«Monsieur Zibi a confirmé avoir été sauvagement torturé pour une raison très simple. On l’accuse d’avoir détenu un téléphone portable…», telle est l’une des phrases de la déclaration faite ce 26 janvier 2018, au tribunal de Libreville, par Jean-Paul Méthode Ibong Fadi, l’avocat de l’ancien député du PDG, Bertrand Zibi Abeghe.

Me Jean Paul Méthode Ibong Fadi s’exprimant à l’issue de l’audition de Bertrand Zibi, le
26 janvier 2018, à Libreville. © Gabonactu.com

 

Placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Libreville depuis août 2016, l’ancien député démissionnaire de Bolossoville pour le compte du Parti démocratique gabonais (PDG), Bertrand Zibi Abeghe, subit actuellement des tortures et sévices corporels. C’est du moins l’essentiel de la déclaration faite par son avocat qui a sollicité une audience avec le doyen des juges pour s’enquérir de la situation.

Très relayé récemment par les réseaux sociaux, l’état de santé de ce soutien de l’opposant Jean Ping est devenu très préoccupant pour ses partisans et pour les membres de sa famille. D’abord au conditionnel, l’ancien député de Bolossoville a personnellement confirmé les souffrances qu’il endure à la prison centrale de Libreville.

«Monsieur Zibi a dit qu’après une fouille dans sa cellule, des téléphones ont été retrouvés et le directeur de la prison a jugé nécessaire, en présence de son adjoint que les matons puissent lui administrer des coups et des sévices corporels. Il a confirmé que cela s’est passé devant le directeur adjoint de la prison, selon ses propres termes et qu’il fallait terminer le travail. Ce qui a été fait», a rapporté son avocat.

S’il explique que cette sortie de Bertrand Zibi de la prison pour le palais de justice ne concerne pas le dossier pour lequel il a été placé sous mandat de dépôt, son avocat a indiqué que c’est à titre de renseignements qu’on l’a extrait. «C’est uniquement à cause des sévices corporels qu’il a subi et de la lettre que nous avons adressée aux autorités judiciaires qu’il a été extrait par madame le doyen des juges», a précisé Me Ibong Fadi, ajoutant que l’ancien député du PDG se «porte apparemment bien». Sauf qu’après avoir subi un tel traitement, a soutenu l’avocat, il faudrait bien requérir les services d’un médecin ou ses avis afin de savoir s’il n’y a de trouble sérieux pour son intégrité physique.

Ne cernant pas les raisons de cette violence sur son client, l’avocat annonce qu’il se réserve le droit de porter plainte contre les bourreaux de Bertrand Zibi. «Nous estimons que nous sommes dans un Etat de droit. Il faudrait bien que l’intégrité physique de tous nos citoyens puisse être préservée, fussent-ils embastillés ou pas. Il n’est pas normal que les citoyens qui sont déjà placés sous mandat de dépôt, qui sont en détention préventive, puissent subir de tels sévices. Et même s’il n’était pas en détention préventive, nul ne doit être torturé pour ses opinions ou les actes qu’il aurait commis. La Constitution interdit cela», a expliqué Me Ibong Fadi.

Bertrand Zibi «fait l’objet d’une procédure criminelle», a affirmé son avocat qui a aussi indiqué que la procédure se poursuit normalement. Une audience est d’ailleurs prévue chez le juge d’instruction la semaine prochaine.

L’audience s’est tenue en présence du collège d’avocats qui le défend. Le consul des Etats-Unis, puisque que l’ancien député a également la nationalité américaine, était présent au tribunal. Il n’a toutefois pas été autorisé à participer à cette rencontre. Ce qui est somme toute normal et n’intègre pas la procédure judiciaire.

En attendant, la balle est dans le camp de Bertrand Zibi Abéghé qui pourrait autoriser ses avocats à engager des actions judiciaires contre la Maison d’arrêt de Libreville.

 
 

31 Commentaires

  1. jean- jacques dit :

    Mais c’est pas lui qui se disait qu’il est intouchable et pourquoi il est en prison? que faisait qu’il avec un libre 12 chez lui? c’est un bandit qu’il reste en prison.

  2. louetsy dit :

    N’es-tu pas plus bandit que lui selon ton terme ? Mr il faut apprendre à respecter les gens!je ne sais pas quel âge vous avez,mais soyez poli c’est la moindre des choses.

  3. Olsen dit :

    GABON REVIEW je crois avoir constaté que vous avez recadré quelqu’un dans ce forum parcequ’il a rédigé en majuscules

  4. Olsen dit :

    Si vous l’avez fait pour quelqu’un faites le aussi pour ce Jean Jacques qui nous intoxiques avec des fautes de grammaire

    • diogene dit :

      D’une part, Monsieur JJ est la quintessence du pouvoir en place et il nous rappelle très justement que crimes inhumains et bêtise infinie sont les deux mamelles du Bongoland.
      Et d’autre part, il nous recadre : il faut abattre ce régime au plus vite pour en finir avec le JJland ou Bongoland.
      Avènement du Gabon est encore à venir, à nous de le construire sur les cendres du Bongoland.

  5. Axelle MBALLA dit :

    Ah ça! Non! je n’ai pas l’habitude d’être insultant mais voyez vous-mêmes à quel point ce @jean Jacques est vraiment le roi des crétins. Merci à @Olsen de constater, comme tous les gabonais dignes et réellement instruits à quel point la médiocrité de ces mendiants d’un régime jamais repu du sang de nos enfants, oui…à quel point, la médiocrité a été l’unique réussite de ce système de gouvernement. Trouver de la jouissance dans ce qui est fait à un compatriote digne,détenu dans l’immense usine de la mort, dans un vécu où la seule façon de communiquer passe par des ratonnades,unique expertise des matons “usinés” pour tuer tout compatriote qui se dresse au travers de l’autoroute de leur dictature sanguinaire qui les abreuve des récompenses,ne prenant même pas le soin de masquer leurs mains remplies de sang et leurs ventres dont la proéminence atteste le confort de la corruption. Le Gabon, un petit bout de terre, petit cornet fiché sur l’axe de l’équateur, désormais oublié car même les Dieux de ce monde assistent béas, à la sinistre besogne de l’effacement d’un peuple, de ses droits, de ses terres, de sa culture, de son économie. La petite République gabonaise, inscrite désormais aux premières places du hit parade des systèmes politiques les plus sanguinaires de la planète.

  6. Mimbo dit :

    Le directeur de la prison sait il à quoi il s’expose.Je crois qu’il ne sais pas comment ont fini les directeurs des prisons comme la sienne.Au sujet de la répression d’Août2016 Ali Bongo aurait dit ceci:”j’ai été ministre de la défense ,il n’y a pas eu des morts…”.Ces propos devraient nous renvoyer à une profonde réflexion au même titre que celle de Ngambia et Ngoumbou.

  7. nze césar dit :

    jean jacques est un mercenaire ne le suivez pas.il pose la distraction pour faire oublier la torture que subit un etre humain il est payer pour faire le sale ce sont virus mit en place par le pouvoir.pour cela ne répondez plus .

  8. Olsen dit :

    Merci patriote MBALLA pour votre intervention même ma fille de 9ans rédige mieux que ce Jean Jacques.

  9. Nkembo dit :

    Je crois que ce traitement que je condamne n’a rien à voir avec la personne de Nzibi(son statut) mais le règlement pénitencier. Un autre prisonnier aurait subi le même traitement car le port de téléphone est prohibé dans l’enceinte carcérale.

    • Akébé Vite !!! dit :

      Donc votre “règlement carcéral” prévoit que l’on détienne quelqu’un au delà de 15mois sans jugement ???Votre règlement carcéral prévoit de lui restreindre ses visites et ses droits en amont ??? Pour ensuite trouver des raisons et venir le torturer pour obtenir quoi ?? En tout si votre “règlement carcéral” prévoit tout ceci alors le réglemente de comptes déclenché s’impose….

      • Nkembo dit :

        Tu es un pauvre type. Tu es un pdgiste à la dérive et parasite. C’est sous les mêmes lois là que Nzibi a torturé, déshabillé sans remord les pères et les mères de familles. Où étais tu? Arrêtez un peu avec la comédie.

        • Akébé Vite !!! dit :

          Je n’ai jamais été PD giste et ne le serai jamais. Vos états d’âmes maboules Ne nous intéressent pas quelque soit ce qu’il a pu faire c’était sous l’influence des BONGO la morale de cette histoire pour les ba @NKEMBO et autres @J-Jacques c’est que le suivisme maboule derrière les BONGO ne paye pas et n’a jamais payé c’est aux victimes de se venger pas aux gens comme vous de faire SEMBLANT de les venger et jouant les FAUX repentis Aujourd’hui Okologho qui narguait les autres est inquiété par les mêmes qui l’encourageait comme votre propre tour arrive et vous ne faites qu’accélérer sa venue en invectivant les autres mais ça avec les gens comme vous c’est au moment du règlement des comptes que ce sera soldé, Il est souvent dit que c’est à la fin de la fête que l’on compte les bouses, c’est aussi à ce moment là qu’on paye les acteurs….

          • Nkembo dit :

            Si je t’ai saisi, je crois le véritable suivisme Aboule a été appliqué par Nzibi. C’est bien lui qui a fait du suivisme maboule. Et s’il paie aujourd’hui ça n’engage que lui. Que okologo et consorts soient interpellés c’est pas mon pb. Mais j’aurais voulu Libane, opianga et tous les autres aussi justifier sur la provenance de leurs richesse.
            Retiens une fois pour toute, ma vie dépendra jamais d’un homme politique ni Ali, ni Ping encore moins le député de ta contrée. Je ne limiterai jamais pour un parti politique. Et pour terminer, je t’apprends que je les connais tous.
            J’ai reçu une éducation qui ne me autorise pas à aller faire des courbettes.
            Mamba, nguene, python,couleuvre ou vipère du Gabon, je ne serai jamais inquiété Parce que je ne serai jamais impliqué dans tout ce qui est malhonnête ou flou.

          • Akébé Vite !!! dit :

            Tu n’as rien à m’apprendre tes écrits parlent pour toi Je te redis mots pour maux que l’on n’analyse pas uns situation sur la base des cas particuliers mais l’intérêt général continues de te réjouir de la détresse d’autrui surtout celle provoquée et alimentée par les BONGO ton tour arrive à grands pas et c’est là que cela devient intéressant crois le meilleur pour nous est à venir…

  10. Nkembo dit :

    Maintenant ceux profitent de la situation de Nzibi pour appeler au règlement de compte comprennent que personne n’a monopole de ce que qu’il croit détenir. Qui ne connaît dans ce pays que Nzibi, fantômes, Bonbone…
    ont la même histoire et on humilié des pères et mères de familles dans ce pays.
    Que Nzibi,Ali et tous les autres se règlent où est le problème du citoyen nada qui peine à manger 3 fois par jour.

    • Okoss dit :

      Nkembo
      Y aura règlement de compte. Quand on se permet de violer la femme d’ autrui a visage decouvet devant tous les enfant
      Quand on se permet de mettre Oyougou en prison pour délit d’ opinion
      Quand on se permet de s accaparer de tous les biens d’ un pays et laisser
      Le plus grand nombre dans le dénuement total Nkembo tu rendras compte

      • alert dit :

        Okoss, ce que dit nkembo est que Nzibi et ses bourreaux se connaissent, ils ont torturée ensemble en 90 et en 2009. qu’il soit torturé aujourd’hui n’est que le revers de la médaille.
        Nzibi est parmi ceux la qui ont soutenu Ali en 2009. la roue a tourné … malgré ca, il reste tout de même inacceptable le traitement qu’il subi lui et les autres…

        • Nkembo dit :

          Merci Alert. J’ai juré ne plus jamais répondre à ce gamin nommé Okoss. Influencé par ses appréhensions, il comprend tout en envers. Pourtant il y’a un contradicteur ici qui répond sous le pseudo BEYEME que je prends toujours de plaisir à lire

          • BEYEME dit :

            @Nkembo,

            Merci de l’intérêt que tu portes à mes contradictions objectives. Mais je te sens un peu agressif en ce début d’année. Tu ne sais pas qui se trouve derrière les pseudos auxquels tu traites “pauvre type, gamin et autres…
            Peut-être que c’est quelqu’un qui a l’âge de ton grand frère, père, oncle…
            La violence verbale ne pourra plus résoudre les problèmes au 21ième siècle. Les PDgistes l’ont compris, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle, ils passent à une autre forme de violence: physique, par des tortures toutes azimuts, le mensonge, le pillage…
            Nul n’a le droit de faire du mal à autrui (loi divine). Par conséquent, nous ne devons pas nous réjouir des malheurs des autres.

          • BEYEME dit :

            Sur ce coup là, tu comprendras que M. ZIBI paie ce que nous connaissons. Si la loi carcérale interdit le(s) téléphone(s) dans les cellules, la question que nous devons tous nous poser est savoir: comment ce(s) téléphone(s) est(sont) arrivé(s) à lui? Le DG de la prison devait d’abord fouiller autour de lui car j’estime qu’il y a tant taupes dans ce milieu pourri qu’on nomme PCL.
            Aussi, toi qui est fervent défenseur de l’autre là, dis-lui qu’un chef ne doit en aucun cas être rancunier. Cette affaire de M. ZIBI peut amener une révolte et division au sein de notre société, crois moi

          • Nkembo dit :

            Venant de toi, je ne peux que m’excuser BEYEME. Je te promets que ça ne se reproduira plus.

          • Akébé Vite !!! dit :

            A @BEYEME MERCI BCP

          • Nkembo dit :

            Si selon vous Nzibi paie ce que vous connaissez, c’est votre point de vue que je respecte. Mais je n’oublierai jamais son zèle du simple fait qu’il était un proche des Bongo. Je n’oublierai jamais les traitements honteux qu’il a faits subir à de nombreux compatriotes. Nzibi a longtemps incarné l’expression même du mal. Si sa mission auprès des Bongo consistait à détruire physiquement les compatriotes, acceptez de grâce que celui qui tue par l’épée,périt par l’épée. Aujourd’hui il le paie demain ce sera peut-être Ali, Libane, Accrombessi et tous les autres que sait-on?
            Par rapport à la division ou des reglements de compte qui pourrait survenir eh bien. Ceux qui commencent auront forcément du répondant. Généralement la violence atteint toujours ceux qui la créent. Bonne chance à vous.Perso je serai toujours chez moi. On vous suivra à la radio ou à la tv.(nationale et internationale)

        • Okoss dit :

          Alert
          Ça veut donc dire que quand Nzibe aura le pouvoir, il va se venger, n est ce pas!!!
          C est ça le règlement de compte

  11. diogene dit :

    Le système judiciaire et par conséquent carcéral ne connaît que la brutalité comme méthode d’investigation.

    Les victimes de torture sont, en prison comme à l’extérieur, très nombreuses.

    Monsieur Zibi qui a cautionné ce régime pendant si longtemps ne subit que le retour de flammes de sa servilité passée.

    Aujourd’hui, courageux repenti, il lui reste à en finir avec ce pouvoir sinistre et sadique à moins qu’il ne finisse lui même à genoux devant son tortionnaire. L’avenir nous le dira…

  12. Le voyeur dit :

    Bonjour à tous, nous savons tous que les maux(destrucion du système éducatif dont de la jeunesse, la corruption à outrance, les crimes rituels, les sectes sataniques et l’homo sexualité, les pots des vins et j’en passe) qui minent le Gabon trouvent leur origine au PDG.La gangrène a envahi le pays depuis plusieurs decenies et ils ont par la même occasion détruit la morale nationale car plusieurs valeurs humaines ont été balayées par le Bongoland. Arrivé à un certain niveau de la vie et de la compréhension nous ne faisons que constaté les dégats. Bien que je ne sois pas de la génération de Zibi mais à travers les NTIC nous savons que ce monsieur a beaucoup fait du mal aux gabonais par ses nombreuses missions.Mais,il se trouve que l’heure et grave et encourageons le courage qu’il a montré en affrontant le Baobab et de ce fait, je salues ce courage car nombreux sont ces ptits hommes du Gabon qui parlent derrière le Baobab et non en face comme l’a fait Bertrand. Je solicite ceux qui partagent mon opinion de tous interpeler l’opinion nationale et internationale via les NTIC surtout Facebook à demander la libération imédiate de Bertrand Zibi car il pourra peut être nous aider à sortir de la caverne, il peut être un bon moyen de transition vers la lumière. L’acte posé par ce monsieur est un acte de repentance et je pense que pour rien au monde, il ne pourra plus jamais de sa vie se mélanger dans le bétisier des PDGistes pédés…Merci!Les mots sont faibles pour exprimer l’abondance du coeur….

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW