Les administrateurs de la Société nationale immobilière (Sni) se sont retrouvés en conseil d’administration, le 14 mars au siège de la société, pour entériner les nominations intervenues au Conseil des ministres du 26 février.

Les administrateurs de la SNI lors de la réunion du conseil d’administration, le 14 mars 2019. © SNI

 

L’installation du PCA de la SNI Augustin Ndong par le ministre délégué auprès du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement, Jean-Marie Obame Ondo. © SNI

La Société nationale immobilière a tenu un conseil d’administration le 14 mars 2019. Il s’agissait essentiellement pour les administrateurs de la société d’entériner les nominations intervenues au Conseil des ministres du 26 février. Celles du président du conseil d’administration et du directeur général adjoint de la Sni. Mais également d’apprécier la problématique de la fusion-absorption de la Société nationale de logements sociaux (SNLS) par la SNI.

Installé par le ministre délégué auprès du ministre en charge de l’Habitat, Jean-Marie Obame Ondo, le nouveau président du conseil d’administration de la Sni, Augustin Ndong, a affiché ses ambitions, notamment sur la relance des chantiers aux arrêts.

«La Sni, aujourd’hui, est appelée à jouer un rôle central dans la mise en oeuvre de la politique publique du ministère de l’Habitat. De toutes les politiques, il y a une sur laquelle nous avons jusqu’à présent enregistré un retard : c’est tout ce qui a trait à l’habitat et au logement. Nous avons failli dans ce secteur très souvent pour des questions de management ou celles liées tout simplement aux hommes», a admis Augustin Ndong.

De l’avis du nouveau PCA, «si de nouvelles équipes ont été mises en place, c’est bien pour accélérer le mouvement», aussi bien dans l’accès à la propriété foncière, que dans la finalisation du processus de fusion-absorption de la SNLS au profit de la Sni, avec le moins de «toxicité» possible.

Si ce dernier regrette que rien n’a bougé six mois après le transfert de compétences de la SNLS à la Sni, il s’est engagé à faire aboutir rapidement cette fusion absorption et à régler le problème des acquéreurs des logements auprès de la SNLS. «Je peux vous assurer que dans les jours qui viennent les lignes commenceront à bouger», a affirmé Augustin Ndong.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW