mdas

 

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (Cedef) examinera du 8 au 9 février, le rapport du Gabon sur les mesures prises par ce pays en application des dispositions de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

Le rapport du Gabon sur les mesures prises en application des dispositions de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, sera examiné du 8 au 9 février 2022 par le Cedef. © D.R.

 

Le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (Cedef) examinera du 8 au 9 février 2022, le 7ème rapport périodique national du Gabon, durant la 81ème session du Comité prévue du 7 au 25 février à Genève.

Durant cet exercice conduit par le comité de 23 experts internationaux indépendants sur la manière dont est appliquée les droits consacrés à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, une vingtaine de sujets et questions sera abordés. Notamment le cadre constitutionnel, législatif et institutionnel ; l’accès à la justice ; le mécanisme national de promotion des femmes ; la violence à l’égard des femmes fondée sur le genre ; la participation à la vie politique et à la vie publique ; l’éducation ; l’autonomisation économique des femmes, etc.

Le Cedef, qui a reçu le rapport national du Gabon et les soumissions des organisations non gouvernementales, tiendra cette réunion publique pour l’examen de la situation des droits des femmes et de l’égalité des sexes sous un format hybride avec des membres du Comité participant à Genève et des délégations d’État se joignant virtuellement sur Zoom, en raison de la pandémie de Covid-19 en cours.

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes est un organe composé d’experts indépendants qui surveille la mise en œuvre de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire