Face au retour au calme au sein de l’Université Omar Bongo (UOB), le Syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC-UOB) a décidé de reprendre les cours le 14 mai prochain, après les avoir suspendu pendant deux semaines.

UOB Gabon Libreville

«Il y a deux semaines, alors que notre sécurité et notre intégrité physique étaient menacées par les violences sur le campus, nous avons, au cours d’une assemblée générale, décidé de suspendre nos activités pédagogiques. La reprise de ces dernières était conditionnée par un retour à la sérénité, mais surtout par une assurance formelle et officielle de l’institution sur notre sécurité», a rappelé Moukala Ndoumou, président du Snec-UOB, dans un communiqué publié ce 11 avril dans le quotidien L’union.

«Suivant une note d’information du 9 mai 2012 adressée au Snec-UOB, le recteur de l’Université Omar Bongo, estimant en définitive que les conditions d’un retour à la sérénité sont réunies, annonce un retour à la normale au sein du campus depuis le 25 avril, et un allègement du dispositif de sécurité qui sera désormais visible à l’entrée principale de l’université», poursuit le texte.

Face à l’ensemble des garanties susmentionnées, le Snec a appelé ses enseignants membres à «la reprise des activités pédagogiques le lundi 14 2012 à 8 heures». Toutefois, a averti le syndicat, «nous tenons, cependant, à signaler qu’en cas de nouvelles violences faite sur les enseignants-chercheurs dans l’exercice de leurs activités, le Snec-UOB se réserve le droit de prendre des mesures qui s’imposent».

Gageons que les cours reprennent effectivement à cette date, histoire d’éloigner une bonne fois pour tout le spectre de l’année blanche qui plane sur cette université.

 
 

1 Commentaire

  1. Marshall dit :

    Agréable nouvelle vu que ça fait un petit bail que tout est arrêté à l’UOB, bien qu’il ait encore un détail à régler -celui des étudiants-, espérons donc que les choses reviendront dans l’ordre le plus vite que possible.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW