Le ministre en charge des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze, s’est entretenu, le 19 avril à Libreville, avec le Comité national olympique et quelques responsables des fédérations sportives sur plusieurs questions. L’orientation des ressources financières que l’État allouera à ses athlètes pour les Jeux africains a été une priorité, d’autant plus que le pays ne misera davantage que sur ses sportifs évoluant à l’étranger.

Moments de la rencontre entre le ministre en charge des Sports et les responsables des fédérations et du Comité national olympique, le 19 avril 2019. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Alain-Claude Bilie-By-Nze a réuni plusieurs responsables du mouvement sportif gabonais, le 19 avril au Palais des sports de Libreville. Au menu des échanges, plusieurs sujets parmi lesquels les finances dont dispose l’État pour accompagner ses athlètes, le Compte d’affectation spéciale du Fonds national de développement du sport (FNDS), le cas Daniel Cousin et la sélection d’un nouvel entraineur pour l’équipe nationale de football.

Au cours de cette rencontre, l’accent a été mis sur les Jeux africains qui se profilent à l’horizon et se dérouleront dans quelques mois au Maroc. Mais particulièrement sur les ressources dont dispose la tutelle pour épauler ses fédérations.

«Nous préparons actuellement la participation du Gabon aux Jeux africains et nous avons tenu à recevoir le bureau du Comité olympique qui est l’organisme qui accompagne l’État dans la préparation et l’organisation de nos participations. Nous avons voulu faire le point pour indiquer que nous allons tenir compte des minimas des différents athlètes. Étant donné que nous n’avons pas pu organiser des compétitions au niveau national, nous allons, pour notre participation, nous appuyer pour l’essentiel sur les sportifs gabonais qui évoluent à l’étranger», a déclaré le ministre des Sports.

Cela concerne, pour l’essentiel, les sports de combat et individuels. Ce sont donc des Gabonais et Gabonaises évoluant à l’étranger dans des centres d’entrainement de haut niveau qui seront retenus. Ceci en espérant que leurs performances les conduisent également aux jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le Fonds national de développement du sport (FNDS) a également été au menu des échanges après la décision du gouvernement de le supprimer, tout en maintenant le Compte d’affectation spéciale. «Il est utile que les fédérations soient informées sur le niveau de ce fonds, ce qu’il a aujourd’hui. C’est pour cela que dans les prochains jours, avec l’accord du gouvernement, nous obtiendrons et organiserons un Comité d’orientation pour que chaque fédération sache quel est le niveau réel du fonds», a précisé Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Il s’agira donc d’examiner le fonds en toute transparence, de faire des prévisions afin que les fédérations puissent avoir l’opportunité de se voir financer les activités au niveau national et en termes d’accompagnement au niveau international.

Le cas Daniel Cousin a également été abordé. L’ancien coach des Panthères aurait déposé une plainte contre le ministère pour exiger le paiement de ses arriérés de salaire. «Je n’ai pas vu la plainte de Daniel Cousin, j’ai reçu une correspondance de son agent qui rappelait que nous avons mis un terme au contrat et qu’il faut songer à libérer Daniel Cousin de ce qu’il peut réclamer», a précisé le ministre des Sports, souhaitant ne pas entrer dans de nouvelles polémiques. Ce dernier affirme que l’ancien coach des Panthères va être payé. Toutefois, ce sera en fonction des moyens dont dispose l’État. «Daniel Cousin n’ignorait pas qu’il n’est pas payé par la poche de monsieur Bilie-By-Nze, mais qu’il est payé par l’État», a-t-il rappelé, ajoutant qu’«une fois que l’État aura les moyens de le payer, il sera payé. Il n’y a pas de souci à ce niveau».

Quant aux choix du nouveau Coach, l’heure est encore à la réception des dossiers. Une fois cette étape terminée, une commission sera mise en place. Avec la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), elle présélectionnera trois candidats avant le choix définitif qui sera validé par le gouvernement.

 
 

2 Commentaires

  1. Okoss dit :

    “Daniel Cousin n ignorait pas qu il n est pas payé par la poche de …..
    Mais qui représente l état ?????ou est donc le sérieux dans cette façon de gérer les affaires de l état
    Nous espérons au moins que ceux qui aujourd’hui se battent pour ce poste savent à quoi s en tenir. Ils seront payés par L ETAT.

  2. onero dit :

    Voila ce qui est dit …Ce sont les athlètes formés et entrainés par les autres et dans d’autres pays que le Gabon ,mon pays , notre pays le Gabon.
    Et tout l’argent du contribuable mis à la disposition des fédérations pendant plusieurs années ?
    Que cette manière de faire s’arrête. Que les présidents / trésoriers rendent répondent de leurs gestions
    ( Beaucoup de conseillers ont eu pour conseiller l’ancien DG des Sports BIDOUN Mathurin l’usurier en chef du ministère ),qu’il soit convoqué

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW