Polygame, Jonathan A. est soupçonné d’avoir contracté le VIH/Sida par le biais de sa seconde épouse. Les parents de sa première femme ont récemment déposé plainte contre lui et s’attendent à le voir juger demain à Oyem, entre autres, pour menaces de mort.

Accusé par sa première femme, un polygame devra prouver devant la justice qu’il n’est pas séropositif. © L’Orne Hebdo

 

C’est une bien curieuse affaire que le tribunal de première instance d’Oyem s’apprête à trancher demain, jeudi 28 mars. Une affaire, rapportée par L’Union, mercredi 27 mars, qui oppose de prime abord un dénommé Jonathan A. à sa première épouse que le quotidien présente sous les initiales M.M.M.N. Seulement, avec l’intervention des parents de cette dernière, les querelles du couple ont vite pris une autre tournure, au point qu’une action en justice a récemment été engagée.

Accusé par sa première épouse de vouloir lui transmettre le VIH/Sida qu’elle le soupçonne d’avoir contracté chez sa coépouse, Jonathan A. est désormais tenu de s’expliquer devant les juges. Il doit dire s’il est véritablement séropositif et s’il avait l’intention de contaminer sa femme. Ces derniers temps, l’époux était, en effet, soumis à la pression de sa première épouse qui se refusait à lui après son second mariage avec une femme dont le défunt mari aurait été emporté par la maladie. C’est, en tout cas, ce que M.M.M.N. croit dur comme fer.

Face aux accusations incessantes de la première épouse résidant à Libreville, dans un accès de colère, Jonathan A., alors en séjour à Oyem, serait allé jusqu’à proférer des menaces de mort à son encontre. D’où la plainte déposée par les parents de l’accusatrice à la brigade de gendarmerie d’Akam-Essatouk. Ceux-ci craignaient, en effet, que le mari ne mette ses menaces à exécution dès son retour à Libreville. Leur gendre passera par la case tribunal avant.

 
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. Des histoires identiques il y en a à foison au Gabon. Que va dire le Droit ici entre la souci de sécurité de la dame et le statut d’époux sans cesse affirmé par le mari? à mon avis la dame a un peu raison, mais bon…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW