La Haute autorité de la communication (Hac) a interdit de parution 4 médias en ligne jugés illégaux. Elle a également promis de donner suite aux recours gracieux introduits par certains médias en ligne suspendus il y a 3 mois.

La Haute autorité de la communication (Hac) a interdit de parution 4 médias en ligne jugés illégaux. © Gabonreview/Shutterstock

 

Pas d’éclaircie dans le ciel des medias gabonais lourdement chargé par la Haute autorité de la communication (Hac). Lors de sa plénière du 17 octobre, le régulateur du secteur de la communication a sèchement interdit de parution 4 médias en ligne jugés illégaux. La Hac assure que certains, «au mépris des dispositions du Code de la communication, s’obstinent à créer des organes de presse en ligne et à paraître dans l’informel».

C’est le cas de «Focus groupe médias, Gabon top info, La Source et I24 Gabon» souligne la Hac qui rappelle que «la création, le fonctionnement et la parution des médias en ligne sont strictement encadrées par les dispositions de la loi numéro 019/2016 du 9 août 2016 portant Code de la communication en République gabonaise».

Fidèle à sa réputation de père fouettard, la Hac a interdit de parution ces quatre médias en ligne et les invite à se conformer à la loi. La plénière s’est également prononcée sur les recours gracieux introduits par certains medias en ligne frappés par la décision numéro 0038/HAC/2019 du 24 juillet 2019 relative à la fermeture des entreprises de communication numériques jugées illégales. Sur ce volet, elle a simplement indiqué que «les réponses à leurs requêtes leur seront notifiées».

 

 
 

2 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    HAC = Haute Autorité de la Corruption. La HAC est un organisme qui est au service des corrompus de l’état. Le Gabon va extrêmement MAL… Je ne sais pas s’il va pouvoir se relever un jour. C’est le problème de tous les pays trop riches. Même les pays pétroliers du golfe n’ont pas nos richesses. Le Gabon fait partie des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne, et même de toute l’Afrique. Et c’est de la que provient ses malheurs.. Pitié !

    • Gayo dit :

      Une richesse qui sert une famille de bras cassés et de médiocres pour corrompre l’élite et une poignée de famille et les populations de moutons pour se maintenir au pouvoir sans légitimité.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW