HABANA

 

Djouba, un citoyen gabonais, a été appréhendé le 24 août à la gare d’Owendo par la brigade de gendarmerie du Port d’Owendo. Il avait en sa possession 20 bottes de cannabis d’une valeur de 1 million 500 francs CFA. Le dealer qui était à son premier coup, attendais son colis en provenance de Moanda par un train voyageur de Sétrag.

Djouba s’exprimant sur les antennes de Radio Gabon. © Capture d’écran/Gabonreview

 

La brigade de gendarmerie du Port d’Owendo vient de mettre la main sur un trafiquant de cannabis. Djouba, un citoyen gabonais, avait en sa possession 20 bottes de cannabis d’une valeur de 1 million 500 francs CFA. «C’est un grand frère qui me l’a envoyé à propos d’un souci qu’on avait ensemble et c’était une affaire d’échange», a déclaré le dealer sur les antennes de la télévision nationale. «Il a fait l’accident avec mon véhicule et il m’a remis ça pour me restituer les sous de mon véhicule», a-t-il expliqué.

S’est-il un jour demandé s’il devait opter pour ce trafic pour recouvrer ses créances ? «Je suis à mon premier coup. Je venais à peine de commencer. Aujourd’hui c’est arrivé, j’assume mes actes», a-t-il assumé le plus naturellement du monde. «C’est venu de Moanda jusqu’ici à la gare d’Owendo», a fait savoir Djouba qui attendait la marchandise embarquée dans un train voyageur de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag).

Rangées dans des valises, ces bottes ont été signalées par un indic depuis Moanda aux agents de la brigade du Port d’Owendo qui sur place, ont mis la main sur l’indélicat qui attendait sa livraison. Djouba a été présenté devant le parquet de Libreville. Selon le Code pénal, il risque jusqu’à 30 ans de prison ferme et une amende égale au quintuple de la valeur de la saisie.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. natty dread dit :

    20 bottes de cannabis à 1 500 fcfa? ça c’est quel genre de cannabis???!

  2. messowomekewo dit :

    Toujours à la recherche du gain facile, quel peuple de merde…

  3. Elie dit :

    Et en cherchant « le gain difficile » combien s’en sont sortis dans ce pays? aujourd’hui le Gabon touche le fond et on continue de creuser.
    plus rien ne marche. pas d’emploi, pas de formation , et pas de divertissement. bcp se tournent vers l’illicite parfois par résignation. si on était dans un PAYS SERIEUX, on aurait pu se permettre de porter un jugement sur notre concitoyen. Mais le Gabon est désormais comparable à une jungle ou chacun fait ce qu’il peut pour survivre.

    ps: je n’ai aucun lien avec le prévenu je relativise simplement.

  4. thiboy'z dit :

    Sincèrement si ce pays avait des militaires patriotes comme en Guinée conakry,ce système serait mis hors d’état de nuire depuis fort longtemps car plus rien ne marche dans ce pays,aucun emploi pour nos enfants sans compter les autres domaines qui sont au sol!!le vrai pouvoir se trouve dans les mains de l’armée et peu importe leurs origine..il faudra un véritable élan de patriotisme pour être au-dessus des grandes voitures et de l’argent..car ce qui rend le gabonais amorphe ces intecelles de vanités des vanités et c’est bien dommage !!

Poster un commentaire