La dépouille d’un Gabonais de 25 ans dont l’identité n’a pas été révélée, visiblement un Sans domicile fixe (SDF), a été repêchée le 24 mars dans les eaux de la Loire, à Nantes. En attendant des examens complémentaires, la police évoque «une mort par noyade, sans intervention d’un tiers».

Le corps sans vie du Gabonais de 25 ans a été repêché le 24 mars dans la Loire, le 24 mars 2019 à Nantes. © Capture d’écran / presseocean.fr

 

Le corps sans vie d’un homme a été repêché dans la Loire, le 24 mars à Nantes. L’alerte a été donnée aux alentours de 15h, heure à laquelle les sapeurs pompiers sont intervenus pour repêcher le cadavre. La découverte a été faite devant le quai Hoche, secteur Vincent-Gâche.

La victime a été formellement identifiée grâce à un document retrouvé dans ses poches : il s’agit d’un homme âgé de 25 ans né au Gabon et Sans domicile fixe (SDF). L’autopsie réalisée par la police, 24 heures plus tard, n’a relevé «aucune trace traumatique ni lésion suspecte».

L’hypothèse d’une mort par noyade, sans intervention d’un tiers, devra être étayée par des examens complémentaires, dont une analyse toxicologique. Par ailleurs, aucun signalement de disparition n’avait été effectué concernant cet homme.

 
 

2 Commentaires

  1. BREARD dit :

    voilà que les gabonais deviennent des sdf en France quelle pitoyable tragédie

  2. Bisso_Na_Bisso dit :

    Être né au Gabon ne fait pad de lui un gabonais. Attendons les conclusions de l’enquête.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW