mdas

Participant à sa façon à la lutte contre le coronavirus dans le chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, la gendarmerie nationale s’est lancée il y a quelque temps dans le transport gratuit des élèves de la ville d’Oyem. Une belle initiative appréciée par les populations de la localité.

Des élèves se désinfectant les mains avant de monter dans le camion de la gendarmerie. © Gabonreview/capture d’écran Gabon 1ère

 

À Oyem, dans la province du Woleu-Ntem, les camions et autres véhicules de la gendarmerie nationale ne servent plus uniquement aux agents ou au ramassage des personnes en conflit avec la loi. Depuis quelque temps, ceux-ci servent également au transport scolaire. Une façon pour ce corps paramilitaire de participer à la lutte contre le coronavirus tout en apportant son soutien aux populations de la localité.

Pas peu fier de cette initiative applaudie par les élèves et leurs parents, le commandant de la légion nord, Gaston Mbima, assure que cette opération devrait se poursuivre l’année prochaine et continuera d’être totalement gratuite. «Pour cette année, nous avons retenu quatre rotations par ligne : deux rotations le matin, dès 7h pour déposer les élèves dans leurs établissements, et deux rotations à partir de 13h, c’est-à-dire à la fin des cours, pour ramener les élèves de leurs différents établissements jusqu’à la place des fêtes afin qu’ils regagnent leurs domiciles respectifs», précise-t-il chez nos confrères de Gabon 1ère.

Quelques fois, des masques sont gratuitement distribués par la gendarmerie qui assure également la désinfection des mains avant l’accès des élèves à ses véhicules.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Lafayette dit :

    Bravo la Gendarmerie « Région nord ».

Poster un commentaire