TATIE

Réuni le 4 avril à son siège, le bureau exécutif de l’Union et solidarité (US) a félicité les nouvelles mesures prises par Ali Bongo dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus au Gabon. Le parti de Jean De Dieu Moukagni Iwangou qui a formulé quelques souhaits, s’est également réjoui de l’adhésion de certains partis politiques de l’opposition au combat actuel.

Fred Aurèle Zehou Moussock, porte-parole de l’US, le 4 avril. © Gabonreview

 

Le Gabon enregistre à ce jour, 21 cas testés positifs au Covid-19, un décès et la guérison du cas zéro. Le président Ali Bongo a annoncé, le 3 avril, de nouvelles mesures afin de contenir la propagation de ce virus sur l’étendue du territoire, mais aussi de soutenir les ménages et les entreprises qui seront impactés par les mesures de riposte contre cette épidémie. Réuni le 4 avril à son siège, le bureau exécutif de l’Union et solidarité (US) a dit prendre acte de ces mesures prudentielles assorties de réponses sociales et économiques. «Union et solidarité salue les mesures prises par le Chef de l’Etat dans le but d’éviter l’effondrement du tissu économique national», a déclaré Fred Aurèle Zehou Moussock, porte-parole de l’US.

Sur le plan sanitaire, le parti se réjouit de la création 60 de centres de dépistage gratuit mais souhaite que «leur répartition sur le territoire national, se fasse en adéquation avec le découpage administratif et les regroupements démographiques au Gabon». L’US souhaite également la création et la répartition des centres de confinement dans les autres provinces du pays, afin de lutter contre la propagation intracommunautaire du Coronavirus, et favoriser la prise en charge rapide et locale des cas contaminés ou suspects. Le Gabon est passé du statut de pays à contamination importée à celui de pays à contamination communautaire et fort de cela, le parti de Jean De Dieu Moukagni Iwangou appelle «au renforcement de la protection des personnels de santé».

Sur le plan social, la formation politique soutient l’appel lancé par le Ali Bongo à chaque citoyen de contribuer à l’élan de solidarité nationale pour faire face au Covid-19. «Sur le plan politique, US se félicite que le reste de la classe politique gabonaise l’ait rejointe pour apporter un soutien clair et franc aux mesures prudentielles du gouvernement», a affirmé sans une once de doute Fred Aurèle Zehou Moussock. «Face à cette épidémie qui met notre société en péril, il n’y a pas de camp. Il ne doit y avoir ni majorité ni opposition», estime ce parti qui soutient la politique d’Ali Bongo depuis mai 2018.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire