Les membres de la délégation gabonaise qui ont représenté le pays au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour la période 2010-2011 ont été félicités par Ali Bongo lors de la cérémonie de remise de médailles le 23 septembre dernier au États-Unis.

Le Ministre des Affaires Etrangères S.E Noël Nelson Messon et l'ensemble du personnel de la mission du Gabon aupres du Conseil de Sécurité des Nations Unies - © Cocom

La visibilité des initiatives gabonaises au cours de ses deux présidences, au Conseil de sécurité des Nations unies, en mars 2010 puis en juin 2011, à travers la coordination de différentes actions et l’adoption de résolutions visant à maintenir la paix et la sécurité dans le monde, a été encouragée et félicitée par le président Ali Bongo Ondimba, actuellement aux États-Unis, où il prendra part le 25 septembre prochain à la 67e assemblée générale des Nations Unies.

Au nombre des actions entreprises par les ambassadeurs du Gabon au Conseil de sécurité des Nations Unies figurent l’adoption de la déclaration sur la circulation illicite des armes légères et de petits calibres en mars 2010 ; la proposition d’une résolution visant à enrayer la propagation du VIH/Sida dans le cadre des missions de maintien de la paix, adoptée en juin 2011 ; l’introduction d’une résolution sur l’«Impact de la pandémie du VIH/Sida sur la paix et la sécurité internationale» avec l’adoption à l’unanimité par le Conseil de sécurité de la résolution 1983 le 7 juin 2011 ; l’adoption par l’assemblée générale des Nations unies le 21 décembre 2010 de la résolution 65/189, instituant une «Journée internationale des veuves» le 23 juin, impulsée par la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba.

Le communiqué de la présidence de la république gabonaise insiste sur le «débat public sur le thème de la circulation illicite des armes légères et de petits calibres en Afrique centrale» qui a permis au Conseil de sécurité de prendre en compte l’évolution de la question du trafic illicite des armes dans la sous-région, de réfléchir à des mesures novatrices pour mieux combattre ce fléau et de renforcer la mise en œuvre de celles contenues dans le Programme d’action de juillet 2001, l’instrument international de traçage et de marquage des armes légères et de petits calibres.

«À l’issue de ce débat auquel ont participé une quarantaine d’intervenants, le Conseil a adopté une déclaration présidentielle qui souligne l’importance “vitale” que revêtent la réglementation et le contrôle effectif du commerce transparent de ce type d’armes pour la prévention de leur détournement et de leur réexportation illicites», poursuit le communiqué.

«Durant sa présidence en juin 2011, le Gabon a également organisé l’élection du secrétaire générale les Nations Unies au cours de laquelle, monsieur Ban Ki-Moon a été réélu à l’unanimité par les quinze pays du Conseil de sécurité, pour une durée de 4 ans», indique le communiqué.

 
 

2 Commentaires

  1. Marshall dit :

    Bravo ! le président a fait ce qu’il fallait et merci encore à toute la délégation d’avoir su bien représenté le Gabon.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW