire et ses revenus. À noter que BW était l’opérateur du champ avec 91,67 % des participations, tandis que Panoro contrôlait le reste.

Deux autres accords ont été noués entre Goc et BW Energy Gabon. Il s’agit de la convention d’assistance relative au financement des opérations pétrolières issues du CEPP Dussafu-Marin. Et, enfin, un avenant à l’accord d’association pour la conduite des opérations pétrolières entre les associés sur le permis Dussafu-Marin.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW