L’opération Albacore vient d’arraisonner un chalutier battant pavillon chinois dans un parc marin, au Sud du Gabon. Si le Haixin 27 ne pêchait pas activement au moment de l’appréhension, les preuves électroniques saisies à bord ont prouvé que le navire avait un passé de pêche illégale au Gabon.

© maritime-executive.com

 

Reconduite pour une quatrième saison, l’opération Albacore vient de pêcher un gros poisson dans un parc marin, au Sud du Gabon. Il s’agit du Haixin 27, un chalutier battant pavillon chinois qui traversait les eaux gabonaises en provenance de la République du Congo.

© maritime-executive.com

Les autorités gabonaises et l’ONG Sea Shepherd ont découvert que la cale à poisson était pleine malgré l’absence de journal de pêche sur le navire, rapporte maritime-executive.com. Si le Haixin 27 ne pêchait pas activement au moment de l’appréhension, les preuves électroniques saisies à bord ont prouvé que le Haixin 27 avait un passé de pêche illégale au Gabon. Le chalutier est désormais à quai à Port Gentil, pour l’ouverture d’autres enquêtes et procédures judiciaires.

Fruit d’un partenariat entre l’Etat gabonais et l’ONG américaine Sea Shepherd, cette opération vise à étendre les mesures de suivi, contrôle et surveillance existantes pour détecter et décourager les activités de la pêche illicite. Le tout, en veillant au respect de la législation par les opérateurs de pêche, titulaires d’une licence dans les eaux du Gabon.

Depuis le lancement de l’opération Albacore en 2016, une douzaine de chalutiers étrangers a été régulièrement détectée en train de pénétrer dans les eaux gabonaises. En juillet 2018, deux chalutiers battant pavillon équato-guinéen ont été pris dans la nasse.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW