HABANA

 

Après celui du 9 mars, le Gabon a enregistré, ce 27 avril, deux séismes consécutifs à une quarantaine de kilomètres de la ville de Lambaréné. Face à la récurrence de ces secousses sismiques, l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos) indique qu’une étude approfondie à réaliser dans la zone permettra de mieux comprendre le phénomène.

© Gabonreview/Shutterstock

 

Le 27 avril aux environs de 1h du matin, un tremblement de terre de magnitude 4,5 s’est produit à environ 45kmn au sud-ouest de la ville de Lambaréné dans la province du Moyen-Ogooué. Selon l’United States Geological Survey qui a indiqué que «le séisme a frappé à une faible profondeur de 10 km sous l’épicentre près de Lambaréné», l’ampleur exacte, l’épicentre et la profondeur du séisme ont pu être révisés à mesure de l’examen par les sismologues des données, l’affinement de leurs calculs, ou la publication des rapports par des agences. «Sur la base des données sismiques préliminaires, le séisme n’aurait pas dû causer de dommages importants, mais a probablement été ressenti par de nombreuses personnes comme de légères vibrations dans la zone de l’épicentre», a souligné l’United States Geological Survey.

Deux séismes consécutifs se sont produits le 27 avril à une quarantaine de km de Lambaréné. © D.R.

La zone avait déjà été touchée par des secousses sismiques et, contrairement aux dernières, plusieurs personnes disent n’avoir pas ressenti lesdites secousses. L’heure à laquelle elles ont été produites pourrait expliquer la non-perception de l’évènement géologique. Mais, dans son bulletin d’information, l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos), a évoqué deux séismes à intervalle de deux minutes. «Le premier de magnitude 4.5 s’est produit à 44 km au Sud-Ouest de Lambaréné à 00:38:58 (UTC), l’épicentre étant localisé à 1.088°S 10.140°E, à 10km de profondeur», indique l’Ageos selon qui, «le deuxième de magnitude 4.7, s’est produit à 40km au sud de Lambaréné à 00:40:56 (UTC), l’épicentre étant localisé à 1.064°S 10.236°E, toujours à 10km de profondeur».

«Le séisme précédent datant du 9 mars 2021, se produisait déjà une quinzaine de kilomètres à l’Est de la zone des deux secousses du 27 avril», note l’Ageos qui met en exergue la récurrence des secousses sismiques au Gabon. Précisant que les séismes consécutifs du 27 avril ont été localisés à proximité du lac Onangué à une quarantaine de kilomètres de Lambaréné, l’agence gabonaise informe qu’«une étude sismique approfondie devrait être réalisée dans cette zone afin de mieux comprendre la récurrence de ce phénomène géologique depuis plusieurs semaines».

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Ponce_Pilate dit :

    Encore une fois ce ne sont pas des séismes.
    Les séismes sont des événements naturels.

    La preuve est que tous ces séismes ont la même profondeur (10 km)

  2. Père de Dieu dit :

    Dieu Mon Fils

    Au Gabon, on ne sait plus qui fait quoi.

    Quand l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos)pense qu’«une étude sismique approfondie devrait être réalisée dans cette zone afin de mieux comprendre la récurrence de ce phénomène géologique depuis plusieurs semaines», la NASA a réussi a lancé les vaisseaux spatiaux Messenger et Dawn.

    Le vaisseau spatial Messenger qui est entré dans l’orbite de Mercure; et le vaisseau spatial Dawn est entré dans la ceinture d’astéroïdes située entre Jupiter et Mars.

    Que les gabonais arrêtent de toujours faire semblant.

    Père.

Poster un commentaire