La filiale locale du groupe Maroc Telecom, en partenariat avec l’équipementier Huawei, a organisé dans la nuit du 20 au 21 février une soirée de gala autour de la thématique de la transformation digitale, présentée comme la 4e révolution technologique.

La transformation digitale au cœur des débats chez Gabon Télécom. © Gabon Telecom

 

© Gabon Telecom

Les cadres de Gabon Telecom, les ministres de la Communication et de l’Économie numérique, Guy Maixent Mamiaka ; de l’Industrie et l’Entrepreneuriat national, Carmen Ndaot ; le président de l’Autorité régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), Lin Mombo et le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) Alain Bâ Oumar, se sont retrouvés le 20 février, dans un hôtel de la place pour enrichir le débat sur les enjeux et les perspectives de la digitalisation pour le Gabon.

Présentée comme l’une des priorités des États et des entreprises pour créer de nouvelles opportunités de croissance et de productivité, la digitalisation s’applique, selon le directeur général de Gabon Telecom, «à tous les domaines, tels que l’administration avec la dématérialisation et la simplification des procédures administratives pour rendre la totalité des services publics accessibles en ligne par internet et mobile».

Cette mutation aux enjeux complexes embrasse tous les secteurs d’activité, et  est une opportunité à saisir pour les entreprises, conseille le président du patronat gabonais.

«La transformation digitale des entreprises est un investissement dans l’avenir qui permet de donner une image moderne de l’entreprise. Les entreprises modernes ont toujours une meilleure image dans l’esprit collectif ; abolir les barrières spatiales et de donner naissance à de nouveaux usages comme le télétravail, les formations et présentations à distance ; produire des offres et des services sur-mesure : fidéliser les clients», a expliqué Alain Bâ Oumar.

Bien que le gouvernement gabonais ait déjà amorcé la transformation digitale à travers des projets de e-gouvernement qui visent à rendre le service public plus accessible et plus efficace, tels que E-visa, E-tax, e-Gabon, les participants au débat, ne se sont pas privés d’inviter les autorités à redoubler d’efforts afin d’accélérer cette 4e révolution technologique.

Selon les responsables de Gabon Télécom, «cette transformation digitale est favorisée au Gabon par son bon niveau de connectivité internet, qui le positionne, selon le classement de l’UIT, premier en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale, et par un taux d’équipement de 75% en smartphone qui est le support incontournable de la digitalisation».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW