Le champion allemand aux 155 succès arrive en Afrique pour la première fois de sa carrière, avec l’ambition de remporter sa première course de la saison. «Peu importe le continent, si je suis au départ d’une course c’est toujours pour gagner», a prévenu André Greipel.

Le sprinter allemand André Greipel. © D.R.

 

Coureur en activité à détenir le record du nombre de victoires avec 155 succès dont 11 étapes du Tour de France, 10 du Tour d’Italie et quatre du Tour d’Espagne, le sprinteur allemand André Greipel prend part à la Tropicale 2019. Surnommé le «Gorille de Rostock» (sa ville de naissance dans l’ancienne Allemagne de l’Est), ce sprinteur arrive au Gabon avec ses nouveaux équipiers de l’équipe française Arkéa-Samsic après avoir passé dix ans chez les Belges de Lotto.

«C’est la première fois de ma carrière que je vais courir en Afrique», a-t-il révélé. Cette année, l’Allemand de 35 ans a décidé de relever le défi gabonais. «J’ai toujours été compétitif en début de saison. Pour un sprinteur, c’est toujours important de s’imposer très rapidement dans la saison mais c’est aussi très bien pour l’équipe. Ca permet de mettre en place la mécanique et de retirer la pression à tout le monde», a-t-il affirmé.

Avec de telles ambitions, c’est clairement un message envoyé à ses adversaires. «Peu importe le continent, si je suis au départ d’une course c’est toujours pour gagner», a prévenu André Greipel. Bien entendu, rien n’est gagné d’avance car la motivation adverse sera certainement décuplée à l’idée de battre le champion du sprint.

Parmi les engagés, on retrouve en effet des coureurs très rapides comme les Italiens Niccolo Bonifazio (Direct Energie) et Matteo Pelucchi (Androni-Giocattoli), les Français Adrien Petit (Direct Energie), Lorenzo Manzin et Maxime Cam (Vital Concept-B&B Hotels), l’Algérien Youcef Reguigui ou encore le Burkinabé Mathias Sorgho.

La première journée de course entre Bongoville et Moanda (100 km), le 21 janvier, sera révélatrice de la capacité d’André Greipel à damer le pion à la concurrence

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW